Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • CARE France

    CARE France

    Fondé en 1945, CARE est l’un des plus grands réseaux humanitaires mondiaux, apolitique et non confessionnel.  Notre mission est de lutter contre l’extrême pauvreté. CARE met en place des projets d’urgence et de développement dans des domaines complémentaires les uns des autres : éducation, sécurité alimentaire, santé eau potable, développement d’activités génératrices de revenus en impliquant les communautés et en collaborant avec des partenaires locaux.  CARE défend les droits des femmes et soutient leur autonomisation. En 2018, CARE était présent dans 98 pays.

    L’association CARE France est membre du réseau CARE. En 2018, CARE France est intervenue dans 35 pays et a la charge managériale des bureaux du Liban, du Cameroun et de Madagascar. Le volume annuel de ressources est de 38 M€. L’équipe présente à Paris regroupe une quarantaine de personnes.

    Pour en savoir plus sur CARE : www.carefrance.org

    Suivez-nous sur Facebook -> www.facebook.com/CAREFrance

  • CCFD – Terre Solidaire

    CCFD – Terre Solidaire

    Première ONG française de développement, avec près de 600 projets et initiatives soutenus chaque année dans 60 pays du Sud et de l’Est, le CCFD- Terre Solidaire lutte contre les causes de la faim dans le monde. Il apporte depuis plus de 55 ans son soutien à des initiatives menées par des acteurs locaux auprès des populations les plus vulnérables. En France, le CCFD-Terre Solidaire sensibilise l’opinion publique et interpelle les décideurs sur toutes les dimensions de la solidarité internationale, pour des politiques plus justes.

  • CEFODE (Coopération et Formation au Développement)

    CEFODE (Coopération et Formation au Développement)

    Créé en 1963 à Strasbourg, le Cefode (Coopération et Formation au Développement est une association de participation solidaire au développement durable, par :

    – l’envoi de volontaires en soutien à des projets locaux de développement en Afrique, en Amérique Latine, en Asie, ou encore en Europe de l’Est

    – la formation en France des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale

    A l’échelle régionale (Alsace), le Cefode anime un programme d’appui aux initiatives de solidarité internationale et d’éducation au développement auprès d’un large public.

     

    La Coopération et Formation au Développement a 3 objectifs principaux:

    L’ appui à des projets de développement dans les pays du Sud et d’Europe de l’Est par l’envoi de volontaires compétents et expérimentés qui effectuent des contrats de 2 années à la demande de partenaires sur le terrain.

    Depuis 45 ans, le Cefode a envoyé plus de 3000 volontaires et accompagné près de 1500 projets de développement dans les pays d’Afrique francophone et d’Amérique Latine. A ce jour, une vingtaine de volontaires sont affectés en Afrique de l’Ouest, Afrique Centrale, Amérique Latine et Europe de l’Est.

    La formation des acteurs de la coopération afin de leur permettre d’appréhender le contexte de la participation au développement,… et la valorisation des expériences dans le cadre de parcours diplômants, en lien avec l’Université Marc Bloch de Strasbourg.

    Ces formations s’adressent à tout public intéressé par les questions du développement, de la solidarité internationale et de l’éducation au développement : responsables de projets dans les associations et collectivités locales, animateurs, enseignants, étudiants, etc…

    Le soutien au montage de projets des acteurs de la solidarité internationale et de l’éducation au développement en Alsace par un accompagnement individualisé à chaque étape du projet, la mise en place d’espaces d’échanges et de capitalisation des expériences en associant divers acteurs du Nord et du Sud (associations, collectivités locales, établissements scolaires, structures de jeunesse, universités, services déconcentrés de l’Etat, …)

    Cet appui a pour objectif de renforcer les capacités des acteurs dans leur compréhension des mécanismes et enjeux du développement et dans la conduite de leurs actions de solidarité.

  • CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)

    CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)

    Le CIDR a pour objet de participer à la recherche constante et à la mise en place de systèmes économiques et sociaux visant la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme dans le respect du bien commun. Son objectif est la construction et le renforcement d’institutions locales, régionales et nationales durables, au service des populations, participant à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des politiques publiques.

    Il étudie, formule et réalise des programmes de développement en Afrique, afin de promouvoir un développement solidaire, durable et efficace, au niveau familial, villageois et régional en confortant trois dynamiques complémentaires : une dynamique d’entreprises individuelles ou collectives de production et de services, une dynamique d’organisation sociale, une dynamique de contractualisation entre les organisations locales et les collectivités territoriales décentralisées.

  • Clowns Sans Frontières France

    Clowns Sans Frontières France

    Clowns Sans Frontières (CSF) est une association artistique et humanitaire basée en France qui œuvre depuis sa création en 1994 pour apporter, par le spectacle, un soutien moral aux populations, et plus spécifiquement aux enfants, affectés par des crises humanitaires, victimes de conflits « oubliés » ou de marginalisation sociale, économique ou géographique.

    CSF propose et met en œuvre des interventions artistiques (spectacles, ateliers, création collective) pour apporter un appui psychosocial et accompagner le processus de résilience en complément des programmes des organisations humanitaires généralistes ou de protection de l’enfance. Elle élabore également des réponses artistiques adaptées aux besoins des enfants victimes d’exclusion ou en privation de liberté, en partenariat avec des artistes locaux et des partenaires spécialisés. Depuis 1994, CSF est intervenu dans 38 pays à travers le monde lors de 177 missions de spectacles et d’interventions artistiques.

    Le plaidoyer de CSF s’articule autour de la reconnaissance du droit à l’enfance, des droits de rire, de jouer et d’imaginer, pour tous. Notre action est également motivée par la conviction que la reconnaissance des droits culturels des personnes participe largement à la reconnaissance de leur dignité et favorise l’émancipation et le développement humain.

    Nous donnons la priorité aux terrains d’intervention les moins médiatisés pour attirer, par l’originalité de notre démarche, l’attention des médias et du grand public sur les crises oubliées. Enfin, l’engagement bénévole des artistes sur les terrains d’intervention, le dialogue inter-culturel que représente la collaboration constante avec les artistes locaux partenaires et la revendication d’une organisation à taille humaine qui favorise le développement qualitatif font partie des marqueurs de l’identité atypique de CSF.

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

  • Défi – Développer Former Informer

    Défi – Développer Former Informer

    DEFI, née en 1989 est une ONG de développement oeuvrant pour la qualité de l’éducation et la formation. Pendant les 10 premières années, DEFI a soutenu la formation des paysans, des groupements de paysans et des artisans à Madagascar l’intermédiaire de l’IREDEC, Institut de Recherche et d’application de développement Communautaire, fondé par Christophe BIAYS, Président de DEFI depuis 2011. L’équipe constituante de cet Institut, était sous l’égide du Diocèse d’Antsirabe pour former les Sokajy Fototra – Communauté Ecclésiale de Base – dans 5 paroisses, Androifataka, Mandoto, Analanomby, Tsaromody et Manapa. Pour développer son action et toucher le grand nombre, l’IREDEC a été créé ainsi qu’une association malgache intitulé Avana, qui assurera son existence juridique. L’IREDEC a progressivement ouvert différents volets, dont le volet artisanat qui deviendra l’atelier ACAMECA, disposant de machines, venant de partenaire de l’Italie. 900 000 Malgaches étaient concernés. Depuis 2000, DEFI a décidé de s’attaquer au problème de pauvreté par la base. dorénavant, les actions de DEFI sont en faveur de l’Education. DEFI forme des instituteurs et des formateurs d’instituteurs à l’enseignement des sciences et techniques dans l’enseignement primaire, en s’inspirant de la pédagogie active La main à la pâte.

  • ECPAT France

    ECPAT France

     

    Depuis 1997, ECPAT France entreprend des actions de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants. Reconnue d’intérêt général, l’association est membre du réseau ECPAT international.

    A l’origine, ECPAT (End Child Prostitution in Asian Tourism) est un mouvement né dans les années 90 sous la forme d’une campagne internationale visant à lutter contre l’ampleur alarmante de l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme en Asie du Sud-Est. Aujourd’hui, ECPAT (End Child Prostitution and Trafficking) est un réseau mondial qui regroupe des associations dans 74 pays et dont le secrétariat international est basé à Bangkok (Thaïlande). L’élargissement du réseau à l’international témoigne de la nécessité de combattre un fléau qui ne respecte aucune frontière et dont aucun pays n’est à l’abri.

    La vision d’ECPAT France est de réaliser le droit de tous les enfants à vivre à l’abri de la prostitution enfantine, de l’exploitation sexuelle dans les voyages et le tourisme, de la traite à des fins sexuelles et de la pornographie mettant en scène des enfants.

    Conformément à la mission d’ECPAT International et à la déclaration de Stockholm, ECPAT France entreprend des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques et acteurs économiques et des campagnes de sensibilisation auprès des populations afin d’éliminer toute forme d’exploitation sexuelle des enfants.

    A travers une approche multidisciplinaire et en prenant compte de l’environnement de l’enfant, ECPAT France mène aussi des actions de terrain à l’international en privilégiant la collaboration avec les partenaires et acteurs nationaux.

     

     

     

     

  • EMI (Entraide Médicale Internationale)

    EMI (Entraide Médicale Internationale)

    Fondée le 16 Décembre 1977 a pour but de :

    • Coopérer à l’amélioration de la santé des pays du tiers-monde, aussi bien en matière de santé primaire, en milieu rural et urbain que dans le domaine des soins hospitaliers,
    • Contribuer parallèlement au développement global économique et humain de ces pays,
    • Aider à la formation du personnel autochtone en vue d’assurer la relève au terme de l’action de l’Association.