[gestion des données programmes] Etude sur les pratiques et besoins des OSC francophones

CartONG est fière de présenter sa nouvelle étude intitulée “Les données programmes : le nouvel eldorado de la solidarité internationale ? Panorama des pratiques et besoins des OSC francophones”.

Un secteur traversé par une révolution numérique : quelle place pour la gestion des données programmes ?

A l’image de notre société, le secteur de la Solidarité Internationale fait en effet face à une révolution numérique. Si cette dernière impacte indéniablement la gestion quotidienne des Organisations de la Société Civile (OSC), tant dans leurs activités administratives que dans celles liées à la recherche de fonds, elle génère également des changements significatifs au niveau des actions mises en œuvre au profit des populations.

Bien que devenue essentielle pour le pilotage des opérations, la gestion des données semble demeurer quelque peu invisible dans les réflexions et orientations du secteur ; et ce, en dépit de ses nombreuses implications éthiques, financières et humaines, mais aussi et principalement de ses conséquences sur la qualité des projets. Sur les terrains et au siège, les équipes projet dédient ainsi un temps de plus en plus important à la gestion des données, et ce au détriment d’autres activités. Peu formées et mal-outillées, elles sont même parfois en souffrance sur ces tâches, sans pour autant que le sujet soit considéré comme un enjeu organisationnel par la plupart des OSC.

Une étude unique en son genre dans la sphère des OSC francophones

Aucune étude équivalente visant à examiner, dans leur ensemble, les pratiques des OSC, notamment francophones, et à identifier les besoins de ces dernières en matière de gestion des données programmes, n’a à notre connaissance encore été réalisée. Ainsi, bien que les OSC manipulent depuis près de vingt ans de larges quantités de données, de nombreux débats demeurent : de quel niveau d’attention et d’investissement la gestion des données devrait-elle faire l’objet ? Le sujet nécessite-il une personne dédiée en interne et, si oui, quel profil privilégier ? D’ailleurs, où commence et où s’arrête le champ de la gestion des données ? Les OSC travaillant en contexte de crise ont-elles des pratiques et besoins différents de celles travaillant en contexte de développement ? Des différences d’approche existent-elles, notamment entre OSC francophones et OSC anglophones, réputées plus avancées sur le sujet ?

Basée sur une enquête auprès des OSC, une revue documentaire et des entretiens auprès d’acteurs clés, la présente étude a donc pour objectif d’explorer et d’apporter des éléments de réponse à ces questions. Elle entend ainsi contribuer à nourrir la réflexion du secteur sur le sujet de la gestion des données. De ce fait, nous avons cherché à synthétiser et à formaliser des réflexions existantes qui étaient souvent éparses et parfois contradictoires.

En clarifiant les éléments de débat – notamment définitions et enjeux, nous espérons que ce document, qui demeure une première pour CartONG, alimentera les discussions au niveau des OSC et de leurs parties prenantes, et notamment les bailleurs et réseaux d’OSC. Nombre d’entre eux devraient ainsi être repris au cours du prochain forum GeOnG qui se tiendra en ligne du 2 au 3 novembre 2020. Enfin, cette étude devrait permettre à des organisations spécialisées, dont les OSC Support comme la nôtre, de mieux définir certaines de leurs priorités d’accompagnement des OSC.

L’étude est également disponible en anglais ici / The study is also available in English here.

A lire aussi

Actualité|22/09/2020

Ouverture des inscriptions – Diplôme – Enfants et jeunes « de la rue »

Tout chaud

29/09/2020|Tribune

Pour une nouvelle architecture économique mondiale qui serve les populations et la planète

21/09/2020

Réponse humanitaire| Enquête inclusion handicapé·e·s et personnes âgées

07/09/2020

Plan de relance : copie à compléter pour la vie associative (Le Mouvement associatif)