Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Guilde Européenne du Raid

    Guilde Européenne du Raid

    La Guilde est une ONG reconnue d’utilité publique. Elle vient de fêter ses 50 ans d’existence au service de l’Aventure et de la Solidarité. C’est la première ONG française non confessionnelle d’envoi de Volontaires. Elle agit dans une cinquantaine de pays.

    La Guilde est une association reconnue d’utilité publique. Créée en 1967, elle s’est d’abord investie dans le champ de l’aventure, comptant parmi ses membres ou compagnons de route des personnalités telles que Paul-Emile Victor, Henry de Monfreid, Philippe de Dieuleveult, Bertrand Piccard, Hubert de Chevigny. Preuves toujours vivantes de cet engagement, la remise de bourses à de nouveaux porteurs de projets ou l’organisation du Festival International du Film d’Aventure de Dijon.

    La confrontation avec des populations en difficulté a conduit la Guilde à participer à l’émergence de ce que l’on appelle aujourd’hui la solidarité internationale. Investie sur le terrain, elle a aussi beaucoup contribué à la structuration des acteurs associatifs français, principalement par le biais du Forum d’Agen qui, jusqu’en 2005, a réuni chaque année associations et professionnels pour des échanges, des formations, du financement.

    Aujourd’hui, la Guilde regroupe toujours deux pôles, l’un dédié à l’aventure, l’autre à la solidarité internationale.

    Par l’intermédiaire de différents programmes, elle offre chaque année la possibilité à plus de 900 jeunes de vivre une première expérience de solidarité dans un pays en développement, assure le portage administratif de plus de 800 Volontaires de Solidarité Internationale et engagés de service civique, accompagne nombre d’associations, étudiantes ou autres, dans le montage de leurs projets, accorde chaque année plus de 120 000 € à des microprojets de solidarité internationale, intervient directement sur le terrain en Palestine, au Liban, au Mali, au Niger, et au Cameroun .

  • Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ». Créée en 1982, HI  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

    La Fédération Humanité & Inclusion met en œuvre les programmes dans le monde et pilote la stratégie globale du réseau fédéral.

    Les huit associations nationales membres du réseau fédéral – Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse – collectent les ressources financières pour les missions sociales mises en œuvre par la Fédération. Les associations nationales portent les combats dans leurs pays respectifs auprès du public, des organismes pairs et des institutions, par des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

     

    Humanité & Inclusion vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes handicapées, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

    Que ce soit dans des contextes de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles, Humanité & Inclusion accompagne les personnes handicapées, les victimes de mines, de sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, les blessés, les réfugiés, les déplacés, les victimes de catastrophes naturelles, de maladies chroniques ou invalidantes, de violences (en particuliers les femmes et les enfants), etc.

     

    Secteurs d’activités:

    • Réadaptation (dont appareillage et rééducation)
    • Déminage et prévention des accidents
    • Accessibilité
    • Gestion de camps de réfugiés
    • Distributions
    • Insertion économique et sociale
    • Santé, prévention
    • Insertion scolaire
    • Développement local
    • Préparation aux catastrophes et réduction des risques
    • Réhabilitation, reconstruction
    • Plaidoyer
  • ICOSI (ADER – RIED)

    ICOSI (ADER – RIED)

    L’ICOSI, Institut de Coopération Sociale Internationale, est une organisation non gouvernementale fondée en 1983 qui a comme principal objectif de promouvoir les valeurs de l’économie sociale. L’ICOSI exerce également, en collaboration avec ses partenaires, un travail de plaidoyer auprès des institutions publiques et des média visant à encourager la recherche de solutions solidaires et conduisant à placer la personne humaine au cœur des choix économiques.

    L’ICOSI crée et réalise donc depuis plus de 30 ans des programmes de terrain dans le monde entier, avec des partenaires issus du monde coopératif, mutualiste ou associatif. Les organisations de travailleurs sont étroitement associées à la plupart de nos projets. Depuis 2015, l’ICOSI a engagé un travail en synergie avec l’ADER-RIED, association dont elle partage l’essentiel des valeurs. Sur tous ces sujets, l’Institut se place résolument dans la promotion, la diffusion et la défense des normes internationales du travail. Ils ont fusionné fin 2017.

    L’ADER-RIED est une association de solidarité internationale qui résulte de la fusion entre ADER «Association pour le Développement Économique et Régional », et  RIED « Réseau International Éco-Développement», opérationnalisée le 24 septembre 2015.

    L’ADER avait été créé en 1994 avec pour objet d’œuvrer pour le développement économique des « pays en voie de développement » en faisant participer les populations locales par l’organisation de la société civile et la réalisation de programmes de développement dans les domaines économiques sociaux et culturels.

    Le RIED avait été fondé en 2004 par le Crédit Coopératif, la MACIF, l’ONG SOCODEVI (Québec) et le Consortium Etimos (Italie), avec pour objet de soutenir le développement durable des pays du Sud par la création de partenariats entre structures de l’Économie Sociale et Solidaire.

     

     

  • IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

    IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

    Créé en janvier 1988, l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) est une association de solidarité internationale qui intervient dans 15 pays en Afrique, au Proche-Orient, dans l’Océan Indien, et en Asie du Sud-Est.

    L’IECD forme les acteurs responsables de demain pour accompagner le développement humain et économique des pays où il intervient. Avec ses partenaires locaux, l’IECD bâtit des environnements propices où chacun a la possibilité de révéler ses talents. Son ambition est de permettre aux jeunes, aux adultes, aux professionnels et aux acteurs du développement d’acquérir les outils et les savoir-faire nécessaires pour construire leur avenir et avoir un impact positif sur la société.

    En 25 ans, l’IECD a développé des expertises reconnues dans 3 cœurs de métier : la formation et l’insertion professionnelles, l’appui aux petites entreprises et l’accès des populations vulnérables à l’éducation et à la santé.

    Aujourd’hui, l’IECD, en partenariat avec une cinquantaine d’institutions locales, mène 45 projets qui touchent directement près de 50 000 bénéficiaires. Ces projets reçoivent le soutien de fondations philanthropiques, de fondations d’entreprise, d’entreprises et d’organismes sans but lucratif. Ils bénéficient aussi, pour la plupart, de financements publics.

    Pour appuyer les partenaires locaux dans la mise en œuvre et la gestion des projets, l’IECD a ouvert des délégations au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Proche-Orient, à Madagascar et dans les Territoires palestiniens. Il détache également sur le terrain des assistants techniques et des chefs de projet (1 an minimum). Enfin, l’IECD fait appel à des experts techniques pour garantir la pertinence des projets.

  • Ifaid (Institut de Formation et d’Appui aux initiatives de Développement)

    Ifaid (Institut de Formation et d’Appui aux initiatives de Développement)

    Par la formation professionnelle et l’accompagnement de projets, IFAID Aquitaine tend à mieux articuler et à rendre complémentaires solidarité internationale et solidarité de proximité.

    Ses champs d’intérêt et d’intervention se situent dans les pays du Sud et/ou en transition économique et au Nord, tout particulièrement dans le développement local-territorial.

    Ses activités s’articulent autour de trois pôles :

    • La formation : Coordonnateur de projet de solidarité internationale et locale (COPSIL)
    • L’appui aux initiatives de développement : pour accompagner, encadrer et soutenir des projets et des programmes tournés vers le développement humain. Pour articuler les savoir-faire de la formation sur les réalités, contraintes et atouts de l’environnement socio-professionnel et pour être à l’écoute de la diversité de ses évolutions
    • IFAID Aquitaine s’inscrit également dans un projet régional de portage des missions de Volontariat de Solidarité Internationale au bénéfice des acteurs du territoire aquitain.
  • Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    L’Iram – Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement – travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis 1957. Associant une expertise indépendante de haut niveau et un engagement éthique l’Iram intervient dans plus de 40 pays en Afrique, Amérique Latine, Caraïbes et plus récemment en Asie du Sud Est et en Europe.

  • Oxfam France

    Oxfam France

    Oxfam France est membre de la confédération internationale Oxfam, une organisation internationale de développement qui mobilise le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    Une personne sur trois dans le monde vit dans la pauvreté. Oxfam est déterminée à changer cette situation en mobilisant le pouvoir citoyen contre la pauvreté.

    À travers le monde, Oxfam s’emploie à trouver des solutions concrètes et innovantes pour que chacune et chacun puisse sortir de la pauvreté et se réaliser pleinement. En cas de crise, nous sauvons des vies et aidons les personnes touchées à retrouver leurs moyens de subsistance. Nous militons en outre pour que la voix des populations pauvres pèse dans les décisions locales et internationales qui les concernent.

    Dans toutes ses actions, Oxfam travaille avec des organisations partenaires et auprès de femmes et d’hommes vulnérables pour mettre fin aux injustices qui engendrent la pauvreté.

    Une approche globale et intégrée dans le monde entier

    Campagnes de mobilisation citoyenne, actions de pression sur les décideurs, aide humanitaire d’urgence, programmes de développement, Oxfam travaille à différents niveaux avec les personnes vivant dans la pauvreté et luttant pour le respect de leurs droits. Oxfam privilégie les partenariats avec les associations et les communautés locales pour donner la parole aux personnes les plus pauvres. En agissant ici et là-bas, au Nord comme au Sud, au sein d’un mouvement citoyen mondial, Oxfam France est force d’influence et moteur de vrais changements.

    Nos convictions

    • On peut changer durablement les choses en s’attaquant aux causes structurelles de la pauvreté et des injustices qui y sont liées

    • C’est la somme des engagements individuels au sein d’un mouvement citoyen mondial qui est force d’influence et moteur de vrais changements.

     Nos modes d’action

    Recherche et Plaidoyer visant à influer en amont sur les politiques et les règlementations internationales.

    Information et sensibilisation de l’opinion publique via des campagnes de mobilisation citoyenne.

    Partenariats et projets terrain : nous travaillons en étroite collaboration avec des organisations partenaires en France et dans les pays du Sud et soutenons des projets de long terme sur le terrain.

    Humanitaire : lors de situations de crise ou d’urgence humanitaire, Oxfam France soutient l’action immédiate des affiliés Oxfam présents dans la région et nos partenaires sur place, en mobilisant des fonds en faveur des populations affectées.

    Nos missions

    Pour réduire les inégalités dans le monde, Oxfam France agit en parallèle sur plusieurs thématiques pour la défense des droits humains fondamentaux :

    • Droit à l’alimentation, à la terre et au partage équitable des ressources naturelles

    • Droit à la santé et à l’éducation pour toutes et tous

    • Financement du développement dans les pays du Sud

    • Droit à vivre en sécurité et à être protégé

    Dans le cadre de notre travail sur ces thématiques, nous revendiquons la justice et l’égalité entre les femmes et les hommes. Nous appuyons les initiatives de citoyenneté active pour que toutes et tous aient le droit d’être entendu-e-s.

    Oxfam France, c’est aussi 18 groupes locaux, 5 magasins solidaires et un réseau de plus de 70 000 personnes engagées. Apolitique et non confessionnelle, Oxfam France est financée prioritairement par les dons des citoyen-ne-s, qui garantissent notre indépendance et notre liberté de parole et d’action.

  • Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    L’objectif de la Plateforme des associations congolaises de France est de :

    • S’informer et informer les associations congolaises,
    • Aider les associations congolaises à réaliser leurs objectifs par la formation, l’accompagnement des projets, la création d’un réseau d’expériences et de savoirs-faire,
    • Initier une synergie entre les associations congolaises dans le strict respect de leur identité,
    • Conjuguer les efforts pour renforcer les capacités d’intervention des associations congolaises en République Démocratique du Congo,
    • Défendre les intérêts de la communauté congolaise partout où cela s’avère nécessaire,
    • Œuvrer pour la mise en place en République Démocratique du Congo d’une politique sociale qui prenne en compte l’apport des Congolais à l’étranger.

    Activité et Actions de la PACOF en France :

    • Défense des droits de l’homme, Défense du droit d’asile, Éducation au développement / Sensibilisation de l’opinion, Femmes / Genre. Jeunesse, Lutte contre la pauvreté.
    • Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion,  Aide au montage de projets, aux initiatives économiques, Échange d’expériences, capitalisation, Information et communication / Mobilisation des médias, Recherche de financements.
    Activité et Actions de la PACOF à l’étranger notamment en République Démocratique du Congo :
    • Alphabétisation, Appui à la démocratisation et au renforcement des capacités de la société civile, Défense des droits de l’homme, Développement rural, Lutte contre la pauvreté,
    • Collecte et envoi de matériel, Éducation / Enseignement, Formation / Appui technique aux acteurs de terrain.
  • Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    La mise en place de la PAFHA est l’aboutissement d’une démarche concertée entre les associations. C’est le résultat d’un dialogue qui a duré 2 ans, le temps que les acteurs associatifs apprennent à lever le voile sur leurs à priori respectifs, le temps que chacun comprenne et accepte l’idée que l’union fait la force. Lancé en l’an 2000 à la suite des « Premières assises des associations franco-haïtiennes », la Plate-forme d’associations franco-haïtiennes entre aujourd’hui dans une phase active.

    Cette structure collégiale est le signe de la maturité des associations de migrants haïtiens. Elle porte en elle les germes d’une rationalisation des actions conduites par les associations tant en France et qu’en Haïti. Ainsi, la Plate-forme s’est construite comme un espace où chaque association, tout en gardant son identité et ses activités propres, peut partager ses expériences, s’enrichir de celles des autres et rechercher les solutions aux difficultés qui entravent ses actions en faveur du développement d’Haïti.

    La PAFHA vise à faire reconnaître, par son efficacité, le rôle de plus en plus grand que jouent les associations dans l’intégration des migrants haïtiens dans la société française et leurs actions en faveur du développement de leur pays d’origine.

    Au départ, moins d’une dizaine d’associations ont pris part à cette initiative. Aujourd’hui, ce projet de regroupement des acteurs associatifs attire de plus en plus de partenaires voulant sortir de l’isolement qui caractérise le milieu associatif haïtien en France métropolitaine ou en Outre-mer.

    La PAFHA a permis d’évaluer l’ampleur du défi auquel doivent faire face les associations pour concrétiser un objectif aussi noble mais combien difficile : participer au soutien des actions de développement local en Haïti. Le principal enseignement qu’on a pu en tirer est qu’un partenariat entre les acteurs associatifs est indispensable pour garantir l’efficacité des actions conduites par leurs différentes structures.

    Aujourd’hui, la Plate-forme se structure et les associations proposent plusieurs projets à réaliser dans un cadre collectif. Il appartient à chaque acteur associatif de s’approprier cet outil, de le faire vivre en tant qu’espace démocratique ouvert à tous ceux et celles qui croient aux valeurs de solidarité et qui veulent exercer une citoyenneté active à l’égard d’Haïti.

  • Partage

    Partage

    Créée en 1973, Partage est une association française de solidarité internationale. Reconnue d’utilité publique, indépendante de toute appartenance politique ou religieuse, Partage vient en aide aux enfants du monde les plus démunis en soutenant des actions qui permettent de lever les freins au développement global de l’enfant, afin qu’il soit éduqué, soigné, protégé et accompagne le développement de sa communauté.
    Partage a choisi de travailler en partenariat avec des acteurs locaux, experts de l’aide à l’enfance. En effet, leurs connaissances garantissent que les actions menées répondent aux réalités du terrain et aident efficacement les enfants et leur communauté, dans le respect de leurs droits fondamentaux. Ces partenariats s’inscrivent dans une logique de renforcement des capacités des sociétés civiles et de pérennité des actions mises en oeuvre. Chaque action de terrain entreprise est fondée sur l’écoute des besoins des enfants et de leur communauté. Pour Partage, le respect de la culture et de l’environnement des enfants est une valeur fondamentale.