Les Notes de SUD n°3 : Le droit à l’alimentation, un outil indispensable pour la sécurité alimentaire mondiale

Les Notes de SUD n°3 : Le droit à l’alimentation, un outil indispensable pour la sécurité alimentaire mondiale

Le 3e numéro des Notes de SUD est consacré au droit à l’alimentation. En 2010, la première note de la commission Agriculture et alimentation (C2A) de Coordination SUD traitait la même thématique. Elle en retraçait les origines et en soulignait certains éléments, comme les différentes obligations pour les États attachées à ce droit. Depuis, l’institutionnalisation du droit à l’alimentation a connu des développements notables. Par cette note, à lire en regard de celle de 2010, Coordination SUD entend donner un aperçu de la situation actuelle et réaffirmer l’importance insigne d’une approche de la sécurité alimentaire fondée sur les droits humains.

 

 

Le droit à l’alimentation est un outil indispensable pour la sécurité alimentaire mondiale car il implique, concrètement : le renforcement des capacités des personnes, détentrices de droits et non simples bénéficiaires ; l’obligation des États de rendre des comptes ; des mécanismes de contrôle. La reconnaissance de ce droit est fondamentale, au sens fort du terme, notamment parce qu’elle conditionne la jouissance concrète des droits civils et politiques comme du droit à la santé ou à l’éducation.

 

 

Depuis 2004, la communauté internationale s’est dotée de Directives volontaires, permettant, à différents niveaux, de progresser vers une politique de sécurité alimentaire fondée sur les droits humains ; pour autant de nombreux défis restent encore à relever, au premier rang desquels la possibilité de rendre de compte devant la justice d’atteintes au droit à l’alimentation.