Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • CARE France

    CARE France

    Fondé en 1945, CARE est l’un des plus grands réseaux humanitaires mondiaux, apolitique et non confessionnel.  Notre mission est de lutter contre l’extrême pauvreté. CARE met en place des projets d’urgence et de développement dans des domaines complémentaires les uns des autres : éducation, sécurité alimentaire, santé eau potable, développement d’activités génératrices de revenus en impliquant les communautés et en collaborant avec des partenaires locaux.  CARE défend les droits des femmes et soutient leur autonomisation. En 2018, CARE était présent dans 98 pays.

    L’association CARE France est membre du réseau CARE. En 2018, CARE France est intervenue dans 35 pays et a la charge managériale des bureaux du Liban, du Cameroun et de Madagascar. Le volume annuel de ressources est de 38 M€. L’équipe présente à Paris regroupe une quarantaine de personnes.

    Pour en savoir plus sur CARE : www.carefrance.org

    Suivez-nous sur Facebook -> www.facebook.com/CAREFrance

  • CCFD – Terre Solidaire

    CCFD – Terre Solidaire

    Première ONG française de développement, avec près de 600 projets et initiatives soutenus chaque année dans 60 pays du Sud et de l’Est, le CCFD- Terre Solidaire lutte contre les causes de la faim dans le monde. Il apporte depuis plus de 55 ans son soutien à des initiatives menées par des acteurs locaux auprès des populations les plus vulnérables. En France, le CCFD-Terre Solidaire sensibilise l’opinion publique et interpelle les décideurs sur toutes les dimensions de la solidarité internationale, pour des politiques plus justes.

  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

  • ESSOR

    ESSOR

    Née en 1992 de la rencontre de professionnels du développement et de personnes souhaitant s’impliquer dans des actions de solidarité internationale, ESSOR est une ONG qui travaille à la réalisation de projets de développement au Brésil, au Mozambique, au Congo, au Tchad et en Guinée Bissau. Son objectif est d’aider les populations les plus vulnérables à acquérir les moyens d’améliorer durablement leurs conditions de vie. Actuellement, ESSOR soutient une vingtaine de projets et intervient dans 3 domaines principaux en zones urbaines et rurales :

    • L’Education
    • La Formation et l’Insertion Professionnelle
    • Le Développement Rural

    A ceci vient s’ajouter un travail d’Education à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) en France, particulièrement dans la région Nord.

    Un groupe de bénévoles très actif participe aux actions d’ESSOR ainsi qu’au volet ECSI.

    ESSOR est membre du Comité Français de Solidarité Internationale, de la charte Inter Aide, (participation à son site Pratiques) et du Groupe Initiative.

  • France Volontaires

    France Volontaires

    France Volontaires est la plateforme des Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES). Les membres de la plateforme, (structures d’envoi de volontaires, collectivités, associations, etc) adhèrent à une charte commune.

    France Volontaires est par ailleurs membre du Groupement d’Intérêt Public Agence du Service Civique et contribue au développement du Service Civique, dans le cadre de son volet international.

    France Volontaires appuie et soutient les acteurs du volontariat, candidats, volontaires, structures d’accueil ou d’envoi. Les missions de la plateforme sont spécifiées dans le Contrat d’Objectifs et de Performance signé entre France Volontaires et le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

    • Promouvoir les engagements
    • Animer le réseau
    • Accompagner partout dans le monde
    • Innover
    • Conseiller et orienter
    • Informer
    • Valoriser l’expérience

    Une convention de partenariat qui définit les engagements de l’Etat et des associations d’envoi de Volontaires ainsi qu’une Charte du volontariat international d’échange et de solidarité qui précise les principaux engagements qualitatifs à tenir par les associations d’envoi et par les Volontaires, ont été signées lors du lancement de France Volontaires.

    France Volontaires s’est dotée de statuts associatifs dès fin 2009, est une association régie par la Loi de 1901. Elle est par ailleurs structure d’envoi de volontaires de solidarité international (VSI), mais dans une mesure relative, elle transfert également des missions à ses membres (une vingtaine en 2012).

    Une trentaine d’acteurs fait partie de la plateforme, en tant que ministère, associations ou collectivités territoriales.

    www.france-volontaires.org
    www.evfv.org
    www.observatoire-volontariat.org
    www.ressources-volontariat.org

  • Gevalor

    Gevalor

    L’association Gevalor a été créée en 2004 pour appuyer des projets de gestion des déchets dans les pays en développement. Ces projets visent à promouvoir la valorisation des ordures ménagères et l’assainissement des villes, tout en encourageant la création d’emplois, notamment en faveur des populations défavorisées.

    Gevalor intervient majoritairement sur des projets de compostage en Afrique, avec l’accès à la finance carbone. Elle travaille également sur le recyclage des plastiques, le traitement des déchets d’abattoirs et la production de combustibles alternatifs. Gevalor apporte en outre du conseil aux collectivités locales du sud sur leur plan de gestion des déchets.

    L’organisation a su s’inscrire dans la mise en place de solutions durables grâce à:

    • La fourniture d’appuis techniques et organisationnels, adaptés au contexte et au partenaire.
    • La recommandation de solutions techniques robustes et permettant employer une main d’œuvre abondante.
    • Une approche partenariale : tous les projets sont mis en oeuvre par des partenaires locaux, ONG ou petites entreprises à vocation sociale, en collaboration étroite avec les municipalités concernées et le secteur privé formel et informel.
    • Un soutien à la recherche de financements auprès de bailleurs nationaux et internationaux.

    Gevalor est chef de file de la Plateforme Re-Sources, réseau créé par 11 partenaires du Sud et du Nord, spécialistes de la gestion des déchets dans les pays en développement. Ce réseau compte aujourd’hui 24 membres : il vise à promouvoir la diffusion des bonnes pratiques de gestion des déchets adaptées aux conditions locales par des documents de capitalisation, des formations et des actions de plaidoyer auprès des décideurs locaux.

  • Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International – Humanité & Inclusion

    Handicap International change de nom et devient « Humanité & Inclusion ». Créée en 1982, HI  est une organisation de solidarité internationale indépendante et impartiale, qui intervient dans les situations de pauvreté et d’exclusion, de conflits et de catastrophes. Œuvrant aux côtés des personnes handicapées et des populations vulnérables, elle agit et témoigne, pour répondre à leurs besoins essentiels, pour améliorer leurs conditions de vie et promouvoir le respect de leur dignité et de leurs droits fondamentaux.

    La Fédération Humanité & Inclusion met en œuvre les programmes dans le monde et pilote la stratégie globale du réseau fédéral.

    Les huit associations nationales membres du réseau fédéral – Allemagne, Belgique, Canada, États-Unis, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Suisse – collectent les ressources financières pour les missions sociales mises en œuvre par la Fédération. Les associations nationales portent les combats dans leurs pays respectifs auprès du public, des organismes pairs et des institutions, par des actions de sensibilisation et de plaidoyer.

     

    Humanité & Inclusion vient en aide aux populations vulnérables, notamment les personnes handicapées, partout dans le monde où cela est nécessaire. L’association répond à leurs besoins essentiels et spécifiques, améliore leurs conditions de vie et les aide à s’insérer dans la société.

    Que ce soit dans des contextes de pauvreté, d’exclusion, de conflits ou de catastrophes naturelles, Humanité & Inclusion accompagne les personnes handicapées, les victimes de mines, de sous-munitions et d’autres restes explosifs de guerre, les blessés, les réfugiés, les déplacés, les victimes de catastrophes naturelles, de maladies chroniques ou invalidantes, de violences (en particuliers les femmes et les enfants), etc.

     

    Secteurs d’activités:

    • Réadaptation (dont appareillage et rééducation)
    • Déminage et prévention des accidents
    • Accessibilité
    • Gestion de camps de réfugiés
    • Distributions
    • Insertion économique et sociale
    • Santé, prévention
    • Insertion scolaire
    • Développement local
    • Préparation aux catastrophes et réduction des risques
    • Réhabilitation, reconstruction
    • Plaidoyer
  • Inter Aide

    Inter Aide

    Objectif:

    Créée en 1980, Inter Aide est une organisation humanitaire spécialisée dans la réalisation de programmes de développement, qui vise à ouvrir aux plus démunis un accès au développement. Les programmes répondent à des besoins vitaux précis. Mais à travers ces actions, notre objectif est avant tout de renforcer les capacités des populations les plus défavorisées à améliorer par elles-mêmes leurs conditions de vie.

    Inter Aide mène à ce jour une cinquantaine de programmes répartis dans six pays :
    >> En Amérique centrale : Haïti
    >> En Afrique : Ethiopie, Madagascar, Sierra Leone, Malawi et Mozambique

    Les programmes sont définis à partir des besoins des familles et sont de plusieurs types :

    En zone rurale:
    >> accès à l’eau, hygiène et assainissement
    >> agriculture
    >> santé communautaire, éducation à la santé dans les écoles, lutte contre les grandes endémies
    >> appui aux écoles primaires

    En zone urbaine:
    >> accès à l’emploi : formation professionnelle, prêts productifs
    >> éducation : préscolarisation, prévention de l’échec scolaire dans le primaire
    >> social : accompagnement des familles les plus pauvres, développement du jeune enfant
    >> santé : mutuelles de santé

    Sur certaines zones, plusieurs programmes sont menés simultanément, de façon intégrée (santé + agriculture + hydraulique ou accompagnement social + prêts + mutuelles de santé, par exemple). Les méthodes et pratiques sont capitalisées et partagées à travers le réseau Pratiques.

    Les grands principes d’action:

    >> Être exclusivement spécialisé dans la réalisation
    >> Toujours chercher à toucher les familles les plus démunies
    >> Garder une approche pragmatique et non idéologique des solutions à proposer aux familles en difficulté
    >> Tout faire pour impliquer les familles bénéficiaires, en s’assurant de leur participation et en les formant à la reprise des réalisations
    >> Agir en toute neutralité politique et confessionnelle ainsi que dans le respect des convictions des familles bénéficiaires

    Chaque fois que cela est possible, les projets sont menés en étroite collaboration avec des partenaires locaux (associations de développement ou comités de bénéficiaires). Certains projets ont été totalement repris par ces partenaires, qui poursuivent maintenant les activités de manière autonome (ex : projet social à Cebu, par l’ONG philippine Bidlisiw; projets ruraux intégrés en Haïti par Concert Action et ACDED, accès à l’eau avec ARCOC et Bayaguana Servicio en République Dominicaine, projet de formation professionnelle et de prêts productifs à Antananarivo par l’ONG malgache CEFOR), d’autres sont en cours de transfert
    (ex : projets intégré d’accompagnement familial et de prêts productifs menés par l’ONG malgache Vahatra à Antsirabe à Madagascar, certains projets menés par des ONG locales en Inde). Notre ambition est d’aider les partenaires locaux à se professionnaliser dans leur domaine de compétence et de les soutenir dans la recherche de moyens financiers pour initier eux-mêmes des projets similaires.

  • Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    Iram (Institut de Recherche et d’Applications des Méthodes de développement)

    L’Iram – Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement – travaille dans le domaine de la coopération internationale depuis 1957. Associant une expertise indépendante de haut niveau et un engagement éthique l’Iram intervient dans plus de 40 pays en Afrique, Amérique Latine, Caraïbes et plus récemment en Asie du Sud Est et en Europe.

  • Max Havelaar

    Max Havelaar

    Le commerce au service du développement: utiliser le commerce pour donner à des paysans et travailleurs de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

    Pourquoi faut-il un commerce équitable ?

    Aujourd’hui, parmi le milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, les trois quarts sont des paysans ou des ouvriers agricoles en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

    Ils sont souvent confrontés à la nécessité de survivre au jour le jour face à une situation de domination qu’ils subissent de la part d’acteurs économiques beaucoup plus puissants qu’eux.

    Isolés en bout de chaîne, ils n’ont que rarement les outils nécessaires pour vendre, transformer et exporter leurs produits. Ils manquent également d’informations quant aux prix sur les marchés. Ils ne peuvent donc pas envisager l’avenir sereinement ni sortir durablement de la pauvreté dans laquelle ils se trouvent.

    C’est pourquoi ils doivent être en mesure de se regrouper pour s’organiser et être reconnus comme partenaires par les autorités politiques et les acteurs économiques.

    Les actions

    Qui est Fairtrade / Max Havelaar ?

    Fairtrade / Max Havelaar est une ONG internationale cogérée par des représentants des producteurs et par des associations de commerce équitable, présentes dans les pays du Nord.

    L’initiative est née en 1988 suite à l’appel de producteurs de café mexicains : « Recevoir chaque année vos dons pour construire une petite école afin que la pauvreté soit plus supportable, c’est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir un prix plus juste pour notre café ». Fairtrade / Max Havelaar répond à cet appel en offrant aux consommateurs  le choix de produits équitables permettant à un maximum de producteurs de prendre leur avenir en main..

    Qu’est-ce que le label Fairtrade / Max Havelaar ?

    Le label Fairtrade / Max Havelaar garantit des conditions commerciales plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie, regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement. Le but est qu’ils deviennent de plus en plus autonomes face au marché.

    Ce label est apposé sur tous les produits, dont les ingrédients sont issus des organisations de producteurs et achetés par des opérateurs qui suivent le cahier des charges de production et de commercialisation. Ce cahier des charges repose sur des critères économiques, organisationnels, sociaux et environnementaux. Ils sont élaborés par Fairtrade / Max Havelaar et régulièrement contrôlés par un certificateur indépendant répondant à la norme ISO 65 (Flo Cert).

    Max Havelaar France

    L’association Max Havelaar France représente le mouvement Fairtrade International sur le territoire français.

    Nos missions :

    - Faire le lien entre les producteurs et les acteurs commerciaux. Accompagner les entreprises dans leur démarche responsable et encourager leur engagement en faveur du commerce équitable.

    - Assurer la promotion du commerce équitable en France. Participer à la sensibilisation de l’opinion publique au commerce équitable par des campagnes, des prises de position et des partenariats avec des institutions et des entreprises.

    Max Havelaar France est membre de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable.