La santé des femmes au Tchad, entre urgence et développement – AFDÉchanges entre acteurs et initiatives pour améliorer la santé de la reproduction

Cette publication s’appuie sur les travaux des journées d’échanges consacrées à la santé maternelle et reproductive au Tchad, organisées les 15 et 16 octobre 2012 à N’Djaména par l’Agence française de développement et l’Association tchadienne pour le bien-être familial (ASTBEF).

Ces journées ont permis à une soixantaine de participants, acteurs du secteur de la santé au Tchad de découvrir le travail de plus de quinze organisations (ministère de la Santé publique tchadien, bailleurs de fonds, ONG nationales et internationales…) et d’échanger sur leurs pratiques et leurs stratégies pour améliorer les indicateurs en la matière.

Au Tchad, où le taux de fécondité est le plus élevé au monde et où une femme sur dix succomberait des suites d’une grossesse, la santé maternelle et reproductive est une question d’urgence humanitaire mais est aussi au cœur des questions d’aide au développement. L’AFD et l’Association tchadienne pour le bien-être familial ont réalisé une publication sur ce sujet préoccupant.

[pdf src = “15-Savoirs-Communs.pdf”]

 

A lire aussi

Publication|22/06/2020

Catastrophes au temps du covid-19

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)