Agriculture et changement climatique

D’ici 2080, 600 millions de personnes supplémentaires pourraient souffrir d’insécurité alimentaire sous l’effet du changement climatique. Une grande partie serait des paysans et l’agriculture doit aujourd’hui faire face à une double réalité : secteur économique le plus vulnérable aux variations du climat, il est également responsable de près de 14% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, auxquelles s’ajoutent les émissions indirectes liées à la déforestation. Faiblement émettrices en gaz à effet de serre mais particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique, les agricultures familiales au Sud doivent constituer une priorité de par leur rôle fondamental sur la sécurité alimentaire locale, l’aménagement du territoire, la gestion des ressources, la création d’emplois et la stabilité sociale. Si les paysans ont toujours dû et su développer des stratégies pour faire face aux aléas climatiques et répondre à des conditions de production difficiles, l’ampleur et la rapidité du changement climatique imposent un vrai soutien pour innover et investir davantage dans des modèles d’agriculture plus résilients.

 

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

A lire aussi

Publication|18/11/2020

Notes de SUD #25 | Accès et appropriation des connaissances scientifiques et techniques sur le climat

Tout chaud

18/11/2020

Diplomatie féministe : le HCE au rapport

12/11/2020

Et si le moment était venu pour votre ONG de revoir son modèle économique ?

09/11/2020|Sommet "Finance en commun"

Les banques publiques de développement doivent agir en faveur du monde que nous voulons.