Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Gret – Professionnels du développement solidaire

    Gret – Professionnels du développement solidaire

    Le Gret est une ONG internationale de développement de droit français, fondée en 1976. Elle agit du terrain au politique, pour apporter des réponses durables et innovantes aux défis de la pauvreté et des inégalités.

    Actif dans 28 pays, il compte 12 représentations permanentes en Asie, en Afrique et en Amérique latine en 2017.

    Chaque année, le Gret intervient sur plus de 150 projets et études répartis en 7 thématiques, afin d’apporter des réponses durables et innovantes aux défis de la pauvreté et des inégalités.
    Le Gret est une ONG professionnelle, dans sa vision du secteur du développement – qu’elle souhaite doter de savoirs et de solutions innovantes-, dans l’implication des populations du Sud qu’elle considère actrices de développement, et dans ses pratiques.

    Ses actions innovantes, fondées sur une démarche d’expérimentation, sont destinées à s’inscrire dans la durée, sans induire de dépendance, et doivent aboutir au renforcement des acteurs et actrices, et au fonctionnement autonome des structures mises en place.

  • IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

    IECD (Institut Européen de Coopération et de Développement)

    Créé en janvier 1988, l’Institut Européen de Coopération et de Développement (IECD) est une association de solidarité internationale qui intervient dans 15 pays en Afrique, au Proche-Orient, dans l’Océan Indien, et en Asie du Sud-Est.

    L’IECD forme les acteurs responsables de demain pour accompagner le développement humain et économique des pays où il intervient. Avec ses partenaires locaux, l’IECD bâtit des environnements propices où chacun a la possibilité de révéler ses talents. Son ambition est de permettre aux jeunes, aux adultes, aux professionnels et aux acteurs du développement d’acquérir les outils et les savoir-faire nécessaires pour construire leur avenir et avoir un impact positif sur la société.

    En 25 ans, l’IECD a développé des expertises reconnues dans 3 cœurs de métier : la formation et l’insertion professionnelles, l’appui aux petites entreprises et l’accès des populations vulnérables à l’éducation et à la santé.

    Aujourd’hui, l’IECD, en partenariat avec une cinquantaine d’institutions locales, mène 45 projets qui touchent directement près de 50 000 bénéficiaires. Ces projets reçoivent le soutien de fondations philanthropiques, de fondations d’entreprise, d’entreprises et d’organismes sans but lucratif. Ils bénéficient aussi, pour la plupart, de financements publics.

    Pour appuyer les partenaires locaux dans la mise en œuvre et la gestion des projets, l’IECD a ouvert des délégations au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Proche-Orient, à Madagascar et dans les Territoires palestiniens. Il détache également sur le terrain des assistants techniques et des chefs de projet (1 an minimum). Enfin, l’IECD fait appel à des experts techniques pour garantir la pertinence des projets.

  • Initiative Développement

    Initiative Développement

    Depuis 1994, Initiative Développement accompagne des communautés défavorisées de pays du sud en suscitant l’émergence et le renforcement d’acteurs locaux de développement.

    ID apporte ainsi sa pierre à la résolution des grands enjeux de la planète : environnement, santé, alimentation, éducation ….

    ID intervient sur 20 de programmes  (182 000 bénéficiaires en 2012) dans 7 Pays : Bénin, Congo Brazza, Tchad, Togo, Haïti, et Chine;

    Nos missions

    La satisfaction durable des besoins fondamentaux des communautés les plus vulnérables : Alimentation, eau potable, santé, éducation, logement, assainissement, emploi, énergies renouvelables…

    L’émergence et l’ accompagnement de partenaires du sud (Associations, Collectivités locales) :  parce que la   pérennité des projets n’implique pas la dépendance des partenaires. Nous  soutenons aussi longtemps que nécessaire la prise en main, par des acteurs locaux, des projets menés. ID a ainsi suscité en 15 l’émergence de 10 ONG du sud, employant aujourd’hui 198 salariés.

    L’innovation permet à ID de s’adapter à un contexte en pleine évolution et à des situations de crises politiques ou de catastrophes naturelles dans les pays où elle intervient.

  • Institut Belleville

    Institut Belleville

    L’Institut Belleville est l’institut de coopération créé en 1984 par la CFDT pour mettre en œuvre sa politique de coopération internationale.

    L’Institut Belleville conçoit et organise des projets de coopération pour et avec les organisations de la société civile de pays émergents et en développement ou encore de pays développés.

    Ces projets doivent permettre aux organisations partenaires :

    • de se structurer et de se développer afin d’être des acteurs plus efficaces, mieux reconnus et prenant toute leur place d’acteur syndical dans la mise en œuvre des politiques de développement durable ;
    • de défendre efficacement les droits des travailleurs partout dans le monde ;
    • d’accroître leurs capacités à participer au dialogue social et au débat tripartite, à travers l’échange de pratiques syndicales.

    Les projets de l’Institut Belleville sont menés en partenariat avec

    • des syndicats affiliés à la Confédération syndicale internationale (CSI)
    • des ONG travaillant au renforcement de la société civile
  • Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    L’Iram – Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement – travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis 1957. Associant une expertise indépendante de haut niveau et un engagement éthique l’Iram intervient dans plus de 40 pays en Afrique, Amérique Latine, Caraïbes et plus récemment en Asie du Sud Est et en Europe.

  • L’APPEL

    L’APPEL

    L’APPEL association de bénévoles, agit dans le domaine de la solidarité internationale, et mène environ 40 actions de développement en faveur des enfants, dans 11 pays : Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Niger, Pérou, Rwanda, Salvador, Tchad, Togo, Vietnam.

    L’APPEL agit en appui à des initiatives locales pour l’enfance en difficulté.. Chaque projet offre une solution sur mesure, adaptée aux problèmes précis soulevés par nos partenaires, qui le mette en œuvre. Les programmes évolutifs sont adaptés au plus près des enjeux et des réalités. Familles, communautés, société civile sont accompagnées aussi longtemps que nécessaire pour arriver à une autonomie, garante d’un avenir meilleur pour les enfants.

    Notre action repose sur des équipes bénévoles engagées : médecins, professionnels de santé, ingénieurs, enseignants, travailleurs sociaux, chefs d’entreprise etc. qui ont renforcé leur expertise par de nombreux contacts sur le terrain.

    100 bénévoles – seulement 2 salariées : pour que l’essentiel des dons soit consacré à la réalisation des programmes.

    3 domaines d’action :

    • Soutenir l’accès à Education de qualité, au niveau des établissements de formation, au niveau des familles par des parrainages. Programmes spécifiques pour accompagner les enfants des rues.
    • La Santé, privilégiant la lutte contre la malnutrition grâce à la méthode Nutricartes® créée et développée par L’APPEL (www.nutricartes.org), et la santé des enfants fragiles.
    • Amélioration des conditions de vie : accès à l’eau propre.

    L’APPEL : une ONG de proximité.

    Une proximité sur le terrain : via des partenaires locaux, L’APPEL réalise

    SitePage Facebook

     

  • OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

    OFAD (Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora)

    L’OFAD est une fédération d’associations et d’entreprises dirigées par des Femmes Africaines vivant hors de leur continent. L’OFAD rassemble les forces et compétences des femmes africaines dans différents domaines d’activités.

    Grâce à l’expérience de ses membres sur le terrain,  l’OFAD se doit d’aborder  l’ensemble des problématiques qui concernent les femmes.

    Notre Mission

    • Elle a pour vocation de conduire des réflexions féminines aux femmes africaines en général, et aux femmes africaines de la diaspora et de leur famille en particulier.
    • Elle œuvre en faveur de l’automatisation des femmes africaines en général et celles de la diaspora africaine en particulier.
    • Elle participe aux grands débats et apporte des propositions responsables en tant que réseau de femmes possédant une double voire triple culture.
    • Elle est une plate-forme avec le rôle d’interface entre le Nord et le Sud.

    Nos objectifs

    • Créer des synergies entre les femmes d’Afrique et celles de la Diaspora pour des actions en faveur du développement et la paix du continent.
    • Mettre en place des stratégies, des outils et des moyens permettant la visibilités des projets, la reconnaissance des actions menées par les femmes de la Diaspora.
    • Favoriser les échanges économiques des Femmes Nord/Sud et Sud/Sud.

    Notre Constat

    Les femmes africaines de la diaspora représentent environ 50 % des migrants. Le regroupement familial n’est plus le seul motif de leur arrivée sur le sol européen, américain et même asiatique. Aujourd’hui, elles sont entrepreneures, cadres, professions libérales, dirigeantes d’associations. Depuis quelques années, la diaspora est le 1er bailleur de fonds de l’Afrique, avec  des sommes équivalant à 2,5 fois l’Aide Public au Développement et 2 fois les investissements étrangers en Afrique.

    Les chiffres

    Les Femmes forment 70%  des pauvres, elles possèdent moins de 2% des terres et reçoivent moins de 5% des prêts bancaire. Il y a en moyenne dans le monde de 16% de femmes parlementaires et moins de 10% de chefs d’état et de gouvernement. Ces inégalités politiques et économiques sont un obstacle à un développement humain durable et équitable.

  • Ordre de Malte France

    Ordre de Malte France

    L’Ordre de Malte France est une association catholique hospitalière, présente en France et à l’international, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble 1 928 salariés et plus de 9 000 bénévoles réguliers.

    Prenant appui sur ses délégations départementales, l’Ordre de Malte France intervient dans 4 grands domaines :

    • la Solidarité : accueil et accompagnement des sans-abri et aide aux migrants.
    • la Santé : âge et dépendance, autisme, handicap.
    • le Secourisme
    • Les Formations aux métiers du secteur sanitaire et médico-social.

    L’Ordre de Malte France agit également pour la protection de la mère et de l’enfant et dans la lutte contre les grandes endémies et la malnutrition, en gérant ou soutenant des hôpitaux, des maternités et des centres de soins, dans 29 pays dans le monde. L’association est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.


    Pour plus d’informations :

    www.recrutement.ordredemaltefrance.org

    www.ordredemaltefrance.org

    www.facebook.com/ordredemaltefrance

    www.twitter.com/Malte_France

  • Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    Pacof (Plateforme des Associations Congolaises de France)

    L’objectif de la Plateforme des associations congolaises de France est de :

    • S’informer et informer les associations congolaises,
    • Aider les associations congolaises à réaliser leurs objectifs par la formation, l’accompagnement des projets, la création d’un réseau d’expériences et de savoirs-faire,
    • Initier une synergie entre les associations congolaises dans le strict respect de leur identité,
    • Conjuguer les efforts pour renforcer les capacités d’intervention des associations congolaises en République Démocratique du Congo,
    • Défendre les intérêts de la communauté congolaise partout où cela s’avère nécessaire,
    • Œuvrer pour la mise en place en République Démocratique du Congo d’une politique sociale qui prenne en compte l’apport des Congolais à l’étranger.

    Activité et Actions de la PACOF en France :

    • Défense des droits de l’homme, Défense du droit d’asile, Éducation au développement / Sensibilisation de l’opinion, Femmes / Genre. Jeunesse, Lutte contre la pauvreté.
    • Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion,  Aide au montage de projets, aux initiatives économiques, Échange d’expériences, capitalisation, Information et communication / Mobilisation des médias, Recherche de financements.
    Activité et Actions de la PACOF à l’étranger notamment en République Démocratique du Congo :
    • Alphabétisation, Appui à la démocratisation et au renforcement des capacités de la société civile, Défense des droits de l’homme, Développement rural, Lutte contre la pauvreté,
    • Collecte et envoi de matériel, Éducation / Enseignement, Formation / Appui technique aux acteurs de terrain.
  • RéCoSol France Europe Afrique

    RéCoSol France Europe Afrique

    Objectifs et Résumé des activités principales de l’association: 

    Identifier, analyser, faire connaître les besoins et les potentiels des porteurs et promoteurs des initiatives sociales et solidaires. Les mettre en perspective avec les opportunités, les ressources locales et les contraintes sociales, culturelles, institutionnelles, techniques et financières qui régissent le processus de construction d’un projet, notamment en matière de coopération, de solidarité internationale et de codéveloppement avec et dans les pays du Sud. Mieux orienter et suivre les porteurs de projets vers des dispositifs d’appui et de formation ayant des actions complémentaires et adaptées afin de permettre aux porteurs de disposer d’outils techniques et financiers adaptés pour concrétiser et viabiliser leurs projets.