Liste des membres

Page

Les collectifs et ONG membres de Coordination SUD

Visualisez et imprimez le répertoire des collectifs et ONG membres de Coordination SUD pour connaître leurs coordonnées, domaines et pays d’intervention.

En juin 2016, Coordination SUD compte 169 membres, dont 161 membres actifs et 8 membres associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations
  • Groupe initiatives

Rechercher une ONG membre

  • Mission d’Aide au Développement des Économies Rurales en Afghanistan  est une association de solidarité internationale active depuis 1988 pour le développement rural et le soutien aux communautés villageoises en Afghanistan.

    Son action est orientée vers le renforcement des capacités et des initiatives pour permettre aux communautés locales de conduire et maîtriser le développement de leur territoire.

     Madera promeut, en collaboration avec ses partenaires, une approche participative et communautaire du développement, en élaborant avec les populations des programmes « intégrés » visant à prendre en compte la diversité de leurs besoins.

     

    Les composantes de ces programmes sont multiples:

    – Développement communautaire, Élevage et santé animale, Agriculture et horticulture, Protection et gestion raisonnée de la forêt, Artisanat, Génie civil.

     

    Madera de part sa longue implantation en Afghanistan et du fort ancrage sur ses zones d’intervention bénéficie d’une connaissance approfondie du pays et de la population.

    L’association soutient essentiellement les populations vivant en milieu rural

    En terme de méthodologie d’intervention, Madera s’attache à renforcer les dynamiques de développement des communautés rurales ainsi que leur capacité à développer leur territoire. Elle place ainsi les populations au centre de la démarche et les implique dans le processus d’identification de leurs besoins prioritaires.

    Le développement auquel Madera travaille est donc « participatif », une telle démarche d’appropriation du développement par les communautés rurales présente également les meilleures garanties d’effet à long terme.

     

    Madera agit dans un respect de neutralité, sans discrimination de sexe, de religion ou d’appartenance ethnique. 

  • Max Havelaar

    Max Havelaar

    Le commerce au service du développement: utiliser le commerce pour donner à des paysans et travailleurs de l’hémisphère sud les moyens de lutter eux-mêmes contre la pauvreté.

    Pourquoi faut-il un commerce équitable ?

    Aujourd’hui, parmi le milliard de personnes qui souffrent de la faim dans le monde, les trois quarts sont des paysans ou des ouvriers agricoles en Amérique latine, en Afrique et en Asie.

    Ils sont souvent confrontés à la nécessité de survivre au jour le jour face à une situation de domination qu’ils subissent de la part d’acteurs économiques beaucoup plus puissants qu’eux.

    Isolés en bout de chaîne, ils n’ont que rarement les outils nécessaires pour vendre, transformer et exporter leurs produits. Ils manquent également d’informations quant aux prix sur les marchés. Ils ne peuvent donc pas envisager l’avenir sereinement ni sortir durablement de la pauvreté dans laquelle ils se trouvent.

    C’est pourquoi ils doivent être en mesure de se regrouper pour s’organiser et être reconnus comme partenaires par les autorités politiques et les acteurs économiques.

    Les actions

    Qui est Fairtrade / Max Havelaar ?

    Fairtrade / Max Havelaar est une ONG internationale cogérée par des représentants des producteurs et par des associations de commerce équitable, présentes dans les pays du Nord.

    L’initiative est née en 1988 suite à l’appel de producteurs de café mexicains : « Recevoir chaque année vos dons pour construire une petite école afin que la pauvreté soit plus supportable, c’est bien. Mais le véritable soutien serait de recevoir un prix plus juste pour notre café ». Fairtrade / Max Havelaar répond à cet appel en offrant aux consommateurs  le choix de produits équitables permettant à un maximum de producteurs de prendre leur avenir en main..

    Qu’est-ce que le label Fairtrade / Max Havelaar ?

    Le label Fairtrade / Max Havelaar garantit des conditions commerciales plus justes aux producteurs d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie, regroupés au sein de collectifs gérés démocratiquement. Le but est qu’ils deviennent de plus en plus autonomes face au marché.

    Ce label est apposé sur tous les produits, dont les ingrédients sont issus des organisations de producteurs et achetés par des opérateurs qui suivent le cahier des charges de production et de commercialisation. Ce cahier des charges repose sur des critères économiques, organisationnels, sociaux et environnementaux. Ils sont élaborés par Fairtrade / Max Havelaar et régulièrement contrôlés par un certificateur indépendant répondant à la norme ISO 65 (Flo Cert).

    Max Havelaar France

    L’association Max Havelaar France représente le mouvement Fairtrade International sur le territoire français.

    Nos missions :

    - Faire le lien entre les producteurs et les acteurs commerciaux. Accompagner les entreprises dans leur démarche responsable et encourager leur engagement en faveur du commerce équitable.

    - Assurer la promotion du commerce équitable en France. Participer à la sensibilisation de l’opinion publique au commerce équitable par des campagnes, des prises de position et des partenariats avec des institutions et des entreprises.

    Max Havelaar France est membre de la Plate-Forme pour le Commerce Équitable.

  • Medair

    Medair

    Medair est une ONG d’urgence et de réhabilitation, indépendante de toute autorité politique, économique, sociale ou religieuse. Fondée en 1989, elle vient au secours des victimes de conflits, de crises et de catastrophes naturelles.

    Medair agit prioritairement auprès des populations oubliées et vulnérables, dans les endroits les plus reculés et inaccessibles, dans un esprit de dévouement et de solidarité inspiré par ses valeurs chrétiennes.

    Medair développe des programmes multisectoriels pour répondre aux besoins vitaux spécifiques de chaque communauté. Son action couvre trois secteurs principaux : santé/nutrition, eau/assainissement/hygiène et abris/infrastructures.

    La certification de qualité mondiale ISO 9001:2008 indique que Medair fournit régulièrement des services de secours et de reconstruction efficaces pour le bien-être de ses bénéficiaires. Ses comptes sont contrôlés par un commissaire aux comptes et font l’objet d’audits systématiques par les organismes financeurs. La maîtrise des coûts de fonctionnement lui a permis, en 2013, de consacrer 87.5% des fonds reçus pour ses dépenses humanitaires.

  • Médecins du Monde

    Médecins du Monde

    Médecins du Monde, association médicale militante de solidarité internationale, s’engage depuis plus de 30 ans à soigner les populations les plus vulnérables ici et là-bas, à témoigner des entraves constatées quant à l’accès aux soins, à obtenir des améliorations durables des politiques de santé pour tous. Association indépendante nous agissons au-delà du soin en dénonçant les atteintes à la dignité et aux droits humains et en nous battant pour améliorer la situation des populations précaires.

    En France, les actions de Médecins du Monde ont pour but de faciliter l’accès au système de santé pour les plus précaires (SDF, migrants, usagers de drogue, personnes se prostituant, etc.).

    A l’international, MdM travaille dans 40 pays sur tous les continents et sur 4 thématiques prioritaires (soins aux migrants et aux déplacés, promotion de la santé sexuelle et reproductive, lutte contre le VIH et réduction des risques liés à l’usage de drogue, crises et conflits).

     

    Plus d’informations sur le site : www.medecinsdumonde.org

  • Membre

    Mékong Plus France

    Née en France en 1994 (et en Belgique en 2003 sous forme d’ASBL), Mékong Plus intervient au Vietnam et au Cambodge. L’association soutient le développement communautaire des populations les plus démunies vivant, pour la plupart, en zone rurale.

    Missions et principes d’action : développement global, participatif et communautaire dans plusieurs régions rurales particulièrement pauvres du Vietnam et du Cambodge = agir ensemble et localement avec une forte participation de tous en menant des actions à coûts réduits et durables.

    2 types d’interventions :

    • Au Vietnam et au Cambodge, soutenir les associations locales qui partagent la même mission et vision que Mékong Plus (microcrédit, création d’emplois, santé, éducation et formation, développement agricole, protection de l’environnement…)
    • En Europe, Mékong Plus vise un double objectif : collaborer et sensibiliser divers publics aux réalités des populations du Viêtnam et du Cambodge – réseau de l’enseignement officiel, réseau associatif, des acteurs-clef et personnes relais (capables d’assurer un effet multiplicateur de nos actions), grand public – en montrant une approche positive et motivante du développement et collecter des fonds au profit des projets locaux.
  • Migrations et développement

    Migrations et développement

    Migrations & Développement (M&D) est une association franco-marocaine de droit français, créée en 1986 par des migrant-e-s pour mener des actions de développement dans les villages de leur région d’origine, l’Atlas et l’Anti-Atlas marocains, frappée par une sécheresse sévère depuis le milieu des années 70.

    Depuis, M&D continue à favoriser les échanges entre les deux rives de la Méditerranée en soutenant des programmes de développement durable et solidaire dans les régions Souss-Massa et Drâa Tafilalet situées au sud du Maroc.

    Nos orientations et nos engagements sont définies autour de 3 axes majeurs : (1) Renforcer le lien social : éducation, santé, infrastructures villageoises ; (2) S’engager dans un nouveau modèle de développement qui réponde au défi climatique : soutien à une agriculture familiale, performante et durable, soutien à l’économie sociale et solidaire ; (3) Rapprocher pays d’accueil et pays d’origine : soutien à la solidarité internationale et échanges entre acteurs du pays d’origine et du pays d’accueil.

    Nos actions sont basées sur 3 principes : (1) participation des populations aux décisions et au financement des projets ; (2) solidarités villageoises ; (3) partenariat avec les autorités locales. (La formation des acteurs et actrices, élu-e-s, cadres des associations villageoises, des administrations locales, coopérateurs).

    Nos principaux domaines d’interventions sont :

    • SOLIDARITE INTERNATIONALE : Mobilisation de la jeunesse, appui aux associations de migrant-e-s en France et en Europe, accompagnement à la mise en place de « Communauté de Développement Solidaire »
    • ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE : Soutien aux coopératives agricoles et artisanales, à la structuration des groupements féminins, appui au développement d’un tourisme rural solidaire
    • GOUVERNANCE ET ANIMATION TERRITORIALE : Formation des élu-e-s et responsables associatifs, accès aux droits, accompagnement à la structuration des Conseils de Jeunes, intégration de la dimension migration dans les Plans d’Action Communale
    • ENVIRONNEMENT ET AGRICULTURE : Gestion des déchets, appui à la construction d’infrastructures pour l’eau potable, l’assainissement, la rétention des eaux de pluie, à l’agriculture familiale et à l’agro-écologie, soutien à la gestion locale de ces infrastructures.

    Migrations & Développement tend à concentrer son action sur des zones où les partenaires sont particulièrement dynamiques, où des leaders locaux agrègent autour d’eux les acteurs publics et privés sur un mode collaboratif. Dans ces zones, M&D vise à construire des grappes de projets dans une démarche intégrée, selon les demandes des acteurs et actrices. C’est à partir des énergies locales, du désir de changement que M&D engage ses actions. La question de l’identification des acteurs et actrices est donc centrale dans sa démarche.