Le mécanisme REDD+ et les paiements pour services environnementaux permettront-ils de s’attaquer aux causes sous-jacentes de la déforestation ? – Gret

Le mécanisme REDD+ (Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts) trouve son origine dans les débats du début des années 2000 autour de l’inclusion ou non des projets forestiers dans le « mécanisme de développement propre » créé dans le cadre du Protocole de Kyoto.

La négociation autour de ce mécanisme n’a pas encore permis de dégager un accord sur le mode de financement : les réductions d’émissions REDD+ génèreront-elles des « crédits carbone » utilisables pour compenser des émissions excédentaires ailleurs (marché international du carbone), ou les rémunérations proviendront-elles d’un ou de plusieurs fonds internationaux, comme le Fonds Vert, décidé à Cancun, et dont l’objectif est qu’il puisse, à terme, mobiliser autour de 100 milliards de dollars par an? 

A lire aussi

13/082020
Évènement|11/08/2020

Webinaire sur la mise en œuvre de l’Initiative de la Grande muraille verte

Actualité|17/07/2020

Terre des Hommes France alerte sur la situations des autochtones en Amazonie

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)