Agriculture familiale

© Cirad, P. Sist

© Cirad, P. Sist

L’agriculture familiale, et plus précisément les agricultures familiales compte tenu de leur diversité, souffrent souvent d’une image négative aux yeux des décideurs politiques du Sud et des donateurs au Nord. Elle est notamment associée à archaïsme et faible efficacité économique.

Pourtant, les agricultures familiales détiennent un potentiel immense pour répondre aux enjeux de sécurité alimentaire, d’équité sociale et de durabilité environnementale. Pour exploiter ce potentiel il est indispensable d’impliquer de manière systématique les représentants des agricultures familiales dans le processus d’élaboration des politiques agricoles et d’autre part, de permettre aux États de disposer de marges de manœuvre suffisantes pour les appliquer.

Pour aller plus loin...

  • Quelles politiques publiques de soutien des agricultures familiales?

    De façon générale, les rares fonds destinés au secteur agricole profitent très peu aux agricultures familiales. Aussi dans 70 % des cas, les personnes en situation d’insécurité alimentaire dans le monde sont des agriculteurs pauvres. Investir pour l’agriculture dans les pays en développement serait donc pourtant particulièrement efficace pour réduire la pauvreté et favoriser une croissance équitable

  • Transition vers l'agro-écologie

    L'agro-écologie, en valorisant le potentiel des écosystèmes en matière de captation des ressources naturelles externes et en utilisant les synergies internes à ces écosystèmes, permet d'améliorer le potentiel productif.

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

A lire aussi

Tout chaud

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé

06/07/2020

Les volontaires, des héros ? Pour France Volontaires, la réponse est oui !