Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique : l’approche française – Les Notes de SUD #16

Les Notes de SUD

Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique : l’approche française – Les Notes de SUD #16

En novembre 2015, l’Union européenne a créé le « fonds fiduciaire d’urgence en faveur de la stabilité et de la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière et du phénomène des personnes déplacées en Afrique ». Cet instrument financier, présenté comme un outil flexible pour désamorcer les migrations irrégulières, est une traduction politique concrète de l’engagement de l’Union européenne pour l’Afrique. La présente note apporte un éclairage sur l’approche et les priorités de la France dans ce cadre, la coordination mise en place au niveau national et la gouvernance globale du fonds.

 

Cette note a été rédigée sur la base d’entretiens menés en septembre 2017 par Coordination SUD dans le cadre de l’étude Partenariat ou conditionnalité ? Analyse des Pactes migratoires et du Fonds fiduciaire de l’UE pour l’Afrique réalisée avec Concord, la confédération des ONG européennes d’urgence et de développement1. Ces entretiens ont ciblé les ministères et les acteurs
français impliqués dans la mise en oeuvre du fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique de l’Union européenne (FFU)2 : le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et ses opérateurs, l’Agence française de développement et Expertise France, ainsi que l’opérateur du ministère de l’Intérieur, Civipol.

La synthèse proposée dans le présent document n’est pas exhaustive étant donné que le ministère de l’Intérieur, acteur central de ce processus, n’a pas répondu à nos sollicitations.

Cette note est réalisée avec le soutien de l’AFD et de la Fondation de France.

 

-> Retrouvez notre dossier complet consacré au Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE

-> Télécharger l’étude réalisée par Concord sur le FFU (format PDF)