le 04/04/2022 par Groupe URD

Rapport de recherche|Acteurs locaux et conventionnels de la solidarité internationale : quelles articulations, quelles inspirations?

En mettant en lumière le potentiel de mobilisation et d’action des acteurs locaux dans toute leur diversité, la pandémie de COVID-19 est venue interroger les postures et les modalités d’intervention des acteurs humanitaires conventionnels, qu’ils soient bailleurs de fonds, agences multilatérales ou ONG internationales.

À ce titre, le modèle dominant des relations partenariales dans le secteur humanitaire a révélé ses limites actuelles, aussi bien sur le plan de l’équité des rapports que du manque de durabilité des résultats. Un modèle qui prévoit que les acteurs internationaux conçoivent et pilotent les projets tandis que les acteurs locaux sont souvent de simples prestataires de services (ou exécutants délégués). Or, ces derniers assument aujourd’hui une bonne partie des risques liés aux opérations (sécuritaires, sanitaires, financiers).

Cette étude se présente comme une revue de synthèse de conceptions et de pratiques inspirantes autour des enjeux de la « localisation » de l’aide. Elle vise notamment à dépasser les distinctions usuelles entre acteurs locaux, nationaux et internationaux pour mettre en exergue le potentiel d’actions communes face aux crises systémiques et d’ampleur de demain.

+ d'infos

Plus d’infos sur l’étude et le travail du Groupe URD sur la localisation ici.

A lire aussi

21/0923/09
Évènement|05/08/2022

Universités d’Automne de l’Humanitaire (UAH) du Groupe URD

Actualité|05/07/2022

Urgence Beyrouth : plus de 2 ans après l’explosion du port, quels enseignements tirer de l’aide…

Tout chaud

le-soutien-sous-controle-de-la-societe-civile-le-cas-des-organisations
03/08/2022

Le soutien sous contrôle de la société civile : le cas des OSI

agir-pour-la-solidarite-internationale-le-role-des-parlementaires
03/08/2022

Agir pour la solidarité internationale : le rôle des parlementaires