le 03/05/2024 par Coordination SUD

Note de position – Solidarité internationale : pour répondre aux défis mondiaux, refuser l’instrumentalisationL’instrumentalisation de la solidarité internationale : une menace pour les populations...

En France, la solidarité internationale fait l’objet d’une loi et de financements dédiés, c’est une politique publique à part entière. Elle a pour objectif premier et immuable d’améliorer les conditions de vie des populations vulnérables, en luttant contre les crises, et les inégalités mondiales. En tant que telle, elle permet de construire des ponts et liens entre la société civile française et celle des autres pays.

Cependant, la solidarité internationale peut parfois être instrumentalisée au profit d’intérêts contradictoires avec ses objectifs initiaux. La première conséquence de cette instrumentalisation est l’abandon des populations auprès desquelles la France agit. La seconde est une perte d’efficacité de l’aide publique au développement, qui ne permet plus de lutter plus contre la pauvreté, les inégalités, et les crises. Enfin, de telles pratiques affectent la crédibilité et l’image de la France puisqu’elles entrent en contradiction avec la loi française et avec ses engagements internationaux.

Le diable se cache dans les détails. Sous couvert de solidarité internationale, l’aide publique au développement est parfois utilisée pour financer des coûts assumés par… l’État donateur lui-même. Sont concernés les bourses et frais d’écolage, ainsi que les coûts d’accueil des personnes réfugiées en France. Parfois aussi, ces financements sont redirigés pour servir les intérêts d’entreprises nationales ou diplomatiques sans lien avec la lutte contre la pauvreté et les inégalités mondiales.

La note de position produite par Coordination SUD entend documenter la diversité de ces pratiques et dénoncer leur impact négatif sur la solidarité internationale. La conclusion de ce travail prend la forme de quatre recommandations clés destinées à préserver l’action de la France en matière de solidarité internationale et à renforcer son action auprès des populations vulnérables :

  1. Replacer l’action de la France en matière de solidarité internationale dans le cadre de la loi de programmation et d’orientation de 2021. Pour cela, le gouvernement doit mettre en place et respecter le cadre de transparence et de redevabilité prévu par la loi, 3 ans après l’adoption de la loi, il est plus que temps !
  2. Respecter les orientations de la loi de 2021 et les obligations internationales de la France, notamment le respect du droit international et des droits humains, afin de financer des actions sur des thématiques prioritaires que sont notamment les services sociaux de base (éducation, santé, santé, eau et assainissement, protection sociale).
  3. Mettre un terme à la doctrine de suspension des financements des OSC au Sahel et réaffirmer l’engagement de la France à lutter contre la pauvreté, les inégalités mondiales, et les crises partout dans le monde, afin de ne laisser personne de côté.
  4. Réaffirmer l’existence à part entière d’une politique de solidarité internationale et sa distinction vis-à-vis des politiques militaires, migratoires, et économiques de la France.

A lire aussi

justice-fiscale-et-solidarite-internationale-pour-le-maintien-des-taxes-financant-laide-humanitaire-et-au-developpement
Communiqué de presse|25/04/2024

Justice fiscale et solidarité internationale : Pour le maintien des taxes finançant l’aide humanitaire…

formez-vous-ou-renforcez-vos-competences-en-management-de-programmes-internationaux-avec-iris-sup
Actualité|25/04/2024

Formez-vous ou renforcez vos compétences en management de programmes internationaux avec IRIS Sup’

baisse-de-laide-publique-au-developpement-en-2023-coupes-budgetaires-en-2024-letat-francais-sur-la-voie-du-renoncement
Communiqué de presse|15/04/2024

Baisse de l’aide publique au développement en 2023, coupes budgétaires en 2024 : l’État français…

Tout chaud

3-questions-a-emilie-durochat-ancienne-membre-du-comite-de-decision-frio-2020-2023-deleguee-adjointe-relations-internationales-vie-associative-de-commerce-equitable-france
28/03/2024

3 questions à Emilie Durochat, ancienne membre du Comité de décision FRIO (2020-2023), Déléguée…

3-questions-a-geraldine-rippert-ancienne-membre-du-comite-de-decision-frio-2022-2023-responsable-des-ressources-au-centre-primo-levi
12/03/2024|Série - Retour d'expérience FRIO

3 questions à Géraldine Rippert, ancienne membre du Comité de décision FRIO (2022-2023), Responsable…

webinaire-capitalisation-frio-gouvernance-sociocratie-27-mars-a-17h
05/03/2024

[Webinaire] Capitalisation FRIO – Gouvernance & Sociocratie – 27 mars à 17h