Notes de SUD #25 | Accès et appropriation des connaissances scientifiques et techniques sur le climat

Le climat est un sujet transverse qui se situe au croisement de considérations physiques, politiques et sociales. L’action collective pour lutter contre les changements climatiques se doit donc d’être basée sur des observations et des analyses scientifiques. C’est ce pourquoi travaille le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) depuis sa création en 1988. Composé de 3 groupes et rassemblant environ 2500 scientifiques, le GIEC produit des rapports réguliers qui sont aux fondements des décisions internationales.

Le climat est un sujet transverse qui se situe au croisement de considérations physiques, politiques et sociales.Les récents évènements sanitaires et environnementaux ont plus que jamais démontré l’importance de la connaissance scientifique pour une prise de décision cohérente et efficace. Dans la lutte contre les impacts des changements climatiques, l’intégration des enjeux d’atténuation et d’adaptation dans la définition d’actions ou de projet nécessite de pouvoir s’approprier et s’appuyer sur les fondements scientifiques et techniques étudiés depuis des décennies.

C’est ce pourquoi travaille le Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC) depuis sa création en 1988. Composé de 3 groupes et rassemblant environ 2500 scientifiques, le GIEC produit des rapports réguliers qui sont aux fondements des décisions internationales.

Cette note décrit plus en détails les contenus produits par la commission Climat et développement de Coordination SUD sur le sujet et présente le projet CEMAATERR qui réalise un travail similaire sur le terrain auprès d’acteurs et d’actrices locales.

Pour vulgariser au mieux ce savoir scientifique et technique auprès des organisations de la société civile (OSC), des financeurs et des décideurs publics, la CCD produit et diffuse du contenu sous plusieurs formats. Des études thématiques ou des notes sont donc publiées avec l’aide de partenaires scientifiques tandis que des ateliers sont organisés pour favoriser les temps d’échanges entre OSC sur ces sujets.

A lire aussi

notes-de-sud-29-mieux-gerer-les-dechets-cest-attenuer-et-sadapter-aux-changements-climatiques-lexemple-de-madagascar
Publication|15/03/2021

Notes de SUD #29 | Mieux gérer les déchets c’est atténuer et s’adapter aux changements climatiques,…

Tout chaud

la-communaute-internationale-continue-dapporter-des-reponses-partiales-et-desequilibrees-a-linsoutenabilite-de-la-dette
26/03/2021|Tribune

Les réponses à l’insoutenabilité de la dette sont partiales et déséquilibrées

leau-pour-la-vie-pas-pour-le-profit
24/03/2021|Tribune 8 mars

L’eau pour la vie, pas pour le profit