le 29/03/2022 par CartONG

[Gestion des Données Programmes] Améliorer les pratiques de formation des OSC francophones : constat & recommandations

CartONG est ravie de partager sa nouvelle étude intitulée « Améliorer les pratiques de formation en Gestion des Données Programmes : constat & actions pour les acteurs de la solidarité internationale ».

Dans sa précédente étude Les données programmes : le nouvel eldorado de la solidarité internationale ? Panorama des pratiques et besoins des OSC francophones, publiée en septembre 2020, CartONG relevait que « selon les [professionnel·les interrogé·es], moins d’un quart des personnes en charge de la gestion de l’information au sein de leur Organisation de la Société Civile (OSC) ont toutes ou en partie des compétences nécessaires aux postes qu’elles occupent », impliquant des « lacunes des équipes en charge de la gestion de l’information de différents types : à la fois méthodologiques, techniques et stratégiques ».

Disposer d’équipes formées à la Gestion des Données Programmes (GDoP) est pourtant aujourd’hui essentiel pour les OSC afin de garantir des analyses de qualité, d’appuyer les décisions opérationnelles et d’aider et protéger au mieux les populations vulnérables, en garantissant une gestion responsable de leurs données. Pour cela, le secteur de la solidarité internationale doit généraliser une réelle « culture de la donnée ».

Dans la continuité de la réflexion menée par CartONG sur les compétences utiles en GDoP d’abord via le Pack RH en Gestion des Données Programmes à destination des OSC de solidarité internationale (publié en mars 2021), nos équipes se sont penchées sur les pratiques de formation en GDoP, en étudiant les freins à la montée en compétences des professionnel·les du secteur.

Basée sur un recueil de témoignages de professionnel·les de la solidarité internationale qui travaillent ou ont travaillé en OSC, une revue des différentes formations francophones disponibles sur le sujet mais aussi sur l’expérience de CartONG qui dispense des formations sur le sujet depuis de nombreuses années, la présente étude s’intéresse, tout d’abord, aux enjeux liés à la formation des acteurs de la solidarité internationale en matière de GDoP et détaille, ensuite, la manière dont ils et elles se forment actuellement au sujet. Dans un troisième temps, elle fournit une liste de recommandations à destination des OSC, des instituts de formation, des établissements de l’enseignement supérieur français et, enfin, des professionnel·les de l’humanitaire et du développement pour initier et encourager une montée en compétence globale du secteur sur le sujet.

L’étude est également disponible ici (en français uniquement).


Avec la participation du Centre de crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’Agence Française de Développement.

A lire aussi

05/102022
Évènement|14/09/2022

Atelier de restitution de l’étude « Panorama des Financements » suivi d’une présentation…

Tout chaud

le-soutien-sous-controle-de-la-societe-civile-le-cas-des-organisations
03/08/2022

Le soutien sous contrôle de la société civile : le cas des OSI

agir-pour-la-solidarite-internationale-le-role-des-parlementaires
03/08/2022

Agir pour la solidarité internationale : le rôle des parlementaires