Peser sur les politiques européennes de développement

Peser sur les politiques européennes de développement

L’Union européenne est un acteur majeur de la coopération au développement. Elle fournit 60% de l’aide publique mondiale et est l’un des principaux partenaires commerciaux des pays du Sud.
L’Europe est reconnue dans le monde pour sa diversité culturelle, un modèle social protecteur, un engagement fort en faveur de la promotion des droits humains, des luttes sociales ayant conduit notamment à un degré important d’émancipation des femmes. Des interrogations persistent toutefois sur la volonté des européens de s’unir pour la défense des intérêts des populations les plus pauvres au sein des organisations internationales.

L’adoption du traité de Lisbonne a permis un certain nombre d’innovation:
– Un service européen d’action extérieure a été mis en place afin que l’action de l’Europe sur la scène internationale soit plus cohérente,
– De nombreux domaines sont tombés dans le champ de la procédure dite « de codécision », selon laquelle le Parlement et le Conseil de l’Union Européenne sont sur un pied d’égalité. L’avis du Parlement européen est ainsi contraignant sur les questions d’agriculture, de politiques énergétiques, d’immigration… Les eurodéputés ont également un rôle clé dans l’adoption et le suivi du budget de l’Union, l’évaluation des politiques et la mise à l’agenda de problématiques spécifiques.

L’année 2014 a ouvert un nouveau cycle pour l’Europe. Le Parlement européen a voté le Cadre Financier Pluriannuel de l’Union européenne pour 2014-2020. Ainsi, la programmation 2014-2020 prévoit 50,704 bn€ pour l’aide au développement et l’aide humanitaire, réunies sous l’appellation « l’Europe dans le monde ». En mai 2014, les citoyens européens ont également élu de nouveaux représentants au Parlement européen pour 2014-2019.

Le suivi sur l’Europe au sein de Coordination SUD

Les membres de Coordination SUD et leurs homologues européens, réunis au sein de la confédération européenne des ONG (Concord), se mobilisent pour défendre leur vision d’une Europe solidaire et ouverte sur le monde, actrice d’une mondialisation plus juste et régulée.
Les travaux menés sur l’Europe sont coordonnés par la commission Europe de Coordination SUD qui rassemble les représentants de Coordination SUD au sein de Concord. C’est une commission transversale qui peut solliciter plus largement les commissions thématiques de Coordination SUD en fonction de l’agenda.