Liste des membres de Coordination SUD

Page

En janvier 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Initiative Développement

    Initiative Développement

    Depuis 1994, Initiative Développement accompagne des communautés défavorisées de pays du sud en suscitant l’émergence et le renforcement d’acteurs locaux de développement.

    ID apporte ainsi sa pierre à la résolution des grands enjeux de la planète : environnement, santé, alimentation, éducation ….

    ID intervient sur 20 de programmes  (182 000 bénéficiaires en 2012) dans 7 Pays : Bénin, Congo Brazza, Tchad, Togo, Haïti, et Chine;

    Nos missions

    La satisfaction durable des besoins fondamentaux des communautés les plus vulnérables : Alimentation, eau potable, santé, éducation, logement, assainissement, emploi, énergies renouvelables…

    L’émergence et l’ accompagnement de partenaires du sud (Associations, Collectivités locales) :  parce que la   pérennité des projets n’implique pas la dépendance des partenaires. Nous  soutenons aussi longtemps que nécessaire la prise en main, par des acteurs locaux, des projets menés. ID a ainsi suscité en 15 l’émergence de 10 ONG du sud, employant aujourd’hui 198 salariés.

    L’innovation permet à ID de s’adapter à un contexte en pleine évolution et à des situations de crises politiques ou de catastrophes naturelles dans les pays où elle intervient.

  • L’APPEL

    L’APPEL

    L’APPEL association de bénévoles, agit dans le domaine de la solidarité internationale, et mène environ 40 actions de développement en faveur des enfants, dans 11 pays : Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Niger, Pérou, Rwanda, Salvador, Tchad, Togo, Vietnam.

    L’APPEL agit en appui à des initiatives locales pour l’enfance en difficulté.. Chaque projet offre une solution sur mesure, adaptée aux problèmes précis soulevés par nos partenaires, qui le mette en œuvre. Les programmes évolutifs sont adaptés au plus près des enjeux et des réalités. Familles, communautés, société civile sont accompagnées aussi longtemps que nécessaire pour arriver à une autonomie, garante d’un avenir meilleur pour les enfants.

    Notre action repose sur des équipes bénévoles engagées : médecins, professionnels de santé, ingénieurs, enseignants, travailleurs sociaux, chefs d’entreprise etc. qui ont renforcé leur expertise par de nombreux contacts sur le terrain.

    100 bénévoles – seulement 2 salariées : pour que l’essentiel des dons soit consacré à la réalisation des programmes.

    3 domaines d’action :

    • Soutenir l’accès à Education de qualité, au niveau des établissements de formation, au niveau des familles par des parrainages. Programmes spécifiques pour accompagner les enfants des rues.
    • La Santé, privilégiant la lutte contre la malnutrition grâce à la méthode Nutricartes® créée et développée par L’APPEL (www.nutricartes.org), et la santé des enfants fragiles.
    • Amélioration des conditions de vie : accès à l’eau propre.

    L’APPEL : une ONG de proximité.

    Une proximité sur le terrain : via des partenaires locaux, L’APPEL réalise

    SitePage Facebook

     

  • La Voûte Nubienne

    La Voûte Nubienne

    Depuis 2000, l’Association la Voûte Nubienne (AVN) initie, contrôle et développe le marché de la voûte nubienne, technique de construction ancestrale n’utilisant que des matériaux locaux (principalement la terre) qui permet la réalisation de maisons solides, durables, offrant confort thermique et esthétique, tout en étant adapté aux économies locales.

    Cette alternative répond, ainsi, de façon pertinente à la problématique cruciale de l’habitat en Afrique et aux besoins de progrès sociétaux des populations des régions subsahariennes : amélioration du confort et de la salubrité, renforcement de l’économie locale et des savoir-faire locaux, éco-construction et adaptation au changement climatique.

    Pour renverser durablement la problématique de l’habitat en Afrique subsaharienne, le défi relevé par AVN est de vulgariser à grande échelle le concept technique VN afin de favoriser la croissance du marché VN et donc la formation d’artisan-maçon de métier capables eux-mêmes de former des apprentis. C’est la formule choisie : un TOIT + un METIER + un MARCHE.

    En 2014, le programme d’AVN se déploie activement dans 11 régions réparties sur 3 pays (Burkina Faso, Mali et Sénégal) et dès la saison prochaine, 4 nouvelles régions devraient être ouvertes, notamment dans 2 nouveaux pays de déploiement : le Ghana et le Bénin.

    Par ailleurs, grâce à la maturité acquise par le programme, AVN a aujourd’hui la capacité de mener des activités pilotes afin de valider de nouvelles méthodes complémentaires d’appui au marché, avec ses partenaires locaux (organisations de la société civile (OCB) et acteurs politiques locaux). Il s’agit en particulier de projets de R&D technique (besoins spécifiques sur des bâtiments communautaires et urbains), de formalisation d’une partie des artisans VN, de R&D sur le crédit habitat, de relogement de personnes déplacées, etc.

    Depuis 2013, l’association est financée tant par des institutions publiques françaises que par des partenaires privés (fondations privées et d’entreprises, particuliers, etc.).

  • Le Partenariat

    Le Partenariat

    Le Partenariat est une organisation de solidarité internationale qui lutte contre les inégalités et agit pour un monde plus solidaire. Elle s’est donnée pour mission de :

    Développer une coopération à taille humaine entre des partenaires du Nord et du Sud et renforcer les capacités des acteurs locaux pour l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées.

    L’association mobilise différents partenaires, techniques et financiers, des acteurs publics et privés au Nord et au Sud pour contribuer à la satisfaction des besoins exprimés réellement par ses publics cibles. Son expérience et ses relations avec les acteurs locaux lui permettent de favoriser la mise en œuvre de politiques publiques régionales, de mobiliser et de créer du lien entre les collectivités locales, les populations et les services techniques de l’Etat. L’appropriation des projets par les partenaires locaux constituent une priorité, l’objectif étant d’assurer la durabilité et la pérennisation des actions engagées. Sensibiliser les populations au Nord et au Sud aux enjeux de la citoyenneté et du développement durable, et travailler à faire émerger un esprit de solidarité aux niveaux local et international.

    L’association mène plusieurs programmes en Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale.

    Concentré autour de son centre de référence : le Centre Gaïa, elle a développé une expertise dans les méthodologies de pédagogie active.

    Créé en février 1981, suite au jumelage entre les villes de Lille, en France, et de Saint-Louis, au Sénégal, le Partenariat a construit son évolution en trois (03) étapes principales :

    • 1991 à 2000 : professionnalisation, structuration et développement des actions de coopération et de solidarité internationale avec le Sénégal ;
    • Années 2000 : Diversification des programmes, nouveaux pays d’intervention (Maroc, Guinée, Moldavie, Mauritanie) et création du centre « Gaïa » destiné aux activités d’ECSI (Education à la Citoyenneté et à la Solidarité internationale) ;
    • Aujourd’hui (Plus de 35 ans ans d’action) : Renforcement de la dynamique ascendante et adaptation aux nouveaux enjeux de l’environnement des ONG en France et à l’international.

    Pour conduire ses activités, le Partenariat s’appuie sur :

    • Un Conseil d’administration composé de 20 administrateurs qui se réunissent au moins 4 fois par an et d’un bureau comprenant 4 membres se réunissant au moins 12 fois par an ;
    • Un poste de coordination générale assumé par intérim par le président depuis bientôt 5 mois ;
    • Une équipe d’une quinzaine de personnels au siège à Lille organisée en 2 pôles (coopération et ECSI) et des fonctions supports (Responsable Administratif et Financier, Communication, Secrétariat) ;
    • L’organisation est basée sur des directions pays avec 39 salariés locaux dans 3 pays (dont 32 au Sénégal) coordonnée par un directeur technique basé au Sénégal et des coordinateurs pays
  • Medair

    Medair

    Medair est une ONG d’urgence et de réhabilitation, indépendante de toute autorité politique, économique, sociale ou religieuse. Fondée en 1989, elle vient au secours des victimes de conflits, de crises et de catastrophes naturelles.

    Medair agit prioritairement auprès des populations oubliées et vulnérables, dans les endroits les plus reculés et inaccessibles, dans un esprit de dévouement et de solidarité inspiré par ses valeurs chrétiennes.

    Medair développe des programmes multisectoriels pour répondre aux besoins vitaux spécifiques de chaque communauté. Son action couvre trois secteurs principaux : santé/nutrition, eau/assainissement/hygiène et abris/infrastructures.

    La certification de qualité mondiale ISO 9001:2008 indique que Medair fournit régulièrement des services de secours et de reconstruction efficaces pour le bien-être de ses bénéficiaires. Ses comptes sont contrôlés par un commissaire aux comptes et font l’objet d’audits systématiques par les organismes financeurs. La maîtrise des coûts de fonctionnement lui a permis, en 2013, de consacrer 87.5% des fonds reçus pour ses dépenses humanitaires.

  • Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    L’objectif de la Plateforme des associations congolaises de France est de :

    • S’informer et informer les associations congolaises,
    • Aider les associations congolaises à réaliser leurs objectifs par la formation, l’accompagnement des projets, la création d’un réseau d’expériences et de savoirs-faire,
    • Initier une synergie entre les associations congolaises dans le strict respect de leur identité,
    • Conjuguer les efforts pour renforcer les capacités d’intervention des associations congolaises en République Démocratique du Congo,
    • Défendre les intérêts de la communauté congolaise partout où cela s’avère nécessaire,
    • Œuvrer pour la mise en place en République Démocratique du Congo d’une politique sociale qui prenne en compte l’apport des Congolais à l’étranger.

    Activité et Actions de la PACOF en France :

    • Défense des droits de l’homme, Défense du droit d’asile, Éducation au développement / Sensibilisation de l’opinion, Femmes / Genre. Jeunesse, Lutte contre la pauvreté.
    • Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion,  Aide au montage de projets, aux initiatives économiques, Échange d’expériences, capitalisation, Information et communication / Mobilisation des médias, Recherche de financements.
    Activité et Actions de la PACOF à l’étranger notamment en République Démocratique du Congo :
    • Alphabétisation, Appui à la démocratisation et au renforcement des capacités de la société civile, Défense des droits de l’homme, Développement rural, Lutte contre la pauvreté,
    • Collecte et envoi de matériel, Éducation / Enseignement, Formation / Appui technique aux acteurs de terrain.
  • Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    La mise en place de la PAFHA est l’aboutissement d’une démarche concertée entre les associations. C’est le résultat d’un dialogue qui a duré 2 ans, le temps que les acteurs associatifs apprennent à lever le voile sur leurs à priori respectifs, le temps que chacun comprenne et accepte l’idée que l’union fait la force. Lancé en l’an 2000 à la suite des « Premières assises des associations franco-haïtiennes », la Plate-forme d’associations franco-haïtiennes entre aujourd’hui dans une phase active.

    Cette structure collégiale est le signe de la maturité des associations de migrants haïtiens. Elle porte en elle les germes d’une rationalisation des actions conduites par les associations tant en France et qu’en Haïti. Ainsi, la Plate-forme s’est construite comme un espace où chaque association, tout en gardant son identité et ses activités propres, peut partager ses expériences, s’enrichir de celles des autres et rechercher les solutions aux difficultés qui entravent ses actions en faveur du développement d’Haïti.

    La PAFHA vise à faire reconnaître, par son efficacité, le rôle de plus en plus grand que jouent les associations dans l’intégration des migrants haïtiens dans la société française et leurs actions en faveur du développement de leur pays d’origine.

    Au départ, moins d’une dizaine d’associations ont pris part à cette initiative. Aujourd’hui, ce projet de regroupement des acteurs associatifs attire de plus en plus de partenaires voulant sortir de l’isolement qui caractérise le milieu associatif haïtien en France métropolitaine ou en Outre-mer.

    La PAFHA a permis d’évaluer l’ampleur du défi auquel doivent faire face les associations pour concrétiser un objectif aussi noble mais combien difficile : participer au soutien des actions de développement local en Haïti. Le principal enseignement qu’on a pu en tirer est qu’un partenariat entre les acteurs associatifs est indispensable pour garantir l’efficacité des actions conduites par leurs différentes structures.

    Aujourd’hui, la Plate-forme se structure et les associations proposent plusieurs projets à réaliser dans un cadre collectif. Il appartient à chaque acteur associatif de s’approprier cet outil, de le faire vivre en tant qu’espace démocratique ouvert à tous ceux et celles qui croient aux valeurs de solidarité et qui veulent exercer une citoyenneté active à l’égard d’Haïti.

  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.

  • Solidarité Laïque

    Solidarité Laïque

    Depuis 1956, Solidarité Laïque lutte contre les exclusions et améliore l’accès de toutes et tous à une éducation de qualité. Nous agissons en France et dans plus de 20 pays.

     

    NOS OBJECTIFS : ÉDUCATION DE QUALITÉ POUR TOUTES ET TOUS

    L’éducation est d’abord un droit fondamental. Elle est aussi la clé du développement humain et social et un levier pour lutter contre les injustices et l’intolérance. Chemin qui mène à la liberté individuelle et collective, elle pose les fondements du « vivre ensemble », dans le respect des convictions de chacun.

     

    NOS VALEURS : LAÏCITÉ ET SOLIDARITÉ

    50 organisations sont membres de Solidarité Laïque. Ces associations, coopératives, fondations, mutuelles et syndicats sont majoritairement liés à l’école publique, à l’éducation populaire et à l’économie sociale. Elles partagent les idéaux de laïcité, d’éducation et de lutte contre l’exclusion. Ensemble, au sein de notre collectif, elles souhaitent contribuer activement à faire respecter les droits fondamentaux de chacun, quelles que soient ses origines ethniques, religieuses ou sociales.

     

    NOS PRINCIPES : CO-DÉVELOPPEMENT ET RÉCIPROCITÉ

    Solidarité Laïque soutient des projets au travers de partenariats coresponsables, réciproques et durables entre les acteurs de notre réseau et les organisations de la société civile. La complémentarité de compétences, le renforcement mutuel et le développement de synergies collectives permettent d’interagir avec et pour les populations cibles et d’influer sur les politiques publiques.

     

    NOS RÉSULTATS : DES CHANGEMENTS DURABLES

    Une fois nos programmes achevés, nos partenaires locaux, renforcés et structurés en réseaux, sont plus à même d’agir et de peser sur les pouvoirs publics, pour améliorer les conditions de vie des populations et plus particulièrement leur accès équitable à une éducation de qualité. Nos missions sociales accompagnent des changements en profondeur qui améliorent durablement le quotidien de tous et notamment des plus vulnérables, au premier titre desquels, les enfants, les jeunes et les femmes.

     

    NOS MISSIONS SOCIALES

    Dans toutes nos actions, nous accompagnons des changements en profondeur qui permettent d’atteindre des changements durables.

     

    ÊTRE SOLIDAIRE

    Agir pour et avec les professionnels et militants de l’éducation, les sociétés civiles, les jeunes, les familles démunies et les enfants vulnérables.

     

    ÉDUQUER À LA CITOYENNETÉ

    Proposer des campagnes de sensibilisation citoyennes, produire des outils pédagogiques pour favoriser l’engagement citoyen des enfants et des  jeunes.

     

    INFLUENCER LES POLITIQUES PUBLIQUES

    Agir collectivement auprès des politiques pour le respect des droits fondamentaux en France et à l’international : accès à l’éducation de qualité pour tous, application de la convention internationale des droits de l’enfant, mise en œuvre des objectifs du développement durable…

     

  • SOS Villages d’Enfants

    SOS Villages d’Enfants

    SOS Villages d’Enfants France est une association indépendante, apolitique et non confessionnelle, créée en 1956 et reconnue d’utilité publique en 1969. Acteur de la protection de l’enfance en France, SOS Villages d’Enfants France est aussi une ONG de solidarité internationale membre de la fédération SOS Villages d’Enfants International constituée de 116 associations intervenant dans 135 pays.

    Guidée par l’esprit de la CIDE, SOS Villages d’Enfants défend les droits de l’enfant et en premier lieu celui à vivre dans un environnement familial qui favorise son développement personnel, son autonomie sociale et professionnelle afin qu’ultérieurement il devienne un adulte qui participe à la société et puisse s’engager dans le développement de son  pays.

    Pour réaliser cet objectif, SOS Villages d’Enfants France et ses partenaires locaux proposent des réponses adaptées aux situations de deux groupes cibles : les enfants risquant de perdre la prise en charge parentale et les enfants l’ayant perdue.

    • Lorsqu’un risque d’abandon ou de déstructuration familiale est identifié, la famille est accompagnée et conseillée afin d’être renforcée durablement. Les axes d’intervention sont définis par la famille en fonction de ses besoins: développement des revenus, amélioration des relations familiales, des conditions de logement, accès aux services de l’Etat, promotion des droits humains, …
    • Lorsque le maintien au sein de sa famille se révèle impossible ou contraire à l’intérêt de l’enfant, il peut être pris en charge au sein d’un village d’enfants SOS, de familles d’accueil ou de structures pour jeunes.
    • Lorsque les services de base, en premier lieu l’accès à une éducation de qualité et aux soins maternels et infantiles, sont absents ou inadéquats, SOS soutient leur mise en place ou leur adaptation en partenariat avec les politiques publiques.

    SOS Villages d’Enfants France appuie spécifiquement 22 associations homologues nationales en contribuant à leur financement et en renforçant leurs capacités aux niveaux opérationnel, organisationnel, stratégique et institutionnel afin d’assurer l’efficacité et la pérennité de leur action. Mettant elle-même en œuvre des activités de terrain, de réflexion et de plaidoyer en France et en Europe, SOS Villages d’Enfants France est également en mesure de proposer des transferts de compétences à ses partenaires locaux.

     

    Les actions de solidarité internationale en chiffres :

     

    Chiffres au 1/01/2015

    Total des activités de  SOS Villages d’Enfants International

     Dont actions activités internationales soutenues par SOS Villages d’Enfants France
    Programme de renforcement de la famille 731 52 programmes
    559 000 22 600 enfants bénéficiaires et leurs familles
    Education et formation 478 92 établissements
    146 500 26 500 enfants et jeunes scolarisés ou formés
    Prise en charge alternative 1 311 44 villages SOS et foyers de jeunes
    84 000 8 016 enfants pris en charge
    Santé 77 29 structures médicales
    962 000   services ou consultation