Liste des membres de Coordination SUD

Page

En janvier 2018, Coordination SUD regroupe plus de 160 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous.

Rechercher une ONG membre

  • CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    CFSI (Comité Français pour la Solidarité Internationale)

    Le CFSI regroupe 24 organisations agissant pour la solidarité internationale. Les membres du CFSI s’unissent pour affronter ensemble et avec leurs partenaires des pays du Sud les enjeux du futur :

    – la justice sociale pour réduire la pauvreté et les inégalités croissantes ;

    – l’économie au service de l’Homme et non pas l’inverse ;

    – le partage équitable et la gestion durable des ressources naturelles de la planète.

    Convaincu du rôle moteur des organisations de la société civile, le CFSI appuie des projets menés par des associations partenaires de ses membres dans différents pays. Ce sont ces organisations locales qui trouvent des solutions pour influer sur les politiques et améliorer la situation des plus pauvres. Le CFSI leur propose des partenariats et un soutien pour s’organiser, renforcer leurs compétences, gagner en autonomie et être les acteurs de leur propre développement.

    En 2016, le CFSI a soutenu plus de 170 actions de solidarité, principalement en Afrique. Elles visent en priorité le développement de l’agriculture vivrière pour lutter contre la faim, l’insertion économique des jeunes générations par une formation professionnelle adaptée et le renforcement des organisations locales.

    Complétant son engagement international, le CFSI se fait l’écho des préoccupations des acteurs de terrain et des organisations partenaires au Sud en menant chaque année, en France et en Europe, la campagne ALIMENTERRE pour sensibiliser l’opinion publique et les responsables politiques aux causes de la faim et aux moyens de la combattre. Le temps fort de la campagne grand public est le festival de films ALIMENTERRE entre le 15 octobre et le 30 novembre chaque année.

  • UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

    UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

    A côté de leurs actions de formation et de développement en France, le mouvement des Maisons familiales rurales a développé des actions de coopération, depuis de très nombreuses années, pour accompagner la création de MFR dans d’autres pays. Des partenariats sont mis en œuvre avec le service des relations internationales de l’UNMFREO qui gère de nombreux programmes de coopération. La politique de coopération, précisée dans une charte, vise à :

    • Favoriser la création et le développement des Maisons familiales rurales dans le monde par un appui aux démarches associatives, méthodologiques et pédagogiques auprès de communautés ayant clairement exprimé leur souhait de créer une association de ce type,
    • Permettre l’enrichissement des Maisons familiales rurales par un partage de leurs expériences et savoir-faire,
    • Faciliter et coordonner le partenariat entre des structures fédératives de Maisons familiales rurales françaises et celles d’autres pays. Les collectivités territoriales sont de plus en plus associées à cette nouvelle forme de coopération et d’échanges,
    • Participer à la réflexion sur la définition de nouvelles solidarités internationales et à l’ouverture des Maisons familiales rurales et contribuer à l’éducation au développement des jeunes en tant que citoyens,
    • Développer des partenariats avec les acteurs français et européens de la coopération internationale, tant au niveau des pouvoirs publics qu’au niveau des organisations non gouvernementales (ministère français des Affaires Étrangères, Union européenne, collectivités territoriales, Agriculteurs Français et Développement International (AFDI), …).