Liste des membres

Page

Les collectifs et ONG membres de Coordination SUD

Visualisez et imprimez le répertoire des collectifs et ONG membres de Coordination SUD pour connaître leurs coordonnées, domaines et pays d’intervention.

En juin 2016, Coordination SUD compte 169 membres, dont 161 membres actifs et 8 membres associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Rechercher une ONG membre

  • UABF (Union des Associations Burkinabé de France)

    UABF (Union des Associations Burkinabé de France)

    L’Union des Associations Burkinabé de France (U.A.B.F.), convie toutes les associations, ONG et personnes impliquées dans les projets de développement local et de solidarité au Burkina Faso, au séminaire qu’elle organise en partenariat avec le Forum des Organisations de Solidarité Internationale issues des Migrations de France (FORIM). Ce séminaire s’inscrit dans le cadre du Programme d’Appui aux projets des Organisations de Solidarité Internationale issues de l’Immigration, mis en œuvre avec le soutien du Département du Développement Solidaire de France.

     

    Objectifs de l’UABF:

    • Structurer les associations Burkinabé en France.
    • Favoriser la promotion sociale et culturelle de ses membres.
    • Contribuer au développement du Burkina Faso via des actions et des campagnes d’information, de sensibilisation et de formation dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’eau, de l’environnement, de la promotion de la femme, de la jeunesse et la petite enfance, de la promotion socioculturelle et de la lutte contre les discriminations.
    • Entretenir et développer des liens amicaux avec d’autres organisations en France et au Burkina Faso.

    Actions de l’UABF en France:

    • Appui, soutien méthodologique et accompagnement des porteurs de projets associatifs et individuels en France et au Burkina Faso.
    • Formations des bénévoles. Recherche de financements pour des projets de solidarité nationale et internationale.
    • Échanges d’expériences et capitalisation des informations.
    • Promotion et valorisation des initiatives portées par ses membres.
    • Accompagnement des individus dans leur démarche d’insertion.
    • Transferts de savoir faire, de technologie et de compétences au Burkina Faso.
    • Organisation d’évènements avec notamment une semaine culturelle.
  • UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

    UNMFREO (Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d’Education et d’Orientation)

    A côté de leurs actions de formation et de développement en France, le mouvement des Maisons familiales rurales a développé des actions de coopération, depuis de très nombreuses années, pour accompagner la création de MFR dans d’autres pays. Des partenariats sont mis en œuvre avec le service des relations internationales de l’UNMFREO qui gère de nombreux programmes de coopération. La politique de coopération, précisée dans une charte, vise à :

    • Favoriser la création et le développement des Maisons familiales rurales dans le monde par un appui aux démarches associatives, méthodologiques et pédagogiques auprès de communautés ayant clairement exprimé leur souhait de créer une association de ce type,
    • Permettre l’enrichissement des Maisons familiales rurales par un partage de leurs expériences et savoir-faire,
    • Faciliter et coordonner le partenariat entre des structures fédératives de Maisons familiales rurales françaises et celles d’autres pays. Les collectivités territoriales sont de plus en plus associées à cette nouvelle forme de coopération et d’échanges,
    • Participer à la réflexion sur la définition de nouvelles solidarités internationales et à l’ouverture des Maisons familiales rurales et contribuer à l’éducation au développement des jeunes en tant que citoyens,
    • Développer des partenariats avec les acteurs français et européens de la coopération internationale, tant au niveau des pouvoirs publics qu’au niveau des organisations non gouvernementales (ministère français des Affaires Étrangères, Union européenne, collectivités territoriales, Agriculteurs Français et Développement International (AFDI), …).