Faire de REDD+ un outil au service du développement économique et social – Durban 2011

ReEDD+ s’implante dans des territoires qui ne sont pas vierges de populations et de biodiversité. S’il doit conduire à des réductions effectives d’émissions de gaz à effet de serre, il ne peut se limiter à cet aspect et doit permettre un développement durable et équitable des populations rurales et forestières, mais aussi un renforcement de leurs droits. Il doit être un outil au service du développement et contribuer à préserver la diversité biologique et les services rendus par les  écosystèmes forestiers tropicaux (dont les forêts sèches) des pays du Sud.

A lire aussi

Actualité|17/07/2020

Terre des Hommes France alerte sur la situations des autochtones en Amazonie

Tout chaud

fond noir
10/08/2020

La solidarité internationale endeuillée

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)