Politiques commerciales agricoles

Page
Philippines  © aGter

Philippines – Source : aGter

La croissance des échanges doit être appréciée à l’aune de sa contribution au développement et à la lutte contre la pauvreté et les inégalités. Or la libéralisation des échanges de produits agricoles promue par les organismes multilatéraux, les Etats-Unis et l’Union européenne a surtout favorisé la montée en puissance des inégalités et bénéficié aux pays et aux acteurs économiques les plus puissants.

Une des conséquences aujourd’hui est d’avoir mis en concurrence des exploitations agricoles de dimensions et de niveaux de productivité très différents. De plus, les exploitations agricoles des pays riches bénéficient de subventions qui permettent à ces pays d’exporter à un moindre prix. Ces pratiques de dumping affectent les exploitations familiales des pays du Sud qui se voient concurrencées par des importations de produits agricoles et alimentaires à bas prix.

Face à cela la C2A défend le principe de souveraineté alimentaire, qui se définit comme le droit pour un pays de définir sa propre politique agricole et alimentaire, y compris au moyen de mesures de protection et de régulation des marchés.