La création de marque associative : comment et pourquoi ?

Capitalisation

La création de marque associative : comment et pourquoi ?

Votre ONG a besoin de se faire connaître ? Vous pensez à changer de nom ou valoriser ce qui vous rend unique ? Vous constatez un décalage entre ce que vous faites et la manière dont vos donateurs et partenaires vous perçoivent ? Vous souhaitez avoir une image et un discours alignés sur votre stratégie ?

Faire valoir la spécificité de leur projet associatif et valoriser ce qui les rend unique devient un enjeu clef pour les ONG françaises. Dans un environnement rapide et aux messages multiples, les ONG doivent apprendre à se repositionner et à communiquer auprès d’un public de plus en plus diversifié : partenaires, donateurs, entreprises mécènes, philanthropes, nouveaux bailleurs, médias, adhérents sympathisants,

Pour cela, plusieurs d’entre elles ont choisi de travailler sur leur marque associative afin de traduire leur projet associatif dans un discours et des visuels reflétant leur identité et la façon dont elles souhaitent être perçues.

Comment opèrent-elles ? Les ONG disposent, bien souvent, de moyens limités pour mettre en œuvre des stratégies de communication sophistiquées et elles doivent se montrer imaginatives au-delà des solutions de « bricolage ».

Trois associations, Djantoli, Enfants sans Frontières et le Secours Islamique France ont accepté de partager de leur expérience. Soutenues pour deux d’entre elles par le dispositif Frio, elles ont accepté de mettre au profit du collectif les enseignements tirés de leur démarche de construction d’une identité de marque.

Cette capitalisation croisée a été réalisée entre juin et décembre 2017. Celle-ci vise à :

  • Expliciter les motivations ayant poussé les ONG à se lancer dans la construction d’une identité de marque associative
  • Partager sur les méthodologies déployées pour y parvenir.
  • Valoriser les succès et les enseignements issus de telles démarches.tio

Ce document a vocation avant tout à faciliter la mise en œuvre de démarches similaires dans d’autres associations. Cette capitalisation est donc volontairement pragmatique et émaillée de fiches pratiques.