Les Notes de la C2A n°25 : « Le pastoralisme, un mode de vie résilient face à de nombreux défis »

Les Notes de la C2A n°25 : « Le pastoralisme, un mode de vie résilient face à de nombreux défis »

La commission Agriculture et alimentation de Coordination SUD consacre sa première note de l’année à la thématique du pastoralisme dans les pays du Sud, un mode de vie résilient en proie à de nombreux défis.

 

 

Le pastoralisme est le principal moyen de subsistance, source de nourriture, revenus et emplois dans de nombreuses zones arides et montagneuses. Ce mode de vie a permis aux communautés de gérer les ressources de manière durable, indépendante et flexible.

 

 

Longtemps combattu par les Etats, qui voyaient dans ces sociétés mobiles des sources d’instabilité, le pastoralisme est aujourd’hui reconnu comme un système durable, particulièrement adapté aux zones arides et montagneuses. Alors que le pastoralisme revient sur le devant de la scène, avec notamment les déclarations de N’Djamena et Nouakchott (2013), le lancement de nouveaux
programmes d’ampleur qui lui sont dédiés dans le Sahel, et tout récemment, dans le rapport 2016 du Groupe d’experts de haut niveau sur la sécurité alimentaire2, où les systèmes pastoraux font l’objet de caractérisation et recommandations spécifiques, quel regard porter sur le pastoralisme et comment l’accompagner ?