Accès aux ressources naturelles

Page
Burkina Faso © Florence Kroff

Burkina Faso © Florence Kroff

Les inégalités d’accès aux ressources naturelles sont aujourd’hui croissantes (terre, eau, forêt, etc.) au détriment des agriculteurs familiaux. La tendance globale est de privatiser les ressources, particulièrement le foncier. Face à cela les communautés traditionnelles ont peu de moyens pour faire valoir leurs droits.  Pourtant des règles « coutumières » existent pour régir l’accès au foncier et elles sont adaptées aux différents besoins des familles et producteurs – besoin de production agricole, besoin de transhumance, besoin de glâner  etc…, même si elles ne sont aujourd’hui pas suffisantes en elles-mêmes face aux enjeux de démographie, de croissance des échanges etc.- Le rôle des pouvoirs publics devrait être de protéger les droits de l’ensemble des communautés et de favoriser une gestion concertée des ressources naturelles, mais les politiques foncières sont le plus souvent écrites au profit de  puissants intérêts privés qui constituent une menace pour les communautés rurales.