Sur le même sujet

solidarite-internationale-lutte-contre-les-inegalites-des-moyens-existent-pour-agir-insiste-le-cese
21/06/2023

Solidarité internationale & lutte contre les inégalités, des moyens existent pour agir !…

Pour Olivier Bruyeron, Pdt de Coordination SUD : Il est crucial que la France tienne ses engagements internationaux et nationaux. Pour cela, le Gouvernement doit confirmer les mesures de la loi du 04 août 2021

A lire aussi

souverainete-alimentaire-consommer-local-diabete-et-obesite-etc-5-podscast-en-francais-moore-bambara-et-peul
20/05/2024

Souveraineté alimentaire, consommer local, Diabète et Obésité etc. : 5 Podscast en Français, Mooré,…

Découvrez notre podcast L'espoir au delà des crises et ses 5 épisodes, en Français, Mooré, Bambara et Peul.

Lettre ouverte au Président E. Macron|La France doit maintenir sa trajectoire de financement pour la solidarité internationale

Lettre ouverte, relayée par :

Mediapart : bit.ly/41K4nTB

L’humanité : bit.ly/3Ix7Yg4

Monsieur le Président de la République,

La France doit tenir son engagement de consacrer 0,7 % de son revenu national brut à l’action (ou « aide ») publique pour le développement d’ici 2025, soit environ 21,4 milliards d’euros, comme cela a été défini dans la loi de développement solidaire adoptée le 4 août 2021. L’urgence climatique et alimentaire, la lutte contre la pauvreté et les inégalités mondiales, et l’agenda du développement durable, demeurent et l’imposent.

Sous votre présidence, en 2022, la France a consacré 0,56 % de son revenu national brut à ces objectifs, atteignant ainsi une première étape historique telle que fixée par la loi de 2021. Cette dernière définit des orientations et priorités pour la politique française de développement solidaire, et inclut une trajectoire de financement à horizon 2025, cohérente avec cette ambition affirmée. La loi porte un message fort, lequel a connu un écho au niveau international, alors que d’autres pays jusqu’alors considérés comme des modèles décidaient de diminuer les moyens de leur aide, selon des logiques de repli nationaliste, en opposition avec le constat d’un monde de plus en plus interdépendant.

Les efforts du gouvernement sont bienvenus et nous vous félicitons pour votre leadership dans la mobilisation internationale pour le développement, le climat et la biodiversité, porté à travers cette trajectoire de financement. Cette mobilisation est soutenue par les organisations humanitaires et de développement, dont nous faisons partie, et par la population française, y compris les jeunes, soutenant la promotion d’un modèle de justice sociale, climatique et économique au niveau mondial. Pour continuer à jouer un rôle actif dans le multilatéralisme, la France se doit d’être au rendez-vous ; à mi-chemin de l’Agenda 2030, elle se doit de consacrer 0,7 % du revenu national brut à l’action publique pour le développement (APD) en 2025.

L’APD est essentielle notamment pour permettre de rendre effectivement accessibles les services de base (alimentation, santé, eau, assainissement, éducation), de même que pour l’action climatique et la protection de la biodiversité. L’APD permet de contribuer à des droits humains effectifs pour tous et toutes, en première ligne desquelles, les femmes, les enfants et les jeunes.

La mobilisation des 0,56 % en 2022 a été atteint du fait, Monsieur le Président, de la volonté politique que vous avez portée. Nous attendons donc que l’étape suivante des 0,7 % soit portée avec la même constance, la même énergie, et la même détermination. Nous, organisations de la solidarité internationale, sommes absolument certaines que ce qui a motivé la loi de 2021 est encore plus nécessaire et actuel aujourd’hui. Diminuer ne serait-ce que de 0,1 % cet objectif des 0,7 % ferait perdre à l’action publique pour le développement l’équivalent de près d’une année entière de financement sur le quinquennat !

Nous comptons donc sur vous, Monsieur le Président, pour confirmer, lors du Conseil présidentiel pour le développement, cette trajectoire de financement et faire ainsi de ce quinquennat celui des 0,7 %.

Veuillez croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de notre plus haute considération.

Olivier Bruyeron

Président, Coordination SUD

 

 

Liste des organisations signataires (57) :

Action Contre la Faim Action Éducation Action Santé Mondiale ActionAid France
Agrisud Amis des Enfants du Monde AVSF (Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières) CARE France
CCFD-Terre Solidaire CEMEA CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale) C-HD (Coordination humanitaire et développement)
CLONG Volontariat Coalition Eau Coalition PLUS Coordination des Associations Guinéennes de France (CAGF)
COSIM Nouvelle Aquitaine CRID Douleurs sans Frontières Électriciens sans Frontières
Élevages sans Frontières Empow’Her Engagé·e·s & Déterminé·e·s (E&D) Equipop
Experts-Solidaires FIDH FORIM Geres
GRET Groupe Initiatives Habitat-Cité Hamap-Humanitaire
Handicap International Initiative Développement La Chaine de l’Espoir L’Appel
Le Partenariat Life Project 4 Youth Médecins du Monde ONE
Partage Plan International France Première Urgence Internationale Réseau Euromed France
Santé Sud Secours Islamique France Sidaction SIPAR
Solidarité Laïque Solidarités International SOS Villages d’Enfants Terre des Hommes France
Triangle Génération Humanitaire Un Enfant par la Main UrbaMonde Visions du Monde
WECF France WWF France

Newsletter

Notre regard sur l'actualité de la solidarité internationale avec la newsletter Point info

En vous inscrivant, vous confirmez avoir lu et accepté notre politique de vie privée.

Agenda

28/11/2024

Rejoignez-nous pour les 30 ans de Coordination SUD : Une Célébration de trois décennies au service…

Coordination SUD
20/06/2024

Assemblée générale 2024

Coordination SUD

Publications & documents

Consultez les publications en ligne.

Sur le même sujet

droits-des-jeunesses-une-priorite-transversale-a-inscrire-dans-la-politique-de-solidarite-internationale-de-la-france
Publication|01/06/2023|Note de position

Droits des jeunesses : Une priorité transversale à inscrire dans la politique de solidarité internationale…

A lire aussi

note-de-position-solidarite-internationale-pour-repondre-aux-defis-mondiaux-refuser-linstrumentalisation
Publication|03/05/2024

Note de position – Solidarité internationale : pour répondre aux défis mondiaux, refuser…

L’instrumentalisation de la solidarité internationale : une menace pour les populations...
justice-fiscale-et-solidarite-internationale-pour-le-maintien-des-taxes-financant-laide-humanitaire-et-au-developpement
Communiqué de presse|25/04/2024

Justice fiscale et solidarité internationale : Pour le maintien des taxes finançant l’aide humanitaire…

formez-vous-ou-renforcez-vos-competences-en-management-de-programmes-internationaux-avec-iris-sup
Actualité|25/04/2024

Formez-vous ou renforcez vos compétences en management de programmes internationaux avec IRIS Sup’

Publications

pour-lutter-contre-les-risques-dinstrumentalisation-de-laide-publique-au-developpement
22/12/2023|Note d'orientation

Pour lutter contre les risques d’instrumentalisation de l’aide publique au développement

Coordination SUD
pour-des-financements-europeens-suffisants-et-adaptes-aux-besoins-des-populations-les-plus-vulnerables
18/12/2023|Note d'orientation Financement

Pour des financements européens suffisants et adaptés aux besoins des populations les plus vulnérables

Coordination SUD

Tout chaud

3-questions-a-emilie-durochat-ancienne-membre-du-comite-de-decision-frio-2020-2023-deleguee-adjointe-relations-internationales-vie-associative-de-commerce-equitable-france
28/03/2024

3 questions à Emilie Durochat, ancienne membre du Comité de décision FRIO (2020-2023), Déléguée…

3-questions-a-geraldine-rippert-ancienne-membre-du-comite-de-decision-frio-2022-2023-responsable-des-ressources-au-centre-primo-levi
12/03/2024|Série - Retour d'expérience FRIO

3 questions à Géraldine Rippert, ancienne membre du Comité de décision FRIO (2022-2023), Responsable…

webinaire-capitalisation-frio-gouvernance-sociocratie-27-mars-a-17h
05/03/2024

[Webinaire] Capitalisation FRIO – Gouvernance & Sociocratie – 27 mars à 17h