Liste des membres de Coordination SUD

Page

En juin 2019, Coordination SUD regroupe près de 170 ONG françaises adhérentes soit en direct soit via un des collectifs suivants.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Vous pouvez faire afficher la fiche de chaque membre en utilisant le moteur de recherche ci-dessous :

Rechercher une ONG membre

  • UABF (Union des Associations Burkinabé de France)

    UABF (Union des Associations Burkinabé de France)

    L’Union des Associations Burkinabé de France (U.A.B.F.), convie toutes les associations, ONG et personnes impliquées dans les projets de développement local et de solidarité au Burkina Faso, au séminaire qu’elle organise en partenariat avec le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de France (FORIM). Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui aux projets des Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration, mis en œuvre avec le soutien du Département du Développement Solidaire de France.

     

    Objectifs de l’UABF:

    • Structurer les associations Burkinabé en France.
    • Favoriser la promotion sociale et culturelle de ses membres.
    • Contribuer au développement du Burkina Faso via des actions et des campagnes d’information, de sensibilisation et de formation dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’eau, de l’environnement, de la promotion de la femme, de la jeunesse et la petite enfance, de la promotion socioculturelle et de la lutte contre les discriminations.
    • Entretenir et développer des liens amicaux avec d’autres organisations en France et au Burkina Faso.

    Actions de l’UABF en France:

    • Appui, soutien méthodologique et accompagnement des porteurs de projets associatifs et individuels en France et au Burkina Faso.
    • Formations des bénévoles. Recherche de financements pour des projets de solidarité nationale et internationale.
    • Échanges d’expériences et capitalisation des informations.
    • Promotion et valorisation des initiatives portées par ses membres.
    • Accompagnement des individus dans leur démarche d’insertion.
    • Transferts de savoir faire, de technologie et de compétences au Burkina Faso.
    • Organisation d’évènements avec notamment une semaine culturelle.
  • Un Enfant par la Main

    Un Enfant par la Main

    Un Enfant par la Main est une Association loi 1901 qui propose de parrainer des enfants démunis et de réaliser des projets  dans leurs communautés, en Afrique, en Amérique Latine et en Asie.

    Un Enfant par la Main fait partie du réseau international ChildFund Alliance composé de 11 membres.

    La mission de chacun des membres a toujours été de mettre en place des solutions pérennes pour répondre aux problèmes de développement qui touchent les enfants et leurs familles

    Un Enfant par la Main collabore étroitement avec 4 partenaires :

    Ces 4 organisations partenaires opèrent directement sur le terrain avec le concours de professionnels et des populations locales qui apportent leur expertise pour améliorer les conditions de vie des enfants et de leurs communautés.

    Aujourd’hui, grâce à plus de 11 000 parrains et donateurs fidèles, Un Enfant par la Main contribue à soutenir près de 100 000 enfants et familles dans le cadre de programmes de développement communautaires dans 18 pays d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie.

    En 2017, Enfants sans Frontières nous a rejoint pour donner à nos actions un plus grand rayonnement. ONG française de solidarité internationale créée en 1974, Enfants sans Frontières agit en faveur de l’éducation d’enfants défavorisés, dans une approche durable et globale intégrant les conditions de vie et l’environnement de l’enfant.

    L’aventure a démarré par l’ouverture d’un centre de nutrition à Gros Morne, en Haïti. Puis l’association s’est recentrée sur l’éducation. elle vient ainsi aujourd’hui en aide à plus de 3000 enfants dans 82 établissements scolaires dans 5 pays.

    C’est parce que nous partageons cette même vision et que nous nous fondons sur les mêmes valeurs que nos 2 associations ont opéré une fusion.

    Cette évolution, nécessaire pour nos associations, nous permet de démultiplier :

    • nos actions dans nos pays d’intervention,
    • ainsi que notre impact sur l’éducation des enfants.

    En Haïti, des programmes d’appui aux familles rurales sont mis en place depuis plus de 10 ans, des programmes d’accès à l’eau, de développement agricole et économique afin de donner les moyens aux familles de prendre en charge la scolarité de leurs enfants.

  • UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

    UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

    A côté de leurs actions de formation et de développement en France, le mouvement des Maisons familiales rurales a développé des actions de coopération, depuis de très nombreuses années, pour accompagner la création de MFR dans d’autres pays. Des partenariats sont mis en œuvre avec le service des relations internationales de l’UNMFREO qui gère de nombreux programmes de coopération. La politique de coopération, précisée dans une charte, vise à :

    • Favoriser la création et le développement des Maisons familiales rurales dans le monde par un appui aux démarches associatives, méthodologiques et pédagogiques auprès de communautés ayant clairement exprimé leur souhait de créer une association de ce type,
    • Permettre l’enrichissement des Maisons familiales rurales par un partage de leurs expériences et savoir-faire,
    • Faciliter et coordonner le partenariat entre des structures fédératives de Maisons familiales rurales françaises et celles d’autres pays. Les collectivités territoriales sont de plus en plus associées à cette nouvelle forme de coopération et d’échanges,
    • Participer à la réflexion sur la définition de nouvelles solidarités internationales et à l’ouverture des Maisons familiales rurales et contribuer à l’éducation au développement des jeunes en tant que citoyens,
    • Développer des partenariats avec les acteurs français et européens de la coopération internationale, tant au niveau des pouvoirs publics qu’au niveau des organisations non gouvernementales (ministère français des Affaires Étrangères, Union européenne, collectivités territoriales, Agriculteurs Français et Développement International (AFDI), …).