Rapport sur les accords de partenariat économique entre l’UE et l’Afrique – GRAIN

Depuis 2002, les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) négocient un accord réciproque de libre-échange connu sous le nom d’accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE). Vendu comme la solution miracle qui devait entraîner l’industrialisation et le développement des pays ACP, l’APE est en réalité d’une grande injustice et relève d’un procédé colonial. 

 

 

Même si on en parle peu, l’APE suscite une opposition constante de la part des pays ACP, en raison notamment de ses effets dévastateurs sur les petits·es producteurs·rices. Les cas des pays africains présentés ici illustrent la manière dont les communautés se battent pour reprendre le contrôle de leurs ressources et empêcher leurs marchés d’être noyés sous les denrées industrielles bon marché en provenance de l’Europe, en les protégeant en même temps de l’afflux des pesticides et des organismes génétiquement modifiés.

Ce rapport publié par GRAIN s’intitule Les habits neufs du colonialisme : les accords de partenariat économique entre l’UE et l’Afrique. Il alimente le combat pour stopper ces accords de partenariat économique qui fait l’objet d’une pétition inter-associative : Demandez aux eurodéputé·e·s de voter NON à la ratification de l’APE avec l’Afrique de l’Ouest !

[pdf src = “Les-habits-neufs-du-colonialisme-les-APE-entre-lUE-et-lAfrique-GRAIN-2017.pdf”]

A lire aussi

Communiqué de presse|21/07/2020

Budget européen : la solidarité internationale victime du compromis final

Actualité|21/07/2020

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

Tout chaud

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé