L’ancrage en France des ONG françaises : un contiguum des solidarités «ici et là-bas» ?

Ce document de décryptage s’intéresse aux ONG françaises ayant fait le choix à un moment de leur histoire de conduire des actions de solidarité en France en parallèle de leurs projets à l’international. Elle cible les missions sociales en France de ces organisations, hors interventions d’éducation à la citoyenneté et solida-rité internationale (ECSI), actions de plaidoyer sur la solidarité internationale ou levée de fonds sur le territoire.

Loin d’être un bilan de l’ancrage en France des ONG de solidarité internationale (les données ne sont pas disponibles pour ce faire), il s’agit avant tout d’apporter un éclairage sur cette question.

L’ancrage en France ne concerne pas toutes les organisations de solidarité internationale de la même manière. Pour certaines (notamment certaines organisations confes- sionnelles), l’action en France est au centre de la stratégie institutionnelle et représente en volume la plus grande part des activités, tandis que l’action internationale, quoique importante, mobilise moins de ressources1. Dans cette note, l’accent est mis sur les ONG ayant peu ou pas d’activités en France et qui se posent la question d’un ancrage plus fort sur le territoire national. Pour cela, quelques exemples de parcours d’ONG en France ont été identifiés.

Cette note met en lumière les raisons qui motivent cette tendance et les questions que cette évolution pose. Au travers de ce décryptage, des pistes sont également lancées pour imaginer quel pourrait être demain l’action des ONG de solidarité internationale en France.

Une chose est sûre, s’ancrer en France n’est ni simple, ni facile.

Cette publication est réalisée par la fonction OngLAB de Coordination SUD.

L’OngLAB est dédiée au décryptage des évolutions à l’œuvre dans le secteur de la solidarité internationale. Elle vise à accompagner les ONG dans ces mutations et plus largement l’ensemble de ses acteurs et actrices via la produc- tion d’analyses. Pour cela, l’OngLAB mène des études d’intérêt général, organise des ate- liers ou débats favorisant le croisement des regards et produit des notes de décryptage. Un comité d’orientation stratégique composé de membres de Coordination SUD et d’expert·e·s externes lui permet d’identifier les grands enjeux prioritaires à approfondir et les problématiques soulevées, et ce, dans le respect du principe de subsidiarité. Elle propose un éclairage parmi d’autres de la thématique présentée, alimentée par les réflexions de certaines de ses organisations membres.

A lire aussi

28/052020
Évènement|20/05/2020

« Approches transformatrices pour agir en faveur des ODD »

Actualité|18/02/2020

Le CARI au panel des OSC de la CNULCD

Tout chaud

LMA_COVID19_enquete2_visuel3
20/05/2020

Où en sont les associations après le confinement ?

07/05/2020

Hommage à Olivier MOUZAY, secrétaire exécutif de la CHD

Questionnaire genre et covid-2
05/05/2020

Questionnaire genre et covid : quels impacts au sein des OSI françaises ?