Etude sur les mésoprojets de solidarité internationale

Etude sur les mésoprojets de solidarité internationale

La deuxième partie de l’étude sur les méso-projets de solidarité international est désormais disponible.

Depuis 2012, Coordination SUD et l’AFD ont initié un processus de concertation et de réflexions communes autour du cadre d’intervention transversal (CIT) “ l’AFD et les ONG 2013-2016 ”. Parmi les chantiers ouverts par le CIT, celui des ‘méso-projets’ est resté inabouti faute d’une identification fine de ce type d’action et du type d’acteurs qui les portent. Coordination SUD a donc lancé en 2016 une étude dont l’objectif était de répondre aux questions suivantes :


Peut-on identifier des critères de définition d’un ‘méso projet’ ? La taille du projet est-elle une entrée suffisante ou faut-il appréhender cela de façon plus globale, en termes d’approche v ‘méso’ en lien avec les caractéristiques des associations qui les portent ?


Quelle part représentent ces projets dans les sollicitations aux bailleurs de fonds et aux structures d’appui ?


Comment ces projets sont-ils financés ? Quelles stratégies sont adoptées par les acteurs (contournement, sollicitations multiples, etc.) ? Et quelles en sont les contraintes ?


Quelles sont les organisations porteuses de mésoprojets ? Y-a-t-il une corrélation entre la taille du projet et la taille de l’association qui le porte ? Le cas échéant, peut-on dégager quelques éléments de caractérisation de ces acteurs ?


Observe-t-on un continuum, une évolution dans la taille des projets ? L’absence de dispositif spécifique est-elle un frein à cette évolution ?


Peut-on observer des spécificités propres aux projets de cette taille ? En France et sur le terrain des projets ? Indépendamment des financements, quels besoins identifie-t-on ?


Au regard des réponses apportées aux questions précédentes et des missions de l’AFD, quelles perspectives ouvriraient un dispositif adapté ? Est-il pertinent de le faire ? Et selon quelles modalités et quel niveau d’exigence ?


Sur la base des recommandations de la phase 1 de l’étude, Coordination SUD a décidé de prolonger la réflexion pour accompagner la conception d’un éventuel dispositif spécifique. Vous trouverez donc ci-joint les rapports finaux pour les deux phases de l’étude.