Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • Acting for Life

    Acting for Life

    Acting for Life, « la Vie, pas la survie »,

    C’est en 1973 que l’association démarre son action grâce à la mobilisation des personnels navigants du transport aérien et des dirigeants d’entreprises en partenariat avec des organisations locales dans les pays du Sud. Reconnue d’utilité publique depuis 2002, l’ONG Acting for Life œuvre pour le développement économique et social territorial de populations vulnérables et poursuit le même objectif depuis 45 ans : lutter contre la pauvreté grâce à l’émergence d’organisations locales solides répondant aux défis de l’exclusion. C’est dans une optique « d’approche territoriale » que l’association  travaille en lien avec des acteurs complémentaires (organisations professionnelles,  associations, ONG et collectivités locales…), au service des populations les plus vulnérables. A l’écoute des besoins du terrain, notre équipe pluridisciplinaire apporte à ses partenaires locaux une triple expertise : technique, administrative et financière en vue d’autonomiser et de pérenniser les projets. Ce travail d’accompagnement dans le temps permet à Acting for Life d’être reconnue pour son professionnalisme aussi bien auprès des organisations institutionnelles telles que l’Union européenne et l’Agence Française de Développement, que du secteur privé qui soutient l’association depuis sa création.

  • Action Contre la Faim

    Action Contre la Faim

    Créée en 1979, Action contre la Faim est une organisation non gouvernementale internationale qui lutte contre la faim dans le monde. Sa charte des principes humanitaires – indépendance, neutralité, non-discrimination, accès libre et direct aux victimes, professionnalisme, transparence – fonde son identité depuis plus de 35 ans. Sa mission est de sauver des vies en éliminant la faim par la prévention, la détection et le traitement de la sous-nutrition, en particulier pendant et après les situations d’urgence liées aux conflits et aux catastrophes naturelles. Action contre la Faim coordonne ses programmes autour de 5 domaines d’activités : Nutrition et Santé – Santé Mentale et Pratiques de Soins – Sécurité Alimentaire et Moyens d’Existence – Eau, Assainissement et Hygiène – Plaidoyer. En 2016, Action contre la Faim est venue en aide à plus de 14,7 millions de personnes dans 49 pays à travers le monde www.actioncontrelafaim.org

     


    Created in 1979, Action Against Hunger is a non-governmental organization that fights against hunger. Its charter of humanitarian principals- independence, neutrality, non-discrimination, free and direct access to victims, professionalism, transparency – has been part of its identity for more than 35 years. Its mission is to save lives by eliminating hunger through the prevention, detection and treatment of under-nutrition, particularly during and after emergency situations linked to conflicts or natural disasters. Action contre la Faim focuses its actions on 5 main areas of expertise: Nutrition and Health – Mental Health and Care Practices – Food Security and Livelihoods – Water, Sanitation and Hygiene – Advocacy. In 2016, Action contre la Faim provided aid to 14.7 million people in more than 49 countries worldwide. www.actioncontrelafaim.org

     

  • ActionAid France – Peuples Solidaires

    ActionAid France – Peuples Solidaires

    Fondée en 1983, ActionAid France – Peuples Solidaires soutient les femmes et les hommes qui, partout dans le monde, luttent pour leurs droits économiques, sociaux et culturels tels que définis par le PIDESC.

    Nos grandes priorités sont :

    • la souveraineté alimentaire (droit à l’alimentation, accès à la terre, soutien à l’agriculture familiale) ;
    • la dignité au travail (salaire minimum vital, liberté syndicale) ;
    • les droits des femmes au travail (lutte contre les discriminations et les violences, reconnaissance professionnelle) ;
    • la responsabilité sociale des entreprises (contrôle et pénalisation des violations de droits humains par les entreprises).

    Avec nos 180 000 signataires et nos 46 groupes locaux, nous informons le public, mobilisons les citoyen·ne·s  français·es, alertons les médias, faisons pression sur les décideur·se·s pour faire aboutir les revendications des associations et syndicats d’autres pays.

    ActionAid France – Peuples Solidaires est le membre français de la fédération internationale ActionAid.

  • AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

    AVSF (Agronomes et Vétérinaires sans Frontières)

    Association de solidarité internationale, AVSF – Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières agit depuis 1977 avec les communautés paysannes des pays en développement pour prévenir les crises alimentaires.

    L’association met à leur service les compétences de professionnels de l’agriculture et de l’élevage : aide technique, financière, formations, accès aux marchés locaux et au commerce équitable.

    AVSF intervient aussi par des actions de plaidoyer au Sud comme au Nord pour influer sur les politiques et pratiques de développement et de coopération.

    Reconnue d’utilité publique, AVSF mène plus de 75 projets dans 19 pays d’Amérique Centrale et du Sud, d’Asie et d’Afrique, pour que les Hommes vivent de la Terre durablement.

  • CCFD – Terre Solidaire

    CCFD – Terre Solidaire

    Première ONG française de développement, avec près de 600 projets et initiatives soutenus chaque année dans 60 pays du Sud et de l’Est, le CCFD- Terre Solidaire lutte contre les causes de la faim dans le monde. Il apporte depuis plus de 55 ans son soutien à des initiatives menées par des acteurs locaux auprès des populations les plus vulnérables. En France, le CCFD-Terre Solidaire sensibilise l’opinion publique et interpelle les décideurs sur toutes les dimensions de la solidarité internationale, pour des politiques plus justes.

  • CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    Le CFSI regroupe 24 organisations agissant pour la solidarité internationale. Les membres du CFSI s’unissent pour affronter ensemble et avec leurs partenaires des pays du Sud les enjeux du futur :

    – la justice sociale pour réduire la pauvreté et les inégalités croissantes ;

    – l’économie au service de l’Homme et non pas l’inverse ;

    – le partage équitable et la gestion durable des ressources naturelles de la planète.

    Convaincu du rôle moteur des organisations de la société civile, le CFSI appuie des projets menés par des associations partenaires de ses membres dans différents pays. Ce sont ces organisations locales qui trouvent des solutions pour influer sur les politiques et améliorer la situation des plus pauvres. Le CFSI leur propose des partenariats et un soutien pour s’organiser, renforcer leurs compétences, gagner en autonomie et être les acteurs de leur propre développement.

    En 2016, le CFSI a soutenu plus de 170 actions de solidarité, principalement en Afrique. Elles visent en priorité le développement de l’agriculture vivrière pour lutter contre la faim, l’insertion économique des jeunes générations par une formation professionnelle adaptée et le renforcement des organisations locales.

    Complétant son engagement international, le CFSI se fait l’écho des préoccupations des acteurs de terrain et des organisations partenaires au Sud en menant chaque année, en France et en Europe, la campagne ALIMENTERRE pour sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux causes de la faim et aux moyens de la combattre. Le temps fort de la campagne grand public est le festival de films ALIMENTERRE entre le 15 octobre et le 30 novembre chaque année.

  • Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Cosim Auvergne Rhône Alpes

    Le Collectif des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de Rhône-Alpes (COSIM Rhône-Alpes) a été crée en avril 2007.

    Il regroupe à ce jour 98 associations OSIM, membres et bénévoles du COSIM Auvergne Rhône Alpes, représentant 26 pays d’origine en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

    Ces associations sont d’une part porteuses de projets de solidarité internationale dans des domaines variés tels que l’agriculture, l’eau et l’assainissement, la gestion des déchets, la santé, la formation et l’éducation, la création d’activités économiques (notamment avec les femmes)…

    Et d’autre part de projets liés au développement local du territoire rhônalpin à travers des activités artistiques et culturelles, sociales et d’éducation citoyenne.

    Ainsi, notre collectif vise à mutualiser ces expériences associatives et à renforcer leur rôle sur leurs territoires d’action.

     

    Les activités du COSIM ARA :

    • Un appui individualisé au montage des projets des OSIM, à la rédaction des dossiers de demandes de financement, à leur suivi et à leur évaluation ;
    • Des formations spécifiques pour les projets des OSIM ;
    • La capitalisation : partage d’expériences et mutualisation sur les projets ;
    • L’organisation de manifestations pour partager les expériences des actions de développement et de solidarité locale ;
    • La construction d’une équipe soudée et ouverte rassemblant les OSIM de Rhône-Alpes et leurs bénévoles.

     

    L’organisation du COSIM :

    • 98 associations membres
    • Un CA composé de 31 représentants d’OSIM membres
    • Un bureau composé de 9 personnes
    • Une équipe technique composée de 2 salariés
    • Des chargés d’appui bénévoles structurés autour de comités thématiques qui sont des porteurs de projets membres d’OSIM, des techniciens, des étudiants…
  • DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    DCC (Délégation Catholique pour la Coopération)

    La DCC, ONG catholique de développement, est le service du volontariat international de l’Eglise en France. Présente dans près de cinquante pays, la DCC accompagne chaque année plus de 500 volontaires. Ils agissent dans tous les domaines de développement et dans tous les types de métier.

  • Envol Vert

    Envol Vert

    Créée en mars 2011, Envol vert est une association loi 1 juillet 1901. L’objectif d’Envol Vert est la préservation de la forêt et de la biodiversité dans les pays les plus défavorisés et en France, en lien avec les populations locales pour favoriser leurs initiatives de préservation et les aider à développer de nouvelles alternatives économiques à la déforestation.

  • Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays du Sud pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires. Ces volontaires partent pour un ou deux ans avec le statut de VSI (Volontaire de Solidarité Internationale) pour travailler au service des populations locales. Ils se mettent au service de partenaires de l’Eglise catholique locale, en réponse à un besoin et une demande. Ces partenaires travaillent déjà pour le bien de populations défavorisées sans distinction de religion, d’ethnie ou de culture, dans des domaines très divers : éducation, enseignement, gestion, construction, santé… et dans des établissements variés : dispensaires, centres d’accueil pour les migrants, centres d’enfants des rues, fermes écoles, etc.

    Les départs en mission (2 dans l’année, en hiver et en été) se font au terme d’un cycle de formation de 4 à 8 mois, avec 4 rencontres (1 journée, 1 week-end et 2 sessions de 3 à 5 jours). Ce temps de formation permet au candidat de mûrir son projet de départ, de s’y préparer, de se former en profondeur. Il permet aussi à l’équipe Fidesco de mieux le connaître pour mieux l’affecter. Ce temps de formation est un temps privilégié de construction pour chacun.

    Fidesco aujourd’hui c’est :

    o   150 volontaires sur le terrain.

    o   Une expérience de 37 ans au service de la mission au loin.

    o   Plus de 1600 anciens volontaires.

    o   7 bureaux ouverts à l’international.