Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Guilde Européenne du Raid

    Guilde Européenne du Raid

    La Guilde est une ONG reconnue d’utilité publique. Elle vient de fêter ses 50 ans d’existence au service de l’Aventure et de la Solidarité. C’est la première ONG française non confessionnelle d’envoi de Volontaires. Elle agit dans une cinquantaine de pays.

    La Guilde est une association reconnue d’utilité publique. Créée en 1967, elle s’est d’abord investie dans le champ de l’aventure, comptant parmi ses membres ou compagnons de route des personnalités telles que Paul-Emile Victor, Henry de Monfreid, Philippe de Dieuleveult, Bertrand Piccard, Hubert de Chevigny. Preuves toujours vivantes de cet engagement, la remise de bourses à de nouveaux porteurs de projets ou l’organisation du Festival International du Film d’Aventure de Dijon.

    La confrontation avec des populations en difficulté a conduit la Guilde à participer à l’émergence de ce que l’on appelle aujourd’hui la solidarité internationale. Investie sur le terrain, elle a aussi beaucoup contribué à la structuration des acteurs associatifs français, principalement par le biais du Forum d’Agen qui, jusqu’en 2005, a réuni chaque année associations et professionnels pour des échanges, des formations, du financement.

    Aujourd’hui, la Guilde regroupe toujours deux pôles, l’un dédié à l’aventure, l’autre à la solidarité internationale.

    Par l’intermédiaire de différents programmes, elle offre chaque année la possibilité à plus de 900 jeunes de vivre une première expérience de solidarité dans un pays en développement, assure le portage administratif de plus de 800 Volontaires de Solidarité Internationale et engagés de service civique, accompagne nombre d’associations, étudiantes ou autres, dans le montage de leurs projets, accorde chaque année plus de 120 000 € à des microprojets de solidarité internationale, intervient directement sur le terrain en Palestine, au Liban, au Mali, au Niger, et au Cameroun .

  • HAMAP-Humanitaire

    HAMAP-Humanitaire

    ONG HAMAP-Humanitaire

    Notre absolue conviction
    A une époque de montée en puissance de l’égoïsme, de l’individualisme, de la jalousie et de l’envie, il nous paraît nécessaire de revendiquer que tout homme, toute femme, tout enfant doit être absolument considéré comme un frère sinon la condition humaine n’aurait aucun sens.
    Le devoir de chacun est d’apporter son aide pour tenter de combler le fossé que les différences de chance ont creusé.
    Notre engagement
    Créée en 1999, HAMAP-Humanitaire est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) d’aide au développement. Sa vocation est d’agir concrètement pour que toujours plus d’hommes, de femmes et d’enfants accèdent à l’eau potable et l’assainissement, à l’éducation, à la santé et à la sécurité. L’ONG HAMAP-Humanitaire en chiffre :

    • 175 adhérents
    • 400 membres
    • 157 bénévoles actifs
    • 100 000 bénéficiaires

    Nos résultats
    En 2017, nous avons permis à :

    • 17 977 personnes d’accéder à l’eau potable
    • 4 563 personnes d’avoir accès à l’assainissement, dont 2 405 écoliers
    • 424 personnes d’accéder à l’éducation ou à la formation professionnelle
    • 7 517 personnes d’accéder à une consultation médicale de base
    • 65 000 personnes d’avoir accès à une meilleure prise en charge médicale

    Nos missions

    La mission d’HAMAP humanitaire est celle d’assistant à maître d’ouvrage. Elle consiste à accompagner nos partenaires locaux de leur première formulation de besoins à l’accompagnement à la réalisation de leur projet et à sa pérennité.
    Cette mission générale se décline en prestations adaptées à chaque projet :

    • Identification de partenaires locaux
    • Aide à l’expression des besoins
    • Etude et formalisation des documents projets
    • Appel d’offres
    • Aide au choix de la maîtrise d’oeuvre
    • Mise au point des conventions
    • Montage et recherche de financement
    • Suivi et contrôle des travaux
    • Formation
    • Sensibilisation et aide à la gouvernance

    Nos savoir-faire et nos compétences

    Ingénierie

    • Ressources en eau : puits, captages, forages, stockage, distribution, exploitation, gestion,
    • Assainissement : latrines, blocs sanitaires pour écoles, dispensaires, stations d’épuration,
    • Construction diverses : écoles, dispensaires,
    • Autres projets : tels que les unités spécialisées de pédiatrie dans les hôpitaux, les projets d’installation énergétique autonome sur une région par Eolien et Solaire, soit en travail direct, soit de façon indirecte dans le cadre de la coopération décentralisée.

    Santé

    •  Support des équipes médicales locales pour le diagnostic et l’organisation de centres de santé, en insistant sur l’hygiène et les pathologies courantes,
    • Sensibilisation aux règles d’hygiène corporelles et alimentaires, et organisation d’ateliers ludiques et éducatifs pour les enfants,
    • Formation aux premiers secours des encadrants locaux,
    • Recueil d’informations terrain pour surveiller divers indicateurs de santé : données statistiques transmises aux autorités sanitaires locales,
    • Sensibilisation des bénévoles Français de ces équipes pluridisciplinaires (médecins, infirmières, ingénieurs, administratifs) en travaillant en binôme avec leurs homologues locaux aux actions bénévoles et solidaires,
    • Accompagnement de femmes et d’enfants ayant subi des traumatismes.

    Education

    •  Accompagnement de centres d’alphabétisation et d’écoles,
    • Soutien et formation d’activités génératrices de revenus : maisons de femmes, ateliers vélos, magasins solidaires, encadrement de groupements agricoles,
    • Accompagnement d’élèves dans un projet de reboisement.

    Lutte contre les mines

    • Formation et sensibilisation des populations sur les mines antipersonnel et bombes à sous-munitions (activité première d’HAMAP-Humanitaire),
    • Formation de démineurs et de formateurs de déminage,
    • Plaidoyer au niveau national et international.

    Les pays où nous intervenons :
    Ils sont évidemment liés à leur situation géopolitique définie par le Ministère des Affaires Étrangères, également par des priorités liées à leur pauvreté définie par leur positionnement économique dans le classement des nations. Aujourd’hui, HAMAP-Humanitaire accompagne trente projets dans dix pays.
    Parmi eux : Benin, Burkina Faso, Cambodge, Haïti, Inde, Laos, Liban, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Palestine, République démocratique du Congo, Sénégal, Tunisie, Viet Nam.

  • Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ». Créée en 1982, HI  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

    La Fédération Humanité & Inclusion met en œuvre les programmes dans le monde et pilote la stratégie globale du réseau fédéral.

    Les huit associations nationales membres du réseau fédéral – Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse – collectent les ressources financières pour les missions sociales mises en œuvre par la Fédération. Les associations nationales portent les combats dans leurs pays respectifs auprès du public, des organismes pairs et des institutions, par des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

     

    Humanité & Inclusion vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes handicapées, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

    Que ce soit dans des contextes de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles, Humanité & Inclusion accompagne les personnes handicapées, les victimes de mines, de sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, les blessés, les réfugiés, les déplacés, les victimes de catastrophes naturelles, de maladies chroniques ou invalidantes, de violences (en particuliers les femmes et les enfants), etc.

     

    Secteurs d’activités:

    • Réadaptation (dont appareillage et rééducation)
    • Déminage et prévention des accidents
    • Accessibilité
    • Gestion de camps de réfugiés
    • Distributions
    • Insertion économique et sociale
    • Santé, prévention
    • Insertion scolaire
    • Développement local
    • Préparation aux catastrophes et réduction des risques
    • Réhabilitation, reconstruction
    • Plaidoyer
  • ICOSI (ADER – RIED)

    ICOSI (ADER – RIED)

    L’ICOSI, Institut de Coopération Sociale Internationale, est une organisation non gouvernementale fondée en 1983 qui a comme principal objectif de promouvoir les valeurs de l’économie sociale. L’ICOSI exerce également, en collaboration avec ses partenaires, un travail de plaidoyer auprès des institutions publiques et des média visant à encourager la recherche de solutions solidaires et conduisant à placer la personne humaine au cœur des choix économiques.

    L’ICOSI crée et réalise donc depuis plus de 30 ans des programmes de terrain dans le monde entier, avec des partenaires issus du monde coopératif, mutualiste ou associatif. Les organisations de travailleurs sont étroitement associées à la plupart de nos projets. Depuis 2015, l’ICOSI a engagé un travail en synergie avec l’ADER-RIED, association dont elle partage l’essentiel des valeurs. Sur tous ces sujets, l’Institut se place résolument dans la promotion, la diffusion et la défense des normes internationales du travail. Ils ont fusionné fin 2017.

    L’ADER-RIED est une association de solidarité internationale qui résulte de la fusion entre ADER «Association pour le Développement Économique et Régional », et  RIED « Réseau International Éco-Développement», opérationnalisée le 24 septembre 2015.

    L’ADER avait été créé en 1994 avec pour objet d’œuvrer pour le développement économique des « pays en voie de développement » en faisant participer les populations locales par l’organisation de la société civile et la réalisation de programmes de développement dans les domaines économiques sociaux et culturels.

    Le RIED avait été fondé en 2004 par le Crédit Coopératif, la MACIF, l’ONG SOCODEVI (Québec) et le Consortium Etimos (Italie), avec pour objet de soutenir le développement durable des pays du Sud par la création de partenariats entre structures de l’Économie Sociale et Solidaire.

     

     

  • Ingénieurs sans Frontières

    Ingénieurs sans Frontières

    Ingénieurs Sans Frontièresassociation de solidarité internationale créée en 1982 – s’engage à favoriser le développement durable, l’égalité des droits entre les populations et un exercice harmonieux des droits civils, politiques et économiques, en questionnant le rôle et les pratiques des ingénieurs, pour que la technique soit pensée et placée au service du développement durable, de l’homme et de la planète.

  • Institut Belleville

    Institut Belleville

    L’Institut Belleville est l’institut de coopération créé en 1984 par la CFDT pour mettre en œuvre sa politique de coopération internationale.

    L’Institut Belleville conçoit et organise des projets de coopération pour et avec les organisations de la société civile de pays émergents et en développement ou encore de pays développés.

    Ces projets doivent permettre aux organisations partenaires :

    • de se structurer et de se développer afin d’être des acteurs plus efficaces, mieux reconnus et prenant toute leur place d’acteur syndical dans la mise en œuvre des politiques de développement durable ;
    • de défendre efficacement les droits des travailleurs partout dans le monde ;
    • d’accroître leurs capacités à participer au dialogue social et au débat tripartite, à travers l’échange de pratiques syndicales.

    Les projets de l’Institut Belleville sont menés en partenariat avec

    • des syndicats affiliés à la Confédération syndicale internationale (CSI)
    • des ONG travaillant au renforcement de la société civile
  • Institut Bioforce

    Institut Bioforce

    Pour améliorer la pertinence de la réponse aux crises humanitaires, renforcer l’impact des interventions de solidarité menées auprès des populations vulnérables, c’est aux côtés de ceux qui se mobilisent au quotidien que l’Institut Bioforce a choisi d’agir.

    Partout dans le monde, nous formons, accompagnons et délivrons des certifications reconnues aux acteurs de la réponse aux crises, internationaux et nationaux, individus et organisations. Nous développons de nouvelles approches ou structurons des dispositifs existants de renforcement de capacités au bénéfice de la communauté humanitaire.

    Note Coordination SUD
    Bioforce, membre via le Clong Volontariat, devient membre via la CHD en 2017

  • Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    L’Iram – Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement – travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis 1957. Associant une expertise indépendante de haut niveau et un engagement éthique l’Iram intervient dans plus de 40 pays en Afrique, Amérique Latine, Caraïbes et plus récemment en Asie du Sud Est et en Europe.

  • La Voûte Nubienne

    La Voûte Nubienne

    Depuis 2000, l’Association la Voûte Nubienne (AVN) initie, contrôle et développe le marché de la voûte nubienne, technique de construction ancestrale n’utilisant que des matériaux locaux (principalement la terre) qui permet la réalisation de maisons solides, durables, offrant confort thermique et esthétique, tout en étant adapté aux économies locales.

    Cette alternative répond, ainsi, de façon pertinente à la problématique cruciale de l’habitat en Afrique et aux besoins de progrès sociétaux des populations des régions subsahariennes : amélioration du confort et de la salubrité, renforcement de l’économie locale et des savoir-faire locaux, éco-construction et adaptation au changement climatique.

    Pour renverser durablement la problématique de l’habitat en Afrique subsaharienne, le défi relevé par AVN est de vulgariser à grande échelle le concept technique VN afin de favoriser la croissance du marché VN et donc la formation d’artisan-maçon de métier capables eux-mêmes de former des apprentis. C’est la formule choisie : un TOIT + un METIER + un MARCHE.

    En 2014, le programme d’AVN se déploie activement dans 11 régions réparties sur 3 pays (Burkina Faso, Mali et Sénégal) et dès la saison prochaine, 4 nouvelles régions devraient être ouvertes, notamment dans 2 nouveaux pays de déploiement : le Ghana et le Bénin.

    Par ailleurs, grâce à la maturité acquise par le programme, AVN a aujourd’hui la capacité de mener des activités pilotes afin de valider de nouvelles méthodes complémentaires d’appui au marché, avec ses partenaires locaux (organisations de la société civile (OCB) et acteurs politiques locaux). Il s’agit en particulier de projets de R&D technique (besoins spécifiques sur des bâtiments communautaires et urbains), de formalisation d’une partie des artisans VN, de R&D sur le crédit habitat, de relogement de personnes déplacées, etc.

    Depuis 2013, l’association est financée tant par des institutions publiques françaises que par des partenaires privés (fondations privées et d’entreprises, particuliers, etc.).

  • Le Partenariat

    Le Partenariat

    Le Partenariat est une organisation de solidarité internationale qui lutte contre les inégalités et agit pour un monde plus solidaire. Elle s’est donnée pour mission de :

    Développer une coopération à taille humaine entre des partenaires du Nord et du Sud et renforcer les capacités des acteurs locaux pour l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées.

    L’association mobilise différents partenaires, techniques et financiers, des acteurs publics et privés au Nord et au Sud pour contribuer à la satisfaction des besoins exprimés réellement par ses publics cibles. Son expérience et ses relations avec les acteurs locaux lui permettent de favoriser la mise en œuvre de politiques publiques régionales, de mobiliser et de créer du lien entre les collectivités locales, les populations et les services techniques de l’Etat. L’appropriation des projets par les partenaires locaux constituent une priorité, l’objectif étant d’assurer la durabilité et la pérennisation des actions engagées. Sensibiliser les populations au Nord et au Sud aux enjeux de la citoyenneté et du développement durable, et travailler à faire émerger un esprit de solidarité aux niveaux local et international.

    L’association mène plusieurs programmes en Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale.

    Concentré autour de son centre de référence : le Centre Gaïa, elle a développé une expertise dans les méthodologies de pédagogie active.

    Créé en février 1981, suite au jumelage entre les villes de Lille, en France, et de Saint-Louis, au Sénégal, le Partenariat a construit son évolution en trois (03) étapes principales :

    • 1991 à 2000 : professionnalisation, structuration et développement des actions de coopération et de solidarité internationale avec le Sénégal ;
    • Années 2000 : Diversification des programmes, nouveaux pays d’intervention (Maroc, Guinée, Moldavie, Mauritanie) et création du centre « Gaïa » destiné aux activités d’ECSI (Education à la Citoyenneté et à la Solidarité internationale) ;
    • Aujourd’hui (Plus de 35 ans ans d’action) : Renforcement de la dynamique ascendante et adaptation aux nouveaux enjeux de l’environnement des ONG en France et à l’international.

    Pour conduire ses activités, le Partenariat s’appuie sur :

    • Un Conseil d’administration composé de 20 administrateurs qui se réunissent au moins 4 fois par an et d’un bureau comprenant 4 membres se réunissant au moins 12 fois par an ;
    • Un poste de coordination générale assumé par intérim par le président depuis bientôt 5 mois ;
    • Une équipe d’une quinzaine de personnels au siège à Lille organisée en 2 pôles (coopération et ECSI) et des fonctions supports (Responsable Administratif et Financier, Communication, Secrétariat) ;
    • L’organisation est basée sur des directions pays avec 39 salariés locaux dans 3 pays (dont 32 au Sénégal) coordonnée par un directeur technique basé au Sénégal et des coordinateurs pays