Tout le contenu associé au terme : «Humanitaire»

  • Pourquoi la Région Auvergne Rhône-Alpes doit-elle maintenir une politique ambitieuse de coopération et de solidarité internationale ? Lettre ouverte à L.Wauquiez, Président de Région

    Pourquoi la Région Auvergne Rhône-Alpes doit-elle maintenir une politique ambitieuse de coopération et de solidarité internationale ? Lettre ouverte à L.Wauquiez, Président de Région

    Suite à la réduction drastique du budget (- 50%) dédié au domaine de la solidarité internationale et de la coopération au développement annoncée par le nouvel exécutif de la Région Auvergne Rhône-Alpes, 29 ONG signent une lettre ouverte (cf. pièce jointe) demandant à Monsieur Laurent Wauquiez de nouer le dialogue pour construire ensemble une politique de coopération ambitieuse, contribuant à forger un territoire ouvert sur l’international et œuvrant pour un développement équitable.
  • En route pour la 5e édition du Salon des métiers de l’humanitaire !

    En route pour la 5e édition du Salon des métiers de l’humanitaire !

    La 5e édition du Salon des métiers de l'humanitaire se déroulera les 25 et 26 novembre à Annemasse. Organisé par la Cité de la solidarité internationale, ce moment unique en son genre sera l’occasion de rencontrer des professionnels du secteur tout en échangeant sur ses problématiques et enjeux à venir. Plus de 60 ONG francophones seront présentes et plus 300 visiteurs seront attendus.
  • Nous devons tous agir maintenant !  – Coordination SUD/ICVA/InterAction/VOICE/NEAR/VENRO

    Nous devons tous agir maintenant ! – Coordination SUD/ICVA/InterAction/VOICE/NEAR/VENRO

    A l’issue du Sommet humanitaire mondial des 23 et 24 mai 2016, auquel Coordination SUD et plusieurs de ses membres ont participé, six réseaux nationaux et internationaux d’ONG, InterAction (Etats-Unis), VENRO (Allemagne), Coordination SUD, ICVA, NEAR et VOICE, ont rédigé un document de position conjoint. Elles y renouvèlent leurs engagements pris à l'occasion du Sommet et appellent leurs gouvernements respectifs et les agences des Nations unies concernées à faire de même.
  • Echos du Sommet humanitaire mondial – bilan de la dernière journée

    Echos du Sommet humanitaire mondial – bilan de la dernière journée

    A peine commencé, le premier Sommet Humanitaire Mondial est déjà terminé. Une quantité impressionnante de tables rondes de haut niveau – qui n’étaient que très peu ouvertes aux organisations de la société civile - de sessions spéciales, de manifestations parallèles ont été condensées sur ces deux journées. Plus encore, des centaines d’engagements ont été pris par les diverses parties prenantes dans ce court laps de temps.
  • Sommet humanitaire mondial : une première étape nécessaire mais éloignée des enjeux

    Sommet humanitaire mondial : une première étape nécessaire mais éloignée des enjeux

    Après deux jours de débats, le Sommet humanitaire mondial d’Istanbul s’achève sur une pointe de déception compte tenu des enjeux colossaux auxquels il devait répondre. Malgré un format contraint, un discours convenu et le manque de mobilisation des Etats permanents du Conseil de sécurité, cette conférence a eu le mérite de faire avancer des sujets essentiels. Les ONG françaises resteront vigilantes à la mise en œuvre de la réforme de l’architecture de l’aide d’urgence et à son suivi.
  • Échos du Sommet humanitaire mondial – bilan de la 1ère journée

    Échos du Sommet humanitaire mondial – bilan de la 1ère journée

    Le premier Sommet Humanitaire Mondial, initié par le Secrétaire Général des Nations Unies Ban Ki-Moon et dont la préparation a duré deux ans, s’est enfin ouvert à Istanbul en ce 23 mai. Il ne durera que deux jours. Deux courtes journées pour réunir tous les acteurs du monde humanitaire, gouvernements, agences onusiennes, ONG, académiques, et discuter de la nécessaire réforme d’un système humanitaire mondial qui s’essouffle face à la multiplication des crises complexes et de longue durée.
  • Sommet mondial humanitaire : Bioforce attend des avancées concrètes pour améliorer la réponse aux crises par le renforcement des capacités de ses acteurs

    Sommet mondial humanitaire : Bioforce attend des avancées concrètes pour améliorer la réponse aux crises par le renforcement des capacités de ses acteurs

    Aujourd’hui lundi 23 mai s’ouvre le premier Sommet mondial humanitaire (World Humanitarian Summit, WHS) à Istanbul. Améliorer la réponse aux crises est l’ambition affichée de ce sommet : pour Bioforce, présent à Istanbul, il n’y aura pas d’amélioration possible, tant aux niveaux qualitatif que quantitatif, sans reconnaissance effective de l’importance du renforcement des capacités des acteurs humanitaires nationaux et internationaux.