A lire aussi

baisse-de-laide-publique-au-developpement-en-2023-coupes-budgetaires-en-2024-letat-francais-sur-la-voie-du-renoncement
15/04/2024

Baisse de l’aide publique au développement en 2023, coupes budgétaires en 2024 : l’État français…

Cette diminution de l’aide publique au développement (APD) questionne la cohérence des choix politiques français...

Série - Retour d'expérience FRIO|3 questions à Géraldine Rippert, ancienne membre du Comité de décision FRIO (2022-2023), Responsable des ressources au Centre Primo Levi

 

1. Pourquoi avez-vous rejoint le comité de décision du FRIO ?

J’ai toujours été très intéressée par le fonctionnement des organisations. Cela a commencé dès le début de mon parcours professionnel avec une formation-action sur le « DIRO » organisée par la Management & Development Foundation (MDF) à laquelle j’ai participé. Je suis ensuite rentrée un peu plus dans le concret à travers l’accompagnement d’une ONG camerounaise pendant deux ans et demi dans une démarche de développement institutionnel et de renforcement organisationnel. J’ai continué à cultiver cet intérêt par la suite dans le cadre de mes autres expériences associatives. C’est en 2018, au Centre Primo Levi, que j’ai découvert le dispositif FRIO par le biais d’une collègue qui a rejoint le comité de décision. Je me souviens m’être dit que cela devait être passionnant. Nous avons ensuite présenté une demande de soutien au FRIO, ce qui m’avait permis d’en voir concrètement l’intérêt et les effets. Quand une place au sein du comité s’est libérée, je n’ai pas hésité à proposer ma candidature et suis ravie que celle-ci ait été retenue.

 

2. Quels conseils donneriez-vous aux OSC qui souhaiteraient engager un accompagnement FRIO ?

De prendre le temps … pour bien mûrir sa réflexion de manière partagée, définir ses besoins, les prioriser, formuler ses enjeux et attentes clairement, s’assurer que le projet est bien cohérent avec le besoin de renforcement mais aussi avec le cadre d’intervention et champs de compétences du FRIO. Il arrive souvent que les projets soient trop ambitieux car les besoins sont multiples. Je pense qu’il est aussi important d’être le plus transparent possible pour permettre aux membres du comité d’avoir une compréhension aussi fine que possible des problématiques et besoins pour une prise de décision plus éclairée. Il est également possible de solliciter l’équipe du FRIO qui fait un travail d’accompagnement formidable. Elle est présente pour conseiller, aider à mieux cadrer et peut aussi apporter une aide à la réflexion et à la formulation des besoins de renforcement et des demandes en amont. Elle pourra aussi orienter vers d’autres dispositifs plus adaptés le cas échéant, que ce soit au sein de Coordination SUD ou en externe. Le FRIO produit enfin de nombreuses études à partir de la capitalisation de l’expérience des ONG accompagnées, qui peuvent alimenter les réflexions.

 

3. Quel bilan faites-vous de votre expérience au sein du comité de décision (mandat 2022-2023) ?

Cette expérience a été d’une très grande richesse et je suis vraiment très heureuse d’avoir eu la chance d’y prendre part. Elle m’a permis de découvrir de nombreux acteurs de la solidarité internationale de tous champs, comment ils fonctionnent, les enjeux auxquels ils doivent faire face et comment ils se positionnent face à ceux-ci. J’ai également énormément appris des autres membres du comité, de leurs analyses et réflexions nourries par leur solide expérience en tant que dirigeants pour la plupart. Ces échanges et débats se sont toujours déroulés dans une ambiance positive et une atmosphère bienveillante – vis-à-vis des uns et des autres mais aussi des projets – favorable à une parole libre. Cette expérience m’a aussi permis d’avoir une connaissance bien plus fine de ce dispositif qui est absolument essentiel au regard des contextes de plus en plus mouvants et complexes dans lesquels opèrent les organisations de solidarité internationale. Elle m’a d’ailleurs amené à développer davantage une manière de penser systémique et de me familiariser avec divers concepts et outils méthodologiques. Je dirais enfin que ces comités étaient des moments de respiration précieux, permettant de se décaler de ses préoccupations professionnelles quotidiennes, et de partager un moment convivial. C’était une belle aventure et j’encourage toutes celles et ceux qui ont un intérêt pour ces sujets à rejoindre le comité !

 

Pour rejoindre le comité, vous pouvez contacter Anaïs Tamani, Chargée de mission FRIO & Qualité, tamani@coordinationsud.org.

Le FRIO est un dispositif de Coordination SUD qui cofinance les projets de renforcement de vos associations en matière de gouvernance, partenariats, politique RH, modèle économique, stratégies de plaidoyer, d’influence et de communication, d’intégration du genre, etc. Pour en savoir plus sur le FRIO, vous pouvez consulter notre section dédiée.

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

A lire aussi

3-questions-a-emilie-durochat-ancienne-membre-du-comite-de-decision-frio-2020-2023-deleguee-adjointe-relations-internationales-vie-associative-de-commerce-equitable-france
Actualité|28/03/2024

3 questions à Emilie Durochat, ancienne membre du Comité de décision FRIO (2020-2023), Déléguée…

Publications

changer-de-perspective-pour-une-approche-locale-de-la-donnee
12/02/2024

Changer de perspective : pour une approche locale de la donnée

CartONG
financements-accessibles-aux-ong-francaises-enjeux-et-recommandations
31/05/2023

Financements accessibles aux ONG françaises : Enjeux et recommandations

Coordination SUD

Tout chaud

temoignage-de-manuele-derolez-ancienne-deleguee-generale-du-ccfd-terres-solidaires
01/03/2024|30 ans au service de la solidarité

Témoignage de Manuele Derolez, ancienne déléguée générale du CCFD Terres Solidaires

nomination-jerome-faure-nouveau-directeur-executif-de-coordination-sud
29/02/2024

Nomination : Jérôme Fauré, nouveau directeur exécutif de Coordination SUD

coupe-de-742-millions-deuros-dans-la-solidarite-internationale-la-france-renie-ses-engagements-et-perd-sa-credibilite
23/02/2024

Coupe de 742 millions d’euros dans la solidarité internationale : La France renie ses engagements…