Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Frères des Hommes

    Frères des Hommes

    Depuis 50 ans, Frères des Hommes  conduit et soutient des actions visant à réduire la pauvreté, les inégalités et les injustices. Cet engagement est emblématique de nos valeurs. Pour nous, la fraternité, la solidarité, la tolérance et la non-violence sont des conditions nécessaires pour offrir à chaque individu l’opportunité de se construire.

    Ces actions s’inscrivent dans un temps long. Au Nord comme au Sud, pour être efficace et durable la lutte contre la pauvreté passe par la transformation sociale. Nos actions et celles de nos partenaires visent ainsi à permettre aux populations les plus fragiles d’acquérir des connaissances et des savoir-faire.

    Frères des Hommes et ses partenaires interviennent dans 3 domaines :

    • l’agriculture paysanne, pour favoriser  une agriculture durable qui préserve la sécurité et la souveraineté alimentaire des populations ;
    • l’économie solidaire, au service des populations et non les populations au service de l’économie ;
    • la démocratie citoyenne, qui permet à chacun, en s’organisant collectivement, de défendre ses droits.
  • Grandir dignement

    Grandir dignement

    Créée en juin 2010, Grandir Dignement est une association qui ne cesse d’évoluer et de se développer. Son histoire témoigne de son évolution soudaine et laisse percevoir de bonnes perspectives quant à ses projets. Les interventions de Grandir Dignement se basent sur la Convention Internationale des Droits de l’Enfant et s’attachent à garantir le respect de leur dignité en milieu carcéral.

    À travers le monde, des enfants sont incarcérés et se retrouvent dans une situation de grande vulnérabilité : carences alimentaires, absence de soin, insalubrité, manque d’accès à l’éducation… Dans certains pays, 90% des enfants en prison sont en attente de leur procès, sans avoir les moyens d’assurer leurs défenses. À ces conditions indignes s’ajoutent de nombreux cas de maltraitances et de tortures.

    Grandir Dignement ne fait aucune distinction de nationalité, d’origine ethnique, de religion, de condition sociale et d’appartenance politique dans ses actions. Basant ses interventions sur le respect des Conventions de Genève et sur la croyance que chaque enfant, quel que soit son passé puisse grandir dignement, l’association tend à garantir la dignité de ces mineurs en conflit avec la loi, trop souvent laissés dans l’ombre.

    Afin de changer les comportements et les attitudes vis-à-vis de la situation des mineurs incarcérés, Grandir Dignement réalise des enquêtes qui donnent lieu à la publication de rapports. Ces documents rendent compte de la situation des enfants « en conflit avec la loi » dans certains pays et permettent ensuite d’informer, de sensibiliser et de faire réagir les gouvernements face à la réalité de la justice pénale des mineurs et de la situation carcérale.

    En 2016, elle agit simultanément à Madagascar, au Niger et en France, ceci autant en lien direct avec les jeunes concernés qu’avec les autorités publiques. Elle promeut une amélioration de la justice des mineurs, l’humanisation des conditions de détention et l’instauration d’une justice restaurative.

  • GRDR Migration-Citoyenneté-Développement

    GRDR Migration-Citoyenneté-Développement

    La mobilité est une richesse pour des territoires solidaires

    Le Grdr est une organisation de solidarité internationale à caractère associatif (loi 1901) et à but non lucratif, sans affiliation politique et religieuse.

    En France tout comme en Afrique de l’Ouest, des femmes et des hommes, étudiants, agriculteurs, migrants, jeunes actifs, retraités ou personnes simplement concernées par la thématique « migration, citoyenneté et développement », se mobilisent aux côtés du Grdr, pour apporter leur soutien, donner de leur temps et proposer leurs compétences bénévolement.

    Le Grdr s’engage depuis 1969 pour la promotion sociale, culturelle et économique des migrants subsahariens en France et de leurs régions d’origine. Depuis deux générations, l’association accompagne ces « travailleurs », pour assurer à leurs familles, villages et pays un meilleur accès à l’éducation, à la santé, à l’eau comme à la production agricole et à la micro-entreprise. Le Grdr c’est aujourd’hui une équipe de 100 salariés et bénévoles de 13 nationalités différentes, qui intervient dans 5 pays (Mali, Mauritanie, Sénégal, Guinée Bissau, France) et une soixantaine de communes, avec une vingtaine de partenaires européens et ouest-africains. Chaque année, des écoles, des dispensaires, des puits, des barrages sont réalisés avec notre appui, tandis qu’en France des associations de migrants qui interviennent notamment auprès des femmes, des migrants les plus âgés et dans la lutte contre les discriminations reçoivent notre soutien…

    L’engagement des adhérents, salariés et partenaires du Grdr lui permet de poursuivre son action auprès des migrants et de leurs régions d’origine et de contribuer au « vivre ensemble » dans une France qui doute de son projet de société. Pour le Grdr, il passe par la reconnaissance de l’apport des migrants en France et en Europe et par la solidarité avec les pays d’origine.

  • Gret – Professionnels du développement solidaire

    Gret – Professionnels du développement solidaire

    Le Gret est une ONG internationale de développement de droit français, fondée en 1976. Elle agit du terrain au politique, pour apporter des réponses durables et innovantes aux défis de la pauvreté et des inégalités.

    Actif dans 28 pays, il compte 12 représentations permanentes en Asie, en Afrique et en Amérique latine en 2017.

    Chaque année, le Gret intervient sur plus de 150 projets et études répartis en 7 thématiques, afin d’apporter des réponses durables et innovantes aux défis de la pauvreté et des inégalités.
    Le Gret est une ONG professionnelle, dans sa vision du secteur du développement – qu’elle souhaite doter de savoirs et de solutions innovantes-, dans l’implication des populations du Sud qu’elle considère actrices de développement, et dans ses pratiques.

    Ses actions innovantes, fondées sur une démarche d’expérimentation, sont destinées à s’inscrire dans la durée, sans induire de dépendance, et doivent aboutir au renforcement des acteurs et actrices, et au fonctionnement autonome des structures mises en place.

  • Groupe Initiatives

    Groupe Initiatives

    Collectif membre de Coordination SUD créé en novembre 1993, le Groupe initiatives rassemble douze associations professionnelles de solidarité internationale et d’appui au développement, réunies afin d’unir et partager leurs expériences et leurs savoir-faire : Apdra pisciculture paysanne, AVSF, Ciedel, Essor, Geres, Gevalor, Grdr, Gret, ID, Inter Aide, Iram et Solthis.
    Le Groupe initiatives est une force de proposition de services et d’innovations en matière de coopération et de développement : études et évaluations, conduite de projets, contribution aux politiques, recherche-action, formation. Ses membres proposent d’agir avec les acteurs du Sud, en privilégiant la dignité du citoyen à l’assistanat, le renforcement des capacités à la substitution, la contribution aux politiques publiques au recyclage de modèles inadaptés, le travail avec les secteurs politiques et économiques à l’opposition stérile. Le Groupe initiatives diffuse ces travaux et réflexions grâce à la revue Traverses.

  • Habitat-Cité

    Habitat-Cité

    Habitat-Cité se mobilise contre l’augmentation des inégalités, dans un monde où la misère et les conflits marginalisent une part croissante de l’humanité. Injustices, discriminations, montée du racisme et droits humains bafoués affectent la dignité des personnes et complexifient leur accès aux droits.

    Ces inégalités entraînent une précarisation de l’habitat avec la multiplication de logements précaires et insalubres : bidonvilles, squats et occupations de terrain sans droit ni titre.

    > Objectif à long terme 

    L’accès à des conditions de vie dignes et à l’autonomie pour tous par l’habitat et l’accès aux droits essentiels.

    HC_Nicaragua_Adobe

     

    > Missions / Axes  

    I – Favoriser l’accès à un habitat décent,  sans discrimination, par :

    • la construction / la réhabilitation de logements ;
    • l’accompagnement vers des solutions pérennes d’hébergement ou de logement ;
    • ou, à défaut, par l’amélioration / la transformation de l’habitat précaire (squats, bidonvilles)

    II – Accès aux droits : accompagner les personnes dans leurs démarches d’accès aux droits : droits d’asile et droit à séjourner sur le territoire français, accès aux soins, scolarisation / formation, accès à l’emploi

    III – Plaidoyer : apporter une expertise, informer et interpeller les autorités publiques et les citoyens sur la problématique de l’habitat précaire, des conditions d’accueil des migrants, de la lutte contre les discriminations et de la solidarité internationale

     

    > Publics

    Les actions d’Habitat-Cité s’adressent à un public confronté au mal logement, à l’exclusion et qui rencontre des difficultés à accéder à ses droits.

    En France, ses actions s’orientent vers un public migrant principalement russophone et roumanophone, vivant en habitat indigne (bidonville, squat, hébergement d’urgence) ou dépourvu de logement (à la rue), dont une majorité de Tchétchènes et de Roms. A l’international, l’association développe plus particulièrement des projets en faveur des femmes touchées par la précarité (femmes seules avec enfants, femmes victimes de violence).

     

    > Territoires d’action

    Habitat-Cité a développé une expertise d’intervention sur des territoires urbains en marge. En France, l’association concentre son activité en Ile-de-France. A l’international, elle agit prioritairement en Amérique latine et Europe centrale et orientale. Elle mène actuellement un projet depuis plusieurs années à Granada au Nicaragua et des missions de prospection menées en Colombie, en Roumanie et en Arménie doivent donner lieu à de nouveaux projets.

     

    > Champs d’intervention/ Domaines d’action

    Habitat-Cité intervient dans plusieurs domaines de l’économie sociale et solidaire et de la solidarité internationale :

    • Habitat, urbanisme et architecture : lutte contre l’habitat indigne, recherche et promotion de techniques de construction respectueuses de l’environnement incluant l’utilisation de matériaux locaux écologiques
    • Accompagnement social et juridique des personnes en situation d’exclusion et de mal logement : droit d’asile et droit au séjour, accès aux soins, accès à l’hébergement et au logement, accès à l’emploi (formation, insertion professionnelle et mise en place d’activités génératrices de revenus)
    • Gestion de projets de solidarité internationale : diagnostic initial, conception, suivi et évaluation de projets, accompagnement des partenaires locaux dans le renforcement des compétences et la recherche de financements, médiation bailleurs/partenaires
    • Production documentaire : production et diffusion de films et de reportages photographiques

    Cette pluridisciplinarité permet à Habitat-Cité de proposer une approche transversale qui prend en compte la multiplicité des difficultés auxquelles sont confrontées les personnes accompagnées et les partenaires locaux.

  • Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ». Créée en 1982, HI  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

    La Fédération Humanité & Inclusion met en œuvre les programmes dans le monde et pilote la stratégie globale du réseau fédéral.

    Les huit associations nationales membres du réseau fédéral – Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse – collectent les ressources financières pour les missions sociales mises en œuvre par la Fédération. Les associations nationales portent les combats dans leurs pays respectifs auprès du public, des organismes pairs et des institutions, par des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

     

    Humanité & Inclusion vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes handicapées, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

    Que ce soit dans des contextes de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles, Humanité & Inclusion accompagne les personnes handicapées, les victimes de mines, de sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, les blessés, les réfugiés, les déplacés, les victimes de catastrophes naturelles, de maladies chroniques ou invalidantes, de violences (en particuliers les femmes et les enfants), etc.

     

    Secteurs d’activités:

    • Réadaptation (dont appareillage et rééducation)
    • Déminage et prévention des accidents
    • Accessibilité
    • Gestion de camps de réfugiés
    • Distributions
    • Insertion économique et sociale
    • Santé, prévention
    • Insertion scolaire
    • Développement local
    • Préparation aux catastrophes et réduction des risques
    • Réhabilitation, reconstruction
    • Plaidoyer
  • HCMF (Haut Conseil des Maliens de France)

    HCMF (Haut Conseil des Maliens de France)

    Objectifs et Résumé des activités principales de l’association: 

    Représenter la diaspora malienne auprès des institutionnels. Accompagner les associations membres dans l’élaboration et la mise œuvre de leurs projets ; notamment dans les domaines de la formation, du conseil, de la mise en relation et des appuis institutionnels. Œuvrer pour l’éducation à la citoyenneté.

  • Initiatives et Changement

    Initiatives et Changement

    Créée en 1952, l’association Initiatives et Changement France fait partie de l’ONG Initiatives et Changement International, présente  dans 60 pays et fédérant 44 associations nationales.

    I&C France a pour mission de développer l’engagement citoyen pour favoriser un meilleur vivre ensemble et renforcer la cohésion sociale.

    Ainsi, nous créons et animons des espaces de rencontre et d’engagement pour des personnes de toutes convictions, origines, générations et familles de pensée.

    Ces espaces de rencontre peuvent prendre la forme de conférences, formations, ateliers, groupes de parole, séminaires, forums, facilitation de communication et de rencontres, en grande partie dans des zones de tensions.

    www.ic-fr.org

  • Institut Belleville

    Institut Belleville

    L’Institut Belleville est l’institut de coopération créé en 1984 par la CFDT pour mettre en œuvre sa politique de coopération internationale.

    L’Institut Belleville conçoit et organise des projets de coopération pour et avec les organisations de la société civile de pays émergents et en développement ou encore de pays développés.

    Ces projets doivent permettre aux organisations partenaires :

    • de se structurer et de se développer afin d’être des acteurs plus efficaces, mieux reconnus et prenant toute leur place d’acteur syndical dans la mise en œuvre des politiques de développement durable ;
    • de défendre efficacement les droits des travailleurs partout dans le monde ;
    • d’accroître leurs capacités à participer au dialogue social et au débat tripartite, à travers l’échange de pratiques syndicales.

    Les projets de l’Institut Belleville sont menés en partenariat avec

    • des syndicats affiliés à la Confédération syndicale internationale (CSI)
    • des ONG travaillant au renforcement de la société civile