Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire)

    ASAH (Association au Service de l’Action Humanitaire)

    ASAH, organisation non gouvernementale (ONG), est un réseau d’associations d’inspiration chrétienne, agissant en particulier dans l’urgence, le développement, le plaidoyer, l’environnement ou la solidarité au Nord et au Sud.

    L’objet d’ASAH est de favoriser l’échange, la réflexion et la collaboration entre les associations humanitaires et autres organismes, de mutualiser et renforcer l’efficacité et la qualité des actions de ses membres, et plus largement des acteurs de solidarité, afin de répondre aux besoins réels des populations les plus démunies.

    Au travers de ses associations membres, ASAH représente :

    • un champ de projets diversifiés et complémentaires : aide d’urgence, envois en nature, parrainages, protection maternelle et infantile, gestion de centres de soin, alphabétisation, formation, etc.
    • un terrain d’action international : une présence dans 106 pays sur 4 continents.
    • une opportunité pour l’échange d’expériences : lors d’actions communes ou pour la recherche de solutions à des besoins spécifiques.
    • des groupes de concertation qui réunissent des associations qui travaillent dans un même contexte, ou sur un même sujet.
    • des ressources humaines engagées en France ou sur le terrain

    ASAH est co-organisateur du Salon Des Solidarités qui se déroule Parc des Expositions Porte de Versailles.

    et a développé différents outils comme :
    * une application smartphone Foi & Solidarité pour mobiliser plus spécifique les églises dans le soutien aux ONG.

    * un outil de mutualisation pour les petites et moyennes ONG avec le Portail Humanitaire qui se décline également avec une application smartphone qui a déjà plus de 20 000 utilisateurs.

  • ATD Quart Monde

    ATD Quart Monde

    ATD Quart Monde est un Mouvement international, sans appartenance politique ou confessionnelle. Créé avec des personnes en grande pauvreté, il mène des actions qui visent à détruire la misère par l’accès de tous aux droits fondamentaux.

    Il développe particulièrement des actions d’accès au savoir, à la culture, à la prise de parole (Bibliothèques de rue, Festivals des Arts et des Savoirs, Universités populaires…). Il mène également une activité d’édition et de recherche avec les personnes qui vivent l’exclusion.

    Il se mobilise afin qu’aux plans local, national et international, les personnes démunies soient écoutées et représentées, et que la lutte contre la grande pauvreté soit une priorité (actions auprès des institutions politiques, des professionnels et du grand public).

     

     

     

  • AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

    AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

    Association de solidarité internationale, AVSF – Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières agit depuis 1977 avec les communautés paysannes des pays en développement pour prévenir les crises alimentaires.

    L’association met à leur service les compétences de professionnels de l’agriculture et de l’élevage : aide technique, financière, formations, accès aux marchés locaux et au commerce équitable.

    AVSF intervient aussi par des actions de plaidoyer au Sud comme au Nord pour influer sur les politiques et pratiques de développement et de coopération.

    Reconnue d’utilité publique, AVSF mène plus de 75 projets dans 19 pays d’Amérique Centrale et du Sud, d’Asie et d’Afrique, pour que les Hommes vivent de la Terre durablement.

  • C4D – Communication pour le développement

    C4D – Communication pour le développement

    C4D, Communication pour le développement durable, appuie les organisations qui travaillent au développement international et local pour intégrer la communication dans leurs actions.

    C4D, agit notamment pour :

  • Membre

    CAGHEF (Collectif des Associations Ghanéennes de France)

    Créé en 2013, le collectif a pour objectifs principaux  de représenter les ghanéens en France auprès de toutes instances :
    – Renforcer les liens de solidarité entre eux, notamment par la défense de leurs intérêts, matériels et moraux en particulier la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances
    – Faire des ghanéens en France des acteurs du développement économique du Ghana et la France
    – Entretenir et développer des relations vivantes de coopération et de codéveloppement entre le Ghana et la France
    –  Organiser les échanges et les contacts avec la diaspora africaine en général et ghanéenne en particulier
  • CARE France

    CARE France

    Fondé en 1945, CARE est l’un des plus grands réseaux humanitaires mondiaux, apolitique et non confessionnel.  Notre mission est de lutter contre l’extrême pauvreté. CARE met en place des projets d’urgence et de développement dans des domaines complémentaires les uns des autres : éducation, sécurité alimentaire, santé eau potable, développement d’activités génératrices de revenus en impliquant les communautés et en collaborant avec des partenaires locaux.  CARE défend les droits des femmes et soutient leur autonomisation. En 2018, CARE était présent dans 98 pays.

    L’association CARE France est membre du réseau CARE. En 2018, CARE France est intervenue dans 35 pays et a la charge managériale des bureaux du Liban, du Cameroun et de Madagascar. Le volume annuel de ressources est de 38 M€. L’équipe présente à Paris regroupe une quarantaine de personnes.

    Pour en savoir plus sur CARE : www.carefrance.org

    Suivez-nous sur Facebook -> www.facebook.com/CAREFrance

  • CBF (Conseil des Béninois de France)

    CBF (Conseil des Béninois de France)

    Le Conseil des Béninois de France à pour objectifs:

    – Représenter les Béninois de France auprès de toutes les instances

    – Renforcer les liens de solidarité entre eux, notamment par la défense de leurs intérêts matériels et moraux, en particulier la lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances

    – Promouvoir la libre circulation des personnes et des biens

    – Faire des Béninois de France des acteurs du développement économique du Bénin et de la République française

    – Entretenir et développer des relations de coopération et de Co-développement entre la France et le Bénin

    – Organiser les échanges et les contacts avec la diaspora africaine, en général, et béninoise en particulier

  • CCFD – Terre Solidaire

    CCFD – Terre Solidaire

    Première ONG française de développement, avec près de 600 projets et initiatives soutenus chaque année dans 60 pays du Sud et de l’Est, le CCFD- Terre Solidaire lutte contre les causes de la faim dans le monde. Il apporte depuis plus de 55 ans son soutien à des initiatives menées par des acteurs locaux auprès des populations les plus vulnérables. En France, le CCFD-Terre Solidaire sensibilise l’opinion publique et interpelle les décideurs sur toutes les dimensions de la solidarité internationale, pour des politiques plus justes.

  • CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    Le CFSI regroupe 24 organisations agissant pour la solidarité internationale. Les membres du CFSI s’unissent pour affronter ensemble et avec leurs partenaires des pays du Sud les enjeux du futur :

    – la justice sociale pour réduire la pauvreté et les inégalités croissantes ;

    – l’économie au service de l’Homme et non pas l’inverse ;

    – le partage équitable et la gestion durable des ressources naturelles de la planète.

    Convaincu du rôle moteur des organisations de la société civile, le CFSI appuie des projets menés par des associations partenaires de ses membres dans différents pays. Ce sont ces organisations locales qui trouvent des solutions pour influer sur les politiques et améliorer la situation des plus pauvres. Le CFSI leur propose des partenariats et un soutien pour s’organiser, renforcer leurs compétences, gagner en autonomie et être les acteurs de leur propre développement.

    En 2016, le CFSI a soutenu plus de 170 actions de solidarité, principalement en Afrique. Elles visent en priorité le développement de l’agriculture vivrière pour lutter contre la faim, l’insertion économique des jeunes générations par une formation professionnelle adaptée et le renforcement des organisations locales.

    Complétant son engagement international, le CFSI se fait l’écho des préoccupations des acteurs de terrain et des organisations partenaires au Sud en menant chaque année, en France et en Europe, la campagne ALIMENTERRE pour sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux causes de la faim et aux moyens de la combattre. Le temps fort de la campagne grand public est le festival de films ALIMENTERRE entre le 15 octobre et le 30 novembre chaque année.

  • Ciedel (Centre International d’Etudes pour le Développement Local)

    Ciedel (Centre International d’Etudes pour le Développement Local)

    Le CIEDEL, institut universitaire de l’Université Catholique de Lyon créé en 1990, est constitué depuis 2005 en association loi 1901.

    Le CIEDEL :

    • se situe comme un médiateur entre la réflexion et l’action dans le champ du développement local.
    • privilégie l’approche par les acteurs à une échelle où ils peuvent exercer un pouvoir organisé.

    Institut universitaire, le CIEDEL :

    • propose une formation universitaire et professionnelle en Ingénierie de Développement Local à Lyon,
    • est opérateur d’appui à des actions de développement en France et à l’international.

    Autour de la formation, le CIEDEL met en œuvre quatre champs d’action complémentaires :

    1. Une expertise de terrain sur les questions de développement local, de décentralisation et de coopération internationale et décentralisée.
    2. La participation à l’appui aux acteurs de développement en région Rhône-Alpes, dans le cadre du GIP RESACOOP.
    3. La mise en réseau au niveau international de centres de formation d’agents de développement local, PROFADEL.
    4. La production de connaissances sur des thématiques liées au développement local, à la décentralisation et à la coopération décentralisée.

    L’articulation entre ces quatre champs et la formation favorise son ancrage opérationnel sur les problèmes clefs rencontrés par les acteurs de développement.