Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

    AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

    Association de solidarité internationale, AVSF – Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières agit depuis 1977 avec les communautés paysannes des pays en développement pour prévenir les crises alimentaires.

    L’association met à leur service les compétences de professionnels de l’agriculture et de l’élevage : aide technique, financière, formations, accès aux marchés locaux et au commerce équitable.

    AVSF intervient aussi par des actions de plaidoyer au Sud comme au Nord pour influer sur les politiques et pratiques de développement et de coopération.

    Reconnue d’utilité publique, AVSF mène plus de 75 projets dans 19 pays d’Amérique Centrale et du Sud, d’Asie et d’Afrique, pour que les Hommes vivent de la Terre durablement.

  • CEFODE (Coopération et Formation au Développement)

    CEFODE (Coopération et Formation au Développement)

    Créé en 1963 à Strasbourg, le Cefode (Coopération et Formation au Développement est une association de participation solidaire au développement durable, par :

    – l’envoi de volontaires en soutien à des projets locaux de développement en Afrique, en Amérique Latine, en Asie, ou encore en Europe de l’Est

    – la formation en France des acteurs de la coopération et de la solidarité internationale

    A l’échelle régionale (Alsace), le Cefode anime un programme d’appui aux initiatives de solidarité internationale et d’éducation au développement auprès d’un large public.

     

    La Coopération et Formation au Développement a 3 objectifs principaux:

    L’ appui à des projets de développement dans les pays du Sud et d’Europe de l’Est par l’envoi de volontaires compétents et expérimentés qui effectuent des contrats de 2 années à la demande de partenaires sur le terrain.

    Depuis 45 ans, le Cefode a envoyé plus de 3000 volontaires et accompagné près de 1500 projets de développement dans les pays d’Afrique francophone et d’Amérique Latine. A ce jour, une vingtaine de volontaires sont affectés en Afrique de l’Ouest, Afrique Centrale, Amérique Latine et Europe de l’Est.

    La formation des acteurs de la coopération afin de leur permettre d’appréhender le contexte de la participation au développement,… et la valorisation des expériences dans le cadre de parcours diplômants, en lien avec l’Université Marc Bloch de Strasbourg.

    Ces formations s’adressent à tout public intéressé par les questions du développement, de la solidarité internationale et de l’éducation au développement : responsables de projets dans les associations et collectivités locales, animateurs, enseignants, étudiants, etc…

    Le soutien au montage de projets des acteurs de la solidarité internationale et de l’éducation au développement en Alsace par un accompagnement individualisé à chaque étape du projet, la mise en place d’espaces d’échanges et de capitalisation des expériences en associant divers acteurs du Nord et du Sud (associations, collectivités locales, établissements scolaires, structures de jeunesse, universités, services déconcentrés de l’Etat, …)

    Cet appui a pour objectif de renforcer les capacités des acteurs dans leur compréhension des mécanismes et enjeux du développement et dans la conduite de leurs actions de solidarité.

  • CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    Le CFSI regroupe 24 organisations agissant pour la solidarité internationale. Les membres du CFSI s’unissent pour affronter ensemble et avec leurs partenaires des pays du Sud les enjeux du futur :

    – la justice sociale pour réduire la pauvreté et les inégalités croissantes ;

    – l’économie au service de l’Homme et non pas l’inverse ;

    – le partage équitable et la gestion durable des ressources naturelles de la planète.

    Convaincu du rôle moteur des organisations de la société civile, le CFSI appuie des projets menés par des associations partenaires de ses membres dans différents pays. Ce sont ces organisations locales qui trouvent des solutions pour influer sur les politiques et améliorer la situation des plus pauvres. Le CFSI leur propose des partenariats et un soutien pour s’organiser, renforcer leurs compétences, gagner en autonomie et être les acteurs de leur propre développement.

    En 2016, le CFSI a soutenu plus de 170 actions de solidarité, principalement en Afrique. Elles visent en priorité le développement de l’agriculture vivrière pour lutter contre la faim, l’insertion économique des jeunes générations par une formation professionnelle adaptée et le renforcement des organisations locales.

    Complétant son engagement international, le CFSI se fait l’écho des préoccupations des acteurs de terrain et des organisations partenaires au Sud en menant chaque année, en France et en Europe, la campagne ALIMENTERRE pour sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux causes de la faim et aux moyens de la combattre. Le temps fort de la campagne grand public est le festival de films ALIMENTERRE entre le 15 octobre et le 30 novembre chaque année.

  • CHD (Coordination Humanitaire et Développement)

    CHD (Coordination Humanitaire et Développement)

    Coordination Humanitaire et Développement, CHD.

    Créée en 1983, la Coordination Humanitaire et Développement (appelée anciennement Coordination d’Agen – Voir Historique ) rassemble aujourd’hui plus de 50 organisations qui mènent des projets humanitaires d’urgence, de reconstruction et/ou de développement partout dans le monde. La CHD est membre fondateur de Coordination SUD.

    La CHD anime 5 Groupes de Travail: Découvrir les Groupes.

    Grille des Adhésions CHD / CHD + Coordination SUD.

    La CHD a pour objet :

    • d’affirmer la spécificité des organisations de solidarité internationale (OSI) ;
    • d’encourager la coordination des acteurs de terrain tout au long du processus humanitaire : prévention, urgence, reconstruction et développement ;
    • de regrouper les OSI qui réalisent des actions humanitaires, de reconstruction et / ou de développement pour les populations les plus vulnérables ;
    • de représenter ses organisations auprès des partenaires privés et publics.

    Historique et infos sur :

    WWW.C-HD.ORG

    Retrouver la CHD sur LinkedIn 

    Retrouver la CHD sur Facebook

    Conseil d’Administration et membres du Bureau :

    Présidents :Xavier BOUTIN (Directeur Fondateur, IECD) et Thierry MAURICET (Directeur Général Première Urgence Internationale)

    Trésorier :

    Matthieu DE BENAZE, (Directeur des programmes internationaux de SOS Villages d’Enfants France)

    Secrétaire :

    Joëlle SICAMOIS, (Directrice, Un Enfant par la Main)

    Administrateurs :

    Anne PANEL (Directrice, Fert)

    Marie AARNINK, (Responsable Administratif et Financier Projets Afrique de Acting For Life)

    Hélène LE HORS, (Présidente d’HumaniTerra)

    Olivier ALLARD, (Délégué Général, La Guilde)

    Pierre COLLET, (Responsable du Développement et des Partenariats, Ordre de Malte France)

    Jean-Roch SERRA, (Directeur Général, La chaîne de l’espoir)

    Patrick VERBRUGGEN, (Directeur Général, Triangle)

    Mahieddine KHELLADI (Directeur Exécutif du SIF)

    Habassou KOUENE (Directrice des Programmes – Vision du Monde)

    Guillaume BEAUSSIER (Architectes de l’Urgence)

     

     

     

  • CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)

    CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)

    Le CIDR a pour objet de participer à la recherche constante et à la mise en place de systèmes économiques et sociaux visant la satisfaction des besoins fondamentaux de l’homme dans le respect du bien commun. Son objectif est la construction et le renforcement d’institutions locales, régionales et nationales durables, au service des populations, participant à la réduction de la pauvreté et à l’amélioration des politiques publiques.

    Il étudie, formule et réalise des programmes de développement en Afrique, afin de promouvoir un développement solidaire, durable et efficace, au niveau familial, villageois et régional en confortant trois dynamiques complémentaires : une dynamique d’entreprises individuelles ou collectives de production et de services, une dynamique d’organisation sociale, une dynamique de contractualisation entre les organisations locales et les collectivités territoriales décentralisées.

  • CNAJEP

    CNAJEP

    Le Cnajep est une coordination qui réunit plus de 70 mouvements nationaux de jeunesse et d’éducation populaire.

    Il constitue un espace de dialogue, de concertation et de représentation auprès des Pouvoirs Publics sur les questions concernant la Jeunesse et l’Education Populaire. Le Cnajep participe également à l’animation territoriale à travers un réseau de coordinations régionales (Crajep) implantées sur l’ensemble du territoire.

    Il est membre du Mouvement associatif.

    Le Cnajep, en tant que Conseil national de Jeunesse au sein du Forum européen de la Jeunesse, est également particulièrement impliqué sur les questions de citoyenneté et de politiques de jeunesse au niveau européen.

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement)

    CRID (Centre de Recherche et d’Information pour le Développement)

    Fondé en 1976 par huit associations, le Centre de recherche et d’information pour le développement rassemble aujourd’hui une cinquantaine d’associations de solidarité internationale (ASI) françaises qui :

    • partagent une même conception du développement humain, solidaire et durable passant par le renforcement des sociétés civiles,
    • travaillent en partenariat avec un réseau de 1 500 partenaires, dans les pays du Sud et de l’Europe de l’Est, engagés dans le développement de leur communauté,
    • mettent en œuvre des actions d’éducation au développement en France et promeuvent des campagnes citoyennes,
    • participent à la construction d’un « mouvement mondial de solidarité internationale » et cherchent à le déployer en France. Les membres du CRID représentent en France un réseau de 7 500 groupes locaux rassemblant 180 000 bénévoles. Le CRID bénéficie du statut consultatif auprès du Conseil économique et social des Nations Unies.
  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

  • Defap (Service Protestant de Missions)

    Defap (Service Protestant de Missions)

    Le Service protestant de mission (Défap) est le service de mission de trois Églises protestantes de France (association loi 1901). En tant qu’« outil » missionnaire de ces Églises, le Défap s’engage au Nord comme au Sud.

    Cet engagement passe par :

    • le partage des ressources financières
    • l’échange des compétences
    • l’interpellation mutuelle entre Églises et la prière
    • le plaidoyer pour plus de justice et de démocratie
    • le respect de la Création

    Il se vit notamment dans le réseau des Églises qui composent la Communauté d’Églises en mission (Cevaa) mais aussi dans les relations avec des Églises protestantes qui dépassent ce cadre.

    Comment s’engager avec le Défap :

    Organisation de solidarité internationale, le Défap envoie des Volontaires pour la solidarité internationale ou des Volontaires du service civique, recherche des financements pour des projets de développement et anime un réseau de bénévoles en France par des formations, animations, rassemblements événementiels…

    Cette action s’inscrit dans des domaines tels que l’éducation, la santé, le développement rural, la formation théologique, l’accompagnement de groupes de jeunes et d’étudiants.