Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

  • Défi – Développer Former Informer

    Défi – Développer Former Informer

    DEFI, née en 1989 est une ONG de développement oeuvrant pour la qualité de l’éducation et la formation. Pendant les 10 premières années, DEFI a soutenu la formation des paysans, des groupements de paysans et des artisans à Madagascar l’intermédiaire de l’IREDEC, Institut de Recherche et d’application de développement Communautaire, fondé par Christophe BIAYS, Président de DEFI depuis 2011. L’équipe constituante de cet Institut, était sous l’égide du Diocèse d’Antsirabe pour former les Sokajy Fototra – Communauté Ecclésiale de Base – dans 5 paroisses, Androifataka, Mandoto, Analanomby, Tsaromody et Manapa. Pour développer son action et toucher le grand nombre, l’IREDEC a été créé ainsi qu’une association malgache intitulé Avana, qui assurera son existence juridique. L’IREDEC a progressivement ouvert différents volets, dont le volet artisanat qui deviendra l’atelier ACAMECA, disposant de machines, venant de partenaire de l’Italie. 900 000 Malgaches étaient concernés. Depuis 2000, DEFI a décidé de s’attaquer au problème de pauvreté par la base. dorénavant, les actions de DEFI sont en faveur de l’Education. DEFI forme des instituteurs et des formateurs d’instituteurs à l’enseignement des sciences et techniques dans l’enseignement primaire, en s’inspirant de la pédagogie active La main à la pâte.

  • Eclaireuses Eclaireurs de France

    Eclaireuses Eclaireurs de France

    – Une association Laïque de Scoutisme :

    Fondée en 1911 l’association des Éclaireuses Éclaireurs de France (les Éclés pour les intimes) est un mouvement de scoutisme laïque inscrit dans l’éducation populaire et organisée en 22 régions et environ 250 structures locales d’activité réunissant 35 000 adhérents dont 4 000 cadres éducatifs et pédagogiques bénévoles.

    Le scoutisme est un mouvement éducatif pour les jeunes fondé sur le volontariat, à caractère non politique ouvert à tous sans distinction d’origine ni de croyance. Son but : contribuer par l’éducation à la formation de citoyens libres, responsables, solidaire et engagé en les aidant à développer leur potentiel physique, intellectuels et sociaux. C’est une méthode éducative fondée sur :

    • L’engagement.
    • L’éducation par l’action.
    • La vie en petits groupes.
    • Des programmes attractifs et progressifs.

    – Le Scoutisme chez les éclaireuses et éclaireurs de France c’est…

    • Proposer à des enfants, des jeunes et des adultes de construire des projets au sein d’un espace co-géré dans lequel chacun apprend et prend des responsabilités.
    • Permettre à chacun de progresser individuellement et collectivement pour s’engager socialement et s’accomplir dans la société.
    • Vivre des rencontres, des loisirs autour de valeurs partagées qui rassemblent des personnes engagées. Cet engagement s’accomplit au travers d’activités organisées et vécues selon les principes et la méthode du scoutisme et respectant notre projet éducatif.

    La laïcité est le premier principe mis en avant dans notre projet éducatif, celui-ci guide à la fois notre démarche éducative et nos engagements, en affirmant le respect fondamental de l’homme dans sa diversité et en luttant contre toute forme de discrimination et d’intolérance. L’association des EEDF est agréée par le ministère de l’Education Nationale depuis 1945 en tant qu’association qui prolonge l’action de l’enseignement public.

  • ECPAT France

    ECPAT France

     

    Depuis 1997, ECPAT France entreprend des actions de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants. Reconnue d’intérêt général, l’association est membre du réseau ECPAT international.

    A l’origine, ECPAT (End Child Prostitution in Asian Tourism) est un mouvement né dans les années 90 sous la forme d’une campagne internationale visant à lutter contre l’ampleur alarmante de l’exploitation sexuelle des enfants dans le tourisme en Asie du Sud-Est. Aujourd’hui, ECPAT (End Child Prostitution and Trafficking) est un réseau mondial qui regroupe des associations dans 74 pays et dont le secrétariat international est basé à Bangkok (Thaïlande). L’élargissement du réseau à l’international témoigne de la nécessité de combattre un fléau qui ne respecte aucune frontière et dont aucun pays n’est à l’abri.

    La vision d’ECPAT France est de réaliser le droit de tous les enfants à vivre à l’abri de la prostitution enfantine, de l’exploitation sexuelle dans les voyages et le tourisme, de la traite à des fins sexuelles et de la pornographie mettant en scène des enfants.

    Conformément à la mission d’ECPAT International et à la déclaration de Stockholm, ECPAT France entreprend des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques et acteurs économiques et des campagnes de sensibilisation auprès des populations afin d’éliminer toute forme d’exploitation sexuelle des enfants.

    A travers une approche multidisciplinaire et en prenant compte de l’environnement de l’enfant, ECPAT France mène aussi des actions de terrain à l’international en privilégiant la collaboration avec les partenaires et acteurs nationaux.

     

     

     

     

  • Equilibres et Populations

    Equilibres et Populations

    Créée en 1993, par des médecins et des journalistes, dans le contexte de la conférence internationale sur la population et le développement du Caire, Equilibres & Populations travaille à améliorer les conditions de vie et le statut des femmes, facteur essentiel d’un développement juste et durable.

    Adopter une démarche participative

    Equilibres & Populations adopte aussi systématiquement que possible une démarche participative dans la conduite de son action. Nous considérons en effet que cette démarche est un gage de qualité, notamment en termes d’appropriation, de responsabilisation, de durabilité, d’ancrage, d’autonomisation et de légitimité.
    Fondée sur l’instauration d’un dialogue continu, cette démarche a pour objectif principal d’associer étroitement les différentes parties-prenantes à notre action : nos partenaires associatifs, le personnel sanitaire et social, les parlementaires, les décideurs et, bien entendu, les populations des zones d’intervention.

    Nouer des partenariats

    Au lieu d’opter pour une croissance interne, Equilibres & Populations a choisi de développer le périmètre et la qualité de ses actions grâce à une stratégie d’alliances et de partenariats multi-acteurs (OSC, parlementaires, journalistes, chercheurs, fonctionnaires, experts techniques,…). Ce mode d’organisation s’appuie sur la complémentarité des savoir-faire et renforce l’adaptabilité et la réactivité.
    Depuis plus de dix ans, Equilibres & Populations collabore de manière continue avec des associations ouest-africaines avec lesquelles elle partage une vision commune. Dotés d’une connaissance fine des sociétés et de leurs dynamiques, ces partenaires promeuvent un changement dans leurs pays respectifs. Riches de nos complémentarités, nous avons établi au cours du temps des relations de confiance qui nous permettent de construire et de mener ensemble des programmes auprès des populations ainsi que des actions de plaidoyer adaptés aux situations sociopolitiques locales.

    Travailler en réseaux

    Equilibres & Populations a également su créer ou rejoindre des synergies entre acteurs du développement : organisations de solidarité internationales (OSI), structures de recherche et universités, institutions publiques, entreprises…
    Nous collaborons avec des réseaux d’OSI en France, en Europe et en Afrique francophone subsaharienne. Nous nous y investissons à différents niveaux, en collaborant aux travaux et aux prises de position collectifs, en coordonnant des groupes de travail ou en participant aux organes associatifs (conseil d’administration).

  • Experts Solidaires

    Experts Solidaires

    L’association Experts-solidaires est un réseau d’experts engagés qui s’est réuni suite au constat que l’expertise est insuffisamment partagée, trop dépendante de mécanismes de financement du développement où la solidarité et l’entraide n’ont plus leur place.
    Pour répondre à cette situation, et pour redonner un sens à nos métiers, nous avons souhaité nous unir pour mettre nos expertises diverses au service d’initiatives qui, par leur taille, leurs porteurs ou leurs thématiques, n’ont pas accès à un soutien technique, institutionnel, social ou organisationnel.
    Nos domaines d’intervention :
    • Sécurités alimentaire
    • Habitat & Urbanisme
    • Environnement
    • Energie
    • Accès à l’eau & Assainissement
  • Fédération Artisans du Monde

    Fédération Artisans du Monde

    Artisans du Monde est un réseau associatif et militant qui agit depuis 40 ans pour un développement durable par la promotion d’un commerce équitable entre pays du Nord et du Sud.
    Ses moyens d’action en France sont : la vente de produits du commerce équitable, l’éducation des consommateurs et des campagnes de plaidoyer pour changer les règles du commerce international.
    Premier réseau de magasins spécialisés en commerce équitable de France (125 points de ventes), Artisans du Monde s’appuie en grande partie sur l’engagement de 6000 adhérents bénévoles.

    Boutique en ligne

    Outils pédagogiques à découvrir 

     

  • Fédération Léo Lagrange

    Fédération Léo Lagrange

    Réseau d’associations d’éducation populaire et employeur de l’économie sociale et solidaire dont les cœurs de métier sont l’animation et la formation, la Fédération Léo Lagrange s’appuie sur les compétences de milliers de salariés et bénévoles pour bâtir une société de progrès. Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, elle est un partenaire privilégié des collectivités locales dans la conduite de leurs politiques sociales, éducatives, culturelles et d’insertion.

    Pour la Fédération Léo Lagrange, être un mouvement d’éducation populaire, c’est :

    • donner les moyens à tous, tout au long de la vie, de s’épanouir et de s’emparer de sa citoyenneté
    • agir, en complément de l’école et de la famille, pour favoriser l’égalité des chances
    • proposer aux publics de tous âges des loisirs et des activités
    • être l’ambassadrice de la jeunesse en offrant aux jeunes un espace d’engagement citoyen
    • permettre à chacun d’allier la découverte de soi à l’envie d’aller vers l’autre

    C’est, en somme, un engagement éducatif.

  • Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays du Sud pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires. Ces volontaires partent pour un ou deux ans avec le statut de VSI (Volontaire de Solidarité Internationale) pour travailler au service des populations locales. Ils se mettent au service de partenaires de l’Eglise catholique locale, en réponse à un besoin et une demande. Ces partenaires travaillent déjà pour le bien de populations défavorisées sans distinction de religion, d’ethnie ou de culture, dans des domaines très divers : éducation, enseignement, gestion, construction, santé… et dans des établissements variés : dispensaires, centres d’accueil pour les migrants, centres d’enfants des rues, fermes écoles, etc.

    Les départs en mission (2 dans l’année, en hiver et en été) se font au terme d’un cycle de formation de 4 à 8 mois, avec 4 rencontres (1 journée, 1 week-end et 2 sessions de 3 à 5 jours). Ce temps de formation permet au candidat de mûrir son projet de départ, de s’y préparer, de se former en profondeur. Il permet aussi à l’équipe Fidesco de mieux le connaître pour mieux l’affecter. Ce temps de formation est un temps privilégié de construction pour chacun.

    Fidesco aujourd’hui c’est :

    o   150 volontaires sur le terrain.

    o   Une expérience de 37 ans au service de la mission au loin.

    o   Plus de 1600 anciens volontaires.

    o   7 bureaux ouverts à l’international.