Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Agrisud International

    Agrisud International

    La petite ONG d’une grande cause : permettre à des communautés humaines des pays du Sud de vivre décemment sur leur terre et de leur terre.

    C’est ce que l’on appelle souvent l’autonomie et que nous préférons appeler la dignité.

    Agrisud est une ONG de terrain qui s’investit, avec ses partenaires, sur le long terme.

    Nous agissons au contact des populations locales. Nous les formons aux principes de l’agro-écologie. Nous les accompagnons dans l’application des bonnes pratiques et dans la gestion économique de leurs productions.

    Nous respectons la dimension humaine, comme l’équilibre des territoires. Nous mobilisons tant les savoir-faire locaux que les
    innovations.

    Si nos actions sont résolument terre à terre, notre ambition est haute : donner le pouvoir d’entreprendre pour devenir maître de son destin. C’est là notre manière d’incarner la solidarité.

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • Fédération Léo Lagrange

    Fédération Léo Lagrange

    Réseau d’associations d’éducation populaire et employeur de l’économie sociale et solidaire dont les cœurs de métier sont l’animation et la formation, la Fédération Léo Lagrange s’appuie sur les compétences de milliers de salariés et bénévoles pour bâtir une société de progrès. Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, elle est un partenaire privilégié des collectivités locales dans la conduite de leurs politiques sociales, éducatives, culturelles et d’insertion.

    Pour la Fédération Léo Lagrange, être un mouvement d’éducation populaire, c’est :

    • donner les moyens à tous, tout au long de la vie, de s’épanouir et de s’emparer de sa citoyenneté
    • agir, en complément de l’école et de la famille, pour favoriser l’égalité des chances
    • proposer aux publics de tous âges des loisirs et des activités
    • être l’ambassadrice de la jeunesse en offrant aux jeunes un espace d’engagement citoyen
    • permettre à chacun d’allier la découverte de soi à l’envie d’aller vers l’autre

    C’est, en somme, un engagement éducatif.

  • Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays du Sud pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires. Ces volontaires partent pour un ou deux ans avec le statut de VSI (Volontaire de Solidarité Internationale) pour travailler au service des populations locales. Ils se mettent au service de partenaires de l’Eglise catholique locale, en réponse à un besoin et une demande. Ces partenaires travaillent déjà pour le bien de populations défavorisées sans distinction de religion, d’ethnie ou de culture, dans des domaines très divers : éducation, enseignement, gestion, construction, santé… et dans des établissements variés : dispensaires, centres d’accueil pour les migrants, centres d’enfants des rues, fermes écoles, etc.

    Les départs en mission (2 dans l’année, en hiver et en été) se font au terme d’un cycle de formation de 4 à 8 mois, avec 4 rencontres (1 journée, 1 week-end et 2 sessions de 3 à 5 jours). Ce temps de formation permet au candidat de mûrir son projet de départ, de s’y préparer, de se former en profondeur. Il permet aussi à l’équipe Fidesco de mieux le connaître pour mieux l’affecter. Ce temps de formation est un temps privilégié de construction pour chacun.

    Fidesco aujourd’hui c’est :

    o   150 volontaires sur le terrain.

    o   Une expérience de 37 ans au service de la mission au loin.

    o   Plus de 1600 anciens volontaires.

    o   7 bureaux ouverts à l’international.

  • France Volontaires

    France Volontaires

    France Volontaires est la plateforme des Volontariats Internationaux d’Echange et de Solidarité (VIES). Les membres de la plateforme, (structures d’envoi de volontaires, collectivités, associations, etc) adhèrent à une charte commune.

    France Volontaires est par ailleurs membre du Groupement d’Intérêt Public Agence du Service Civique et contribue au développement du Service Civique, dans le cadre de son volet international.

    France Volontaires appuie et soutient les acteurs du volontariat, candidats, volontaires, structures d’accueil ou d’envoi. Les missions de la plateforme sont spécifiées dans le Contrat d’Objectifs et de Performance signé entre France Volontaires et le Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

    • Promouvoir les engagements
    • Animer le réseau
    • Accompagner partout dans le monde
    • Innover
    • Conseiller et orienter
    • Informer
    • Valoriser l’expérience

    Une convention de partenariat qui définit les engagements de l’Etat et des associations d’envoi de Volontaires ainsi qu’une Charte du volontariat international d’échange et de solidarité qui précise les principaux engagements qualitatifs à tenir par les associations d’envoi et par les Volontaires, ont été signées lors du lancement de France Volontaires.

    France Volontaires s’est dotée de statuts associatifs dès fin 2009, est une association régie par la Loi de 1901. Elle est par ailleurs structure d’envoi de volontaires de solidarité international (VSI), mais dans une mesure relative, elle transfert également des missions à ses membres (une vingtaine en 2012).

    Une trentaine d’acteurs fait partie de la plateforme, en tant que ministère, associations ou collectivités territoriales.

    www.france-volontaires.org
    www.evfv.org
    www.observatoire-volontariat.org
    www.ressources-volontariat.org

  • Guilde Européenne du Raid

    Guilde Européenne du Raid

    La Guilde est une ONG reconnue d’utilité publique. Elle vient de fêter ses 50 ans d’existence au service de l’Aventure et de la Solidarité. C’est la première ONG française non confessionnelle d’envoi de Volontaires. Elle agit dans une cinquantaine de pays.

    La Guilde est une association reconnue d’utilité publique. Créée en 1967, elle s’est d’abord investie dans le champ de l’aventure, comptant parmi ses membres ou compagnons de route des personnalités telles que Paul-Emile Victor, Henry de Monfreid, Philippe de Dieuleveult, Bertrand Piccard, Hubert de Chevigny. Preuves toujours vivantes de cet engagement, la remise de bourses à de nouveaux porteurs de projets ou l’organisation du Festival International du Film d’Aventure de Dijon.

    La confrontation avec des populations en difficulté a conduit la Guilde à participer à l’émergence de ce que l’on appelle aujourd’hui la solidarité internationale. Investie sur le terrain, elle a aussi beaucoup contribué à la structuration des acteurs associatifs français, principalement par le biais du Forum d’Agen qui, jusqu’en 2005, a réuni chaque année associations et professionnels pour des échanges, des formations, du financement.

    Aujourd’hui, la Guilde regroupe toujours deux pôles, l’un dédié à l’aventure, l’autre à la solidarité internationale.

    Par l’intermédiaire de différents programmes, elle offre chaque année la possibilité à plus de 900 jeunes de vivre une première expérience de solidarité dans un pays en développement, assure le portage administratif de plus de 800 Volontaires de Solidarité Internationale et engagés de service civique, accompagne nombre d’associations, étudiantes ou autres, dans le montage de leurs projets, accorde chaque année plus de 120 000 € à des microprojets de solidarité internationale, intervient directement sur le terrain en Palestine, au Liban, au Mali, au Niger, et au Cameroun .

  • Institut Belleville

    Institut Belleville

    L’Institut Belleville est l’institut de coopération créé en 1984 par la CFDT pour mettre en œuvre sa politique de coopération internationale.

    L’Institut Belleville conçoit et organise des projets de coopération pour et avec les organisations de la société civile de pays émergents et en développement ou encore de pays développés.

    Ces projets doivent permettre aux organisations partenaires :

    • de se structurer et de se développer afin d’être des acteurs plus efficaces, mieux reconnus et prenant toute leur place d’acteur syndical dans la mise en œuvre des politiques de développement durable ;
    • de défendre efficacement les droits des travailleurs partout dans le monde ;
    • d’accroître leurs capacités à participer au dialogue social et au débat tripartite, à travers l’échange de pratiques syndicales.

    Les projets de l’Institut Belleville sont menés en partenariat avec

    • des syndicats affiliés à la Confédération syndicale internationale (CSI)
    • des ONG travaillant au renforcement de la société civile
  • Ordre de Malte France

    Ordre de Malte France

    L’Ordre de Malte France est une association catholique hospitalière, présente en France et à l’international, reconnue d’utilité publique. Elle rassemble 1 928 salariés et plus de 9 000 bénévoles réguliers.

    Prenant appui sur ses délégations départementales, l’Ordre de Malte France intervient dans 4 grands domaines :

    • la Solidarité : accueil et accompagnement des sans-abri et aide aux migrants.
    • la Santé : âge et dépendance, autisme, handicap.
    • le Secourisme
    • Les Formations aux métiers du secteur sanitaire et médico-social.

    L’Ordre de Malte France agit également pour la protection de la mère et de l’enfant et dans la lutte contre les grandes endémies et la malnutrition, en gérant ou soutenant des hôpitaux, des maternités et des centres de soins, dans 29 pays dans le monde. L’association est partenaire des institutions internationales et des services nationaux de santé publique.


    Pour plus d’informations :

    www.recrutement.ordredemaltefrance.org

    www.ordredemaltefrance.org

    www.facebook.com/ordredemaltefrance

    www.twitter.com/Malte_France

  • ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

    ReMeD (Réseau Médicaments et Développement)

     

    Créé en 1993, ReMeD est une association loi 1901 reconnue d’utilité publique dont l’objectif est d’aider les pays en développement à améliorer la disponibilité, l’accessibilité, la qualité et le bon usage du médicament, à travers l’échange d’informations, la formation et la sensibilisation. ReMeD est un centre de ressources et d’échanges d’information indépendante et objective sur les médicaments, les politiques pharmaceutiques et les pratiques des professionnels du médicament.

    Les membres de l’association sont essentiellement des pharmaciens et des professionnels de la santé publique en France et dans les pays francophones d’Afrique, zone préférentielle d’intervention de ReMeD.  Les adhérents sont pour moitié en France et pour moitié dans les pays en développement.

    Le site (en cours de refonte) met à disposition des espaces d’information et d’échanges.

    ReMeD :

    • Assure le transfert de compétences et la formation des professionnels de santé
    • Organise des campagnes de sensibilisation des populations du Nord et du Sud aux problématiques du médicament
    •  Met son expertise au service de ses partenaires
    • Coordonne l’échange d’informations sur le médicament entre les professionnels de santé du Nord et du Sud
     
  • Samusocial International

    Samusocial International

    Fort de la conviction que la grande exclusion est un problème que connaissent toutes les grandes villes, aussi bien au Nord qu’au Sud, le Docteur Xavier Emmanuelli crée le Samusocial International en juillet 1998. L’objectif de cette structure est d’accompagner  les grandes villes dans la création de dispositifs de type Samusocial et d’accompagner leur développement en s’appuyant sur l’expérience du Samusocial de Paris, premier dispositif urbain d’urgence médico-psycho-sociale d’aide aux plus démunis, créé quelques années plus tôt.

    Le Samusocial a développé une méthode spécifique de l’urgence sociale, pour atteindre les victimes de l’exclusion. Adaptée à chaque contexte, elle se base sur :

    • Le professionnalisme : les équipes sont composées de personnes formées à la méthode spécifique de l’urgence sociale ;
    • La complémentarité : les équipes regroupent des professionnels de divers métiers complémentaires (médico-psycho-social).
    • La permanence : les dispositifs sont joignables en permanence et se rendent à la rencontre des personnes, notamment la nuit, quand les autres structures, et surtout les institutions, sont fermées ;
    • L’ubiquité : les équipes se rendent partout dans la ville, notamment dans ses  « interstices » où les personnes se cachent ;

    L’association compte aujourd’hui 14 dispositifs qui interviennent en Afrique, en Amérique du Sud et en Europe pour porter secours aux personnes les plus désocialisées, réduites au stade de la simple survie, devenues des victimes ne pouvant ni ne sachant plus bénéficier des secours de droit commun.

    Le Samusocial International attache également une grande importance à la problématique des enfants des rues. Exclus du soutien familial, de l’éducation, et des services de santé, et vulnérables aux risques de violences physiques, aux risques sanitaires et épidémiologiques, et aux risques psychopathologiques, ces derniers constituent la majorité des bénéficiaires des différents Samusociaux locaux. Conscient qu’il s’agit d’une urgence internationale, le Samusocial International tente de leur porter secours selon ses méthodes et son expérience.