Exiger des financements ambitieux pour le développement

Exiger des financements ambitieux pour le développement Crédits : Kmograf

En 2015 se succéderont des rendez-vous essentiels, la conférence d’Addis Abeba sur le financement du développement, l’Assemblée Générale des Nations Unies qui adoptera les futurs objectifs de développement durable, et la COP 21.

Ces trois conférences internationales façonneront les nouveaux enjeux du développement et de la lutte contre le changement climatique. A l’ordre du jour des échéances politiques et diplomatiques : le futur de nos sociétés et de notre planète.

Cette séquence politique est cruciale. Les États doivent s’engager sur la trajectoire d’une transition collective, vers un modèle socio-économique plus inclusif, plus juste et plus respectueux de l’environnement.

Sans financement et sans régulations, les futurs objectifs du développement durable resteront lettre morte : nous constaterons encore dans 15 ans que des populations meurent de faim, de maladies curables ; que le niveau des inégalités n’a jamais été aussi important ; que notre modèle de production de richesse se fait au détriment de la planète et des générations futures.

Dans un contexte mondial marqué par l’austérité économique et la réduction des flux de solidarité, nationale ou internationale, il est essentiel de continuer à lutter en faveur du développement, de la lutte contre la pauvreté, les inégalités ainsi que le changement climatique.

Pour faire face à ces grands défis mondiaux, les besoins de financements sont colossaux, mais les sources sont nombreuses Pour répondre à ces défis, la Commission Financement du développement de Coordination SUD se mobilise pour :

  • La mobilisation des ressources nationales, la lutte contre l’évasion fiscale et la corruption
  • Le respect des engagements pris en matière d’aide publique au développement (APD) et l’amélioration de sa qualité, de son efficacité et de sa transparence
  • La promotion des financements innovants
  • La prévention et la résolution des problèmes de dettes
  • L’encadrement des flux financiers privé et la mise en place de cadre contraignant de responsabilité sociale, environnementale et fiscale
  • La cohérence des politiques liées au développement et la révision des accords commerciaux internationaux
  • La réforme des organisations internationales et des institutions financières

 

·