Pour une PAC cohérente avec le développement des agricultures paysannes des pays du Sud – Les Notes de SUD #20

Du fait de ses conséquences négatives pour les paysanneries des pays du Sud, la Politique agricole commune (PAC) contrevient aux engagements de l’Union européenne en matière de cohérence des politiques avec les objectifs de la coopération au développement et en matière de respect des droits humains. C’est ce que pointe une étude réalisée par le Gret pour la commission Agriculture et alimentation (C2A) de Coordination SUD et la plateforme luxembourgeoise Meng Landwirtschaft, en identifiant divers types d’impacts. Seule une réforme en profondeur de la PAC, combinée à l’évolution d’autres politiques européennes, permettrait à l’UE de remplir ses engagements. Cette note en présente la synthèse.

Sur le même sujet

17/122019
Évènement|11/12/2019

Article 13 – le film en projection-débat à Paris

Actualité|11/12/2019

Budget européen : un Conseil décisif pour la solidarité internationale

Actualité|10/12/2019

Une agriculture familiale plus résiliente face aux effets du changement climatique

Tout chaud

12/12/2019|Couverture Santé Universelle

Le droit universel à la santé est un choix politique

06/12/2019

[Rencontre OCDE] Rapport sur la coopération pour le développement 2019

21/11/2019

Marche #NousToutes à Paris ce 23 novembre