Liste des membres

Page

En janvier 2018, Coordination SUD regroupe 164 ONG françaises, dont 158 sont des membres actifs et 6 sont des collectifs associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Rechercher une ONG membre

  • Pacof (Plateforme des associations congolaises de France)

    Pacof (Plateforme des associations congolaises de France)

    L’objectif de la Plateforme des associations congolaises de France est de :

    • S’informer et informer les associations congolaises,
    • Aider les associations congolaises à réaliser leurs objectifs par la formation, l’accompagnement des projets, la création d’un réseau d’expériences et de savoirs-faire,
    • Initier une synergie entre les associations congolaises dans le strict respect de leur identité,
    • Conjuguer les efforts pour renforcer les capacités d’intervention des associations congolaises en République Démocratique du Congo,
    • Défendre les intérêts de la communauté congolaise partout où cela s’avère nécessaire,
    • Œuvrer pour la mise en place en République Démocratique du Congo d’une politique sociale qui prenne en compte l’apport des Congolais à l’étranger.

     

    Activité et Actions de la PACOF en France:

    • Défense des droits de l’homme, Défense du droit d’asile, Éducation au développement / Sensibilisation de l’opinion, Femmes / Genre. Jeunesse, Lutte contre la pauvreté.
    • Accompagnement des personnes dans les démarches d’insertion,  Aide au montage de projets, aux initiatives économiques, Échange d’expériences, capitalisation, Information et communication / Mobilisation des médias, Recherche de financements.
    Activité et Actions de la PACOF à l’étranger notamment en République Démocratique du Congo:
    • Alphabétisation, Appui à la démocratisation et au renforcement des capacités de la société civile, Défense des droits de l’homme, Développement rural, Lutte contre la pauvreté,
    • Collecte et envoi de matériel, Éducation / Enseignement, Formation / Appui technique aux acteurs de terrain.
  • Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    Pafha (Plateforme d’Associations Franco-haïtiennes)

    La mise en place de la PAFHA est l’aboutissement d’une démarche concertée entre les associations. C’est le résultat d’un dialogue qui a duré 2 ans, le temps que les acteurs associatifs apprennent à lever le voile sur leurs à priori respectifs, le temps que chacun comprenne et accepte l’idée que l’union fait la force. Lancé en l’an 2000 à la suite des « Premières assises des associations franco-haïtiennes », la Plate-forme d’associations franco-haïtiennes entre aujourd’hui dans une phase active.

    Cette structure collégiale est le signe de la maturité des associations de migrants haïtiens. Elle porte en elle les germes d’une rationalisation des actions conduites par les associations tant en France et qu’en Haïti. Ainsi, la Plate-forme s’est construite comme un espace où chaque association, tout en gardant son identité et ses activités propres, peut partager ses expériences, s’enrichir de celles des autres et rechercher les solutions aux difficultés qui entravent ses actions en faveur du développement d’Haïti.

    La PAFHA vise à faire reconnaître, par son efficacité, le rôle de plus en plus grand que jouent les associations dans l’intégration des migrants haïtiens dans la société française et leurs actions en faveur du développement de leur pays d’origine.

    Au départ, moins d’une dizaine d’associations ont pris part à cette initiative. Aujourd’hui, ce projet de regroupement des acteurs associatifs attire de plus en plus de partenaires voulant sortir de l’isolement qui caractérise le milieu associatif haïtien en France métropolitaine ou en Outre-mer.

    La PAFHA a permis d’évaluer l’ampleur du défi auquel doivent faire face les associations pour concrétiser un objectif aussi noble mais combien difficile : participer au soutien des actions de développement local en Haïti. Le principal enseignement qu’on a pu en tirer est qu’un partenariat entre les acteurs associatifs est indispensable pour garantir l’efficacité des actions conduites par leurs différentes structures.

    Aujourd’hui, la Plate-forme se structure et les associations proposent plusieurs projets à réaliser dans un cadre collectif. Il appartient à chaque acteur associatif de s’approprier cet outil, de le faire vivre en tant qu’espace démocratique ouvert à tous ceux et celles qui croient aux valeurs de solidarité et qui veulent exercer une citoyenneté active à l’égard d’Haïti.

  • Partage

    Partage

    Créée en 1973, Partage est une association française de solidarité internationale. Reconnue d’utilité publique, indépendante de toute appartenance politique ou religieuse, Partage vient en aide aux enfants du monde les plus démunis en soutenant des actions qui permettent de lever les freins au développement global de l’enfant, afin qu’il soit éduqué, soigné, protégé et accompagne le développement de sa communauté.
    Partage a choisi de travailler en partenariat avec des acteurs locaux, experts de l’aide à l’enfance. En effet, leurs connaissances garantissent que les actions menées répondent aux réalités du terrain et aident efficacement les enfants et leur communauté, dans le respect de leurs droits fondamentaux. Ces partenariats s’inscrivent dans une logique de renforcement des capacités des sociétés civiles et de pérennité des actions mises en oeuvre. Chaque action de terrain entreprise est fondée sur l’écoute des besoins des enfants et de leur communauté. Pour Partage, le respect de la culture et de l’environnement des enfants est une valeur fondamentale.

  • Plan International France

    Plan International France

    L’ONG Plan International intervient dans 52 pays en développement pour un monde plus juste qui fait progresser les droits des enfants et l’égalité filles-garçons. Pour leur donner les moyens de construire leur avenir, 2 606 projets de développement, qui bénéficient à 100,5 millions d’enfants, sont actuellement conduits grâce aux dons de particuliers, parrainages d’enfants, mécénats d’entreprises et subventions publiques.

    Fondée en 1993, Plan International France est une fondation reconnue d’utilité publique, membre du réseau Plan International, et forte de 31 salariés et d’une centaine de bénévoles.

    Grâce à ses 40 000 donateurs, Plan International France finance de nombreux programmes destinés à donner aux enfants un avenir meilleur.

  • Prisonniers Sans Frontières

    Prisonniers Sans Frontières

    Développement et démocratie passent aussi par l’humanisation des prisons

    PRisonniers Sans Frontières, organisation de solidarité internationale laïque et sans but lucratif, est présente en Afrique francophone depuis 1995. Elle regroupe des hommes et des femmes qui désirent :

    • apporter un soutien moral et matériel à tous les détenus, de toutes nationalités, ethnies et confessions ;
    • améliorer les conditions de vie en détention ;
    • faire progresser la démocratie grâce à la présence de la société civile au sein du monde carcéral.

    PRSF, c’est plus de 400 bénévoles intervenant dans 86 prisons auprès de 27000 détenus dans 7 pays d’Afrique subsaharienne francophone (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger et Togo).

  • PUI (Première Urgence Internationale)

    PUI (Première Urgence Internationale)

    Première Urgence Internationale (PUI) est une Organisation Non Gouvernementale de solidarité internationale, à but non lucratif, apolitique et laïque. L’ensemble de ses personnels se mobilise au quotidien pour couvrir les besoins fondamentaux des victimes civiles mises en péril, marginalisées ou exclues par les effets de catastrophes naturelles, de guerres et de situations d’effondrement économique. L’objectif est d’aider les populations déracinées dans l’urgence, tout en leur permettant de regagner rapidement autonomie et dignité. L’association mène environ 190 projets par an, dans les domaines de la sécurité alimentaire, la santé, la nutrition, la réhabilitation d’infrastructures, l’eau et l’assainissement et la relance économique. PUI intervient en appui à près de 5 millions de personnes dans 20 pays, en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient, en Europe de l’Est et en France.

     

    Première Urgence Internationale (PUI) is a non-governmental, non-profit, non-political and non-religious international aid organization. Our teams are committed to supporting civilians’ victims of marginalization and exclusion, or hit by natural disasters, wars and economic collapses, by answering their fundamental needs. Our aim is to provide emergency relief to uprooted people in order to help them recover their dignity and regain self-sufficiency. The association leads in average 190 projects by year in the following sectors of intervention: food security, health, nutrition, construction and rehabilitation of infrastructures, water, sanitation, hygiene and economic recovery. PUI is providing assistance to around 5 million people in 20 countries – in Africa, Asia, Middle East, Eastern Europe and France.