le 07/10/2022 par Coordination SUD

Note d'analyse|Les leçons de la récente flambée des cours mondiauxSe donner les moyens de lutter efficacement contre la volatilité des prix agricoles et alimentaires

La guerre déclenchée par la Russie contre l’Ukraine le 24 février 2022 a été suivie par une brusque flambée des prix agricoles et alimentaires mondiaux qui s’est vite propagée à la plupart des marchés nationaux. Les cours mondiaux ont atteint des records historiques et le cumul de la hausse prolongée des prix alimentaires depuis 2000 et de la flambée de l’année 2022 s’est traduit par une crise alimentaire dans les pays fortement dépendants des marchés mondiaux. Cette crise est accentuée par la vulnérabilité accrue des classes populaires suite aux conséquences du Covid, ainsi que dans les pays en conflit et dans ceux faisant face à des évènements climatiques extrêmes. Selon la FAO, le nombre de personnes souffrant de la faim était estimé jusqu’à 828 millions (hypothèse haute) en 2021, en hausse constante depuis 2019, après une décennie de stagnation autour de 590 millions. La FAO a par ailleurs estimé que la guerre en Ukraine pourrait se traduire par un accroissement supplémentaire de 8 à 13 millions de personnes souffrant de la faim. Le Programme Alimentaire Mondial (PAM) estime quant-à-lui que cet accroissement pourrait s’élever à 57 millions de personnes.

À l’heure où les fausses solutions à la crise alimentaire réapparaissent, la C2A souligne qu’en aucun cas la hausse des prix n’est imputable à un déficit de production ou à une pénurie globale ou au conflit ukrainien. C’est essentiellement l’inégale répartition des ressources productives, des revenus et des disponibilités alimentaires qui explique l’existence de l’insécurité alimentaire et de la faim.

Comme celles des années 2007-2008 et 2010-2011, la flambée des prix de l’année 2022 rappelle la nécessité d’apporter des réponses à la volatilité des prix sur les marchés nationaux et mondiaux. Il s’agit non seulement de protéger les consommateurs urbains des flambées de prix mais aussi les familles agricoles des chutes de prix et de leur garantir des prix suffisamment rémunérateurs dans le contexte où le travail agricole tend à être structurellement sous-rémunéré et où la pauvreté et l’insécurité alimentaire concernent principalement les populations rurales.

A lire aussi

decouvrez-le-catalogue-de-formations-2023-dartisans-du-monde
Actualité|29/11/2022

Découvrez le catalogue de formations 2023 d’Artisans du Monde

Tout chaud

grille-danalyse-dintegration-des-jeunesses-dans-les-projets
04/11/2022

Grille d’analyse d’intégration des jeunesses dans les projets

menace-environnement-favorable-osc-amendement-plf-2023
13/10/2022|Appel à mobilisation

Menace environnement favorable OSC : Amendement PLF 2023

la-ttf-cette-taxe-plebiscitee-par-la-population-et-les-parlementaires-mais-boudee-par-le-gouvernement
12/10/2022|Lettre ouverte

La TTF, cette taxe plébiscitée par la population et les parlementaires mais insuffisamment portée…