Tout le contenu associé au terme : «Maroc»

  • 60 fiches bonnes pratiques oasiennes

    60 fiches bonnes pratiques oasiennes

    Le Réseau Associatif de Développement Durable des Oasis (RADDO), dont le CARI est coordinateur, propose une collection de fiches dédiées aux bonnes pratiques oasiennes sur les thématique de l'eau, de la valorisation des produits oasiens, de la gestion des ressources naturelles et la gouvernance.
  • Fondation Mérieux : programme de lutte contre les maladies infectieuses
    Archive

    Fondation Mérieux : programme de lutte contre les maladies infectieuses

    Thèmes : Santé

    Localisation : Algérie, Bangladesh, Bénin, Brésil, Burkina Faso, Burundi, Cambodge, Cameroun, Cap-Vert, Centrafrique, Comores, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, Djibouti, Egypte, Gabon, Guinée, Guinée-Equatoriale, Haïti, Irak, Iran, Laos, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, RD Congo, Rwanda, São Tomé-et-Principe, Sénégal, Tadjikistan, Tchad, Togo, Tunisie, Vanuatu, Viêt-Nam

  • Programme Wehubit : appel à propositions « e santé »
    Archive

    Programme Wehubit : appel à propositions « e santé »

    Thèmes : Initiatives numériques, Santé

    Localisation : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Guinée, Mali, Maroc, Mozambique, Niger, Ouganda, RD Congo, Rwanda, Sénégal, Tanzanie, Territoires palestiniens

  • La Guilde lance le programme Sport & Développement Olivier Allard, Délégué Général de La Guilde, Vincent Rattez, Président de La Guilde, Auriane Buridard, Chargée de mission Sport & Développement, Laetitia Habchi, Conseillère Sport & Développement chez l’Agence Française de Développement, Thierry Barbaut, Directeur numérique et chef de projet Sport & Développement, Cécile Vilnet, Coordinatrice Sport & Développement, Roxana Maracineanu, Ministre des Sports, Rémy Rioux, Directeur Général de l’Agence Française de Développement.

    La Guilde lance le programme Sport & Développement

    Sport & Développement, nouvel incubateur de microprojets en Afrique. La Guilde Européenne du Raid, ONG créée en 1967, lance le programme « Sport & Développement », en partenariat avec l’Agence Française de Développement.
  • Méditerranée : mobilisation énergie et climat

    Méditerranée : mobilisation énergie et climat

    L’assemblée générale du GERES s’est réunie à Marseille en juillet dernier, elle a approuvé le rapport d’activités 2017. En Méditerranée, l’année 2017 a été marquée par la mobilisation vis-à-vis des enjeux climatiques. Chefs de file, la Région Sud / PACA en France et la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima au Maroc, avec la tenue du Forum Méditerranée du Futur à Marseille auquel le GERES a été associé. Créé à Marseille en 1976, le GERES a poursuivi en 2017 ses actions en région Sud.
  • Le Partenariat

    Le Partenariat

    Le Partenariat est une organisation de solidarité internationale qui lutte contre les inégalités et agit pour un monde plus solidaire. Elle s’est donnée pour mission de :

    Développer une coopération à taille humaine entre des partenaires du Nord et du Sud et renforcer les capacités des acteurs locaux pour l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées.

    L’association mobilise différents partenaires, techniques et financiers, des acteurs publics et privés au Nord et au Sud pour contribuer à la satisfaction des besoins exprimés réellement par ses publics cibles. Son expérience et ses relations avec les acteurs locaux lui permettent de favoriser la mise en œuvre de politiques publiques régionales, de mobiliser et de créer du lien entre les collectivités locales, les populations et les services techniques de l’Etat. L’appropriation des projets par les partenaires locaux constituent une priorité, l’objectif étant d’assurer la durabilité et la pérennisation des actions engagées. Sensibiliser les populations au Nord et au Sud aux enjeux de la citoyenneté et du développement durable, et travailler à faire émerger un esprit de solidarité aux niveaux local et international.

    L’association mène plusieurs programmes en Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale.

    Concentré autour de son centre de référence : le Centre Gaïa, elle a développé une expertise dans les méthodologies de pédagogie active.

    Créé en février 1981, suite au jumelage entre les villes de Lille, en France, et de Saint-Louis, au Sénégal, le Partenariat a construit son évolution en trois (03) étapes principales :

    • 1991 à 2000 : professionnalisation, structuration et développement des actions de coopération et de solidarité internationale avec le Sénégal ;
    • Années 2000 : Diversification des programmes, nouveaux pays d’intervention (Maroc, Guinée, Moldavie, Mauritanie) et création du centre « Gaïa » destiné aux activités d’ECSI (Education à la Citoyenneté et à la Solidarité internationale) ;
    • Aujourd’hui (Plus de 35 ans ans d’action) : Renforcement de la dynamique ascendante et adaptation aux nouveaux enjeux de l’environnement des ONG en France et à l’international.

    Pour conduire ses activités, le Partenariat s’appuie sur :

    • Un Conseil d’administration composé de 20 administrateurs qui se réunissent au moins 4 fois par an et d’un bureau comprenant 4 membres se réunissant au moins 12 fois par an ;
    • Un poste de coordination générale assumé par intérim par le président depuis bientôt 5 mois ;
    • Une équipe d’une quinzaine de personnels au siège à Lille organisée en 2 pôles (coopération et ECSI) et des fonctions supports (Responsable Administratif et Financier, Communication, Secrétariat) ;
    • L’organisation est basée sur des directions pays avec 39 salariés locaux dans 3 pays (dont 32 au Sénégal) coordonnée par un directeur technique basé au Sénégal et des coordinateurs pays
  • Terre & Humanisme

    Terre & Humanisme

    TERRE ET HUMANISME, L’AGROÉCOLOGIE COMME MISSION

    Nous le constatons chaque jour, la solidarité agroécologique se pratique tant en France qu’à l’étranger. Partout dans le monde, les paysans et maraîchers affrontent les mêmes difficultés et relèvent les mêmes défis pour atteindre l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaire. En Afrique de l’Ouest, sur le pourtour méditerranéen et en France nous participons à la transmission des savoirs et savoir-faire agroécologiques.

    Créée en 1994 sous le nom des “Amis de Pierre Rabhi”, rebaptisée en 1999, l’association Terre et Humanisme œuvre pour la transmission de l’agroécologie comme pratique et éthique visant l’amélioration de la condition de l’être humain et de son environnement naturel.

    Projet Associatif

    A partir d’un constat partagé sur les évolutions, ainsi que sur les forces et faiblesses de l’association, le présent document propose des priorités pour 5 années à venir. Il constitue une référence qui permettra de se mobiliser autour d’axes partagés. Projet associatif

    Charte éthique

    Nos actions s’inscrivent dans un humanisme actif porté par des valeurs fortes de solidarité et de respect du vivant. Ces valeurs sont exprimées dans notre charte éthique.

    Les missions de T&H

    En partageant l’agroécologie au Nord comme au Sud, l’association intervient dans la formation des acteurs pour accompagner le changement de pratiques agricoles et de paradigme sociétal vers une alternative éthique et politique au service de la vie, de l’autonomie alimentaire des populations et de la sauvegarde de la terre. L’objectif est d’accompagner les populations vers l’autonomie, la sécurité et la salubrité alimentaires jusqu’à ce que la présence de Terre et Humanisme ne soit plus nécessaire.

    Statuts

    Terre et Humanisme est une association de loi 1901 déclarée d’intérêt général et enregistrée comme organisme de formation sous le numéro 82070040207. Statuts de l’association.

  • De la Méditerranée aux rives du Mékong, les actions 2016 du GERES

    De la Méditerranée aux rives du Mékong, les actions 2016 du GERES

    Le GERES (Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités) publie son rapport annuel 2016. De la Méditerranée aux rives du Mékong, 75 projets ont été menés, 3600 entrepreneurs soutenus ou accompagnés pour 350 000 bénéficiaires directs et 1 600 000 bénéficiaires indirects. 2016 c'était aussi les 40 ans du GERES !
  • Rapport sur les accords de partenariat économique entre l’UE et l’Afrique – GRAIN

    Rapport sur les accords de partenariat économique entre l’UE et l’Afrique – GRAIN

    Depuis 2002, les pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) négocient un accord réciproque de libre-échange connu sous le nom d’accord de partenariat économique (APE) avec l’Union européenne (UE). Vendu comme la solution miracle qui devait entraîner l’industrialisation et le développement des pays ACP, l’APE est en réalité d’une grande injustice et relève d’un procédé colonial.