Tout le contenu associé au terme : «Myanmar»

  • Le rapport 2015 du GERES : d’Afghanistan à ZAE

    Le rapport 2015 du GERES : d’Afghanistan à ZAE

    De « bioclimatisme » à « ZAE », le rapport 2015 du GERES est sorti. Concilier énergie, environnement et solidarités ! C’est le défi que relève le GERES depuis 40 ans. D'Afghanistan au Tadjikistan en passant par le Mali, le Maroc, Marseille et le Myanmar, ce dernier rapport d’activités montre une nouvelle fois que les questions énergétiques prennent de multiples formes quand on parle de solidarité.
  • Myanmar, des cuiseurs améliorés pour lutte contre la déforestation

    Myanmar, des cuiseurs améliorés pour lutte contre la déforestation

    Le GERES s’ est associé à l’organisation locale EverGreen Group, pour faciliter l'accès de la population du Myanmar à des équipements de cuisson propres (moins de fumées nocives) et efficaces (cuisson plus rapide avec moins de bois). Les femmes, productrices des foyers et utilisatrices, sont en première ligne. De nombreuses images (photos et vidéo) en ligne pour illustrer cette action qui permet de lutter contre la déforestation.
  • Rapport 2014 du GERES : Energie, Environnement, Solidarités

    Rapport 2014 du GERES : Energie, Environnement, Solidarités

    Découvrez l'action du GERES en détail dans son Rapport 2014 en matière d'énergies, d'environnement et de solidarité. Ces actions en faveur de l'accès à une énergie propre et durable ont permis aux 237 collaborateurs de l'association d'accompagner 4101 entrepreneurs et d'aider directement 696 769 familles ou porteurs de projets en Afrique, en Asie et en France.
  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.

  • Solidarités International

    Solidarités International

    Créée en 1980, Solidarités International est une organisation non gouvernementale engagée sur le terrain des conflits et des catastrophes naturelles. L’association a pour mission de secourir le plus rapidement et le plus efficacement les personnes dont la vie est menacée, en couvrant les besoins vitaux : boire, manger, s’abriter.

    Après avoir répondu à l’urgence, les équipes de Solidarités International accompagnent les familles et les communautés les plus vulnérables jusqu’à ce qu’elles recouvrent les moyens de leur subsistance et de leur autonomie pour faire face, en toute dignité, aux défis d’un avenir incertain.

    Particulièrement engagés dans le combat contre les maladies liées à l’eau insalubre, première cause de mortalité au monde, Solidarités International intervient en développant une expertise dans le domaine de l’accès à l’eau potable et l’assainissement, mais également dans ceux, essentiels, de la sécurité alimentaire et de la reconstruction.

    Son action s’organise autour de quatre domaines d’expertise :
    – L’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement.
    – La sécurité alimentaire et les moyens d’existence.
    – L’aide à la reconstruction d’habitat.
    – Les réponses d’urgence.

    L’association s’appuie sur 170 expatriés et 2000 employés et cadres locaux (chiffres 2015). Chaque année, elle mène plus de 120 programmes humanitaires dans 17 pays.

  • Triangle Génération Humanitaire

    Triangle Génération Humanitaire

    Née en 1994 d’une volonté de développer une expertise transversale et pérenne, Triangle G H, association de solidarité internationale, élabore et met en œuvre, des programmes d’urgence, de réhabilitation et de développement dans les domaines de l’eau, de l’hygiène et de l’assainissement, du génie civil, de la sécurité alimentaire et du développement rural, du socio-éducatif et du psychosocial.

     En 2019, ses équipes engagées sont présentes dans 11 pays et gèrent 68 programmes grâce à des partenariats publics durables avec les principaux bailleurs internationaux.

     

    L’association est moteur de projets qu’elle élabore avec des partenaires nationaux en identifiant et en mobilisant les ressources et les compétences locales. Cette approche vise à répondre au plus près des besoins exprimés et tend vers l’autonomie des groupes de personnes aidées.

    L’aide est apportée sans discrimination d’aucune sorte. L’association agit en totale indépendance. Elle est administrée par un Conseil élu.

    L’association est financée en grande partie par des institutions internationales. Elle s’oriente néanmoins vers une recherche active de partenariats privés (entreprises, fondations d’entreprises…). Régulièrement soumise aux audits des organisations qui la financent, l’association a prouvé sa capacité à gérer des fonds publics, grâce auxquels elle inscrit son action dans la durée.

    Fondée sur des valeurs communes d’écoute et de réactivité, lieu de vie et d’expression des engagements personnels, des savoir-faire et de leur partage, l’association revendique “taille humaine”, professionnalisme et pragmatisme. Triangle G H souhaite également préserver et valoriser la notion d’association au sens de “personnes qui mettent en commun leurs activités dans un autre but que le partage de bénéfices”.

  • Myanmar/Rakhine: appel pour un accès aux populations victimes de la crise

    Myanmar/Rakhine: appel pour un accès aux populations victimes de la crise

    Basée dans le nord de l’Etat Rakhine depuis 1995, ACF se voit obligée de suspendre, pour la première fois, la plupart de ses programmes d’assistance, ce qui signifie notamment une suspension de soins pour près de 5 000 enfants souffrant de malnutrition aiguë qui étaient actuellement sous traitement.
  • Sherpa

    Sherpa

    A l’aube du 21e siècle, tandis que les auteurs des crimes de guerre et crimes contre l’humanité allaient enfin pouvoir être traduits en justice avec la mise sur pied de la Cour Pénale Internationale, l’évolution du contexte économique mondial, particulièrement le développement de la logique de profit immédiat au détriment de l’intérêt collectif, était à l’origine de nouvelles formes d’impunité.

    Sherpa a été créée en 2001, à l’initiative de l’avocat William Bourdon, en vue de pallier à ce vide juridique et de combattre ces nouvelles formes d’impunité. L’association a pour objet de prévenir et de lutter contre les crimes économiques touchant  les pays en développement, c’est-à-dire :

    •    Les atteintes aux droits humains (droits économiques, sociaux ou culturels), et les dommages environnementaux perpétrés par les acteurs économiques ;
    •    Les flux financiers illicites en provenance des pays en développement ;

    Convaincue que le droit constitue un outil précieux pour agir en faveur du développement, l’association a ainsi choisi de mettre ses compétences et son savoir-faire juridiques au service des activités suivantes :

    •    ASSISTANCE JURIDIQUE : Apporter son soutien juridique aux populations victimes de crimes économiques dans les pays en développement ;
    •    RECHERCHE ET PLAIDOYER : Formuler des propositions en vue de promouvoir une meilleure régulation des activités commerciales et des flux financiers transnationaux ;
    •    SENSIBILISATION : Sensibiliser la société civile aux enjeux de la criminalité économique.

    Notre objectif ultime est de replacer l’intérêt collectif au cœur des stratégies entrepreneuriales et des politiques publiques afin de contribuer à l’émergence d’une société globalisée plus juste, au sein de laquelle chacun trouvera sa place.