Peser sur les politiques de développement de l’Union européenne

Peser sur les politiques de développement de l’Union européenne

L’Union européenne et ses États membres sont des acteurs majeurs de la coopération au développement, et les premiers pourvoyeurs d’aide publique au développement au monde. L’aide publique au développement (APD) de l’UE a été chiffrée à 75,5 milliards d’euros en 2016, ce qui équivaut à 0,51 % du revenu national brut de l’UE.

Développement durable et Union européenne

L’Union européenne s’est positionnée en tant que leader mondial pour un développement durable et inclusif, avec un engagement fort dans l’Agenda 2030 et l’accord de Paris sur le climat, et avec une Stratégie globale visant à s’attaquer aux causes profondes des conflits et de la pauvreté et à défendre les droits humains. Le traité de Lisbonne stipule par ailleurs que l’action de l’Union européenne sur la scène internationale doit être « guidée par les principes qui ont inspiré sa propre création et qu’elle cherche à promouvoir dans le monde », notamment la démocratie, la primauté du droit, l’universalité et l’indivisibilité des droits humains et des libertés fondamentales, le respect de la dignité humaine et les principes d’égalité et de solidarité.

Sécurité, migrations et politique de développement

Ces engagements fondateurs sont aujourd’hui mis à mal, avec l’enlisement dans une rhétorique de crise et des amalgames entre la politique européenne de développement d’une part et les politiques de sécurité et de migration d’autre part. Si des synergies ancrées dans la cohérence des politiques pour le développement durable sont nécessaires, elles ne peuvent être créées que dans le respect des mandats, objectifs et budgets spécifiques de chacune de ces politiques. Les confondre viendrait entamer les principes d’efficacité de l’aide, épuiser des ressources financières déjà limitées et mettre en péril le soutien que les citoyens portent à l’aide au développement.

Coordination SUD rappelle que l’Union européenne ne pourra respecter ses engagements politiques internationaux dans le cadre de l’Agenda 2030, le Consensus sur le développement et l’Accord de Paris, qu’avec des ressources financières suffisantes pour la coopération au développement, l’aide humanitaire et le changement climatique.

Le suivi des enjeux européens au sein de Coordination SUD

Logo Concord association de plaidoyer auprès de l'Union européenneLes membres de Coordination SUD et leurs homologues européens, réunis au sein de la confédération européenne des ONG (Concord), se mobilisent pour défendre leur vision d’une Europe solidaire et ouverte sur le monde, actrice d’une mondialisation plus juste et régulée.

-> Accédez à la liste des publications de Concord disponibles sur notre site.

Les travaux menés sur la politique européenne de développement sont coordonnés par la commission Europe de Coordination SUD qui rassemble les représentants de Coordination SUD au sein de Concord. C’est une commission transversale qui peut solliciter plus largement les commissions thématiques de Coordination SUD en fonction des priorités stratégiques.