Liste des membres

Page

Les collectifs et ONG membres de Coordination SUD

Visualisez et imprimez le répertoire des collectifs et ONG membres de Coordination SUD pour connaître leurs coordonnées, domaines et pays d’intervention.

En juin 2016, Coordination SUD compte 169 membres, dont 161 membres actifs et 8 membres associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Groupe initiatives
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations

Rechercher une ONG membre

  • L’Appel

    L’Appel

    L’APPEL est une association de solidarité internationale qui mène environ 30 actions de développement en faveur des enfants, dans 9 pays : Burkina Faso, Congo-Brazzaville, Haïti, Madagascar, Pérou, Rwanda, Salvador, Tchad, Vietnam.

    Chaque projet offre une solution sur mesure adaptée aux problèmes précis soulevés par nos partenaires, qui la mette en œuvre. Familles, communautés, société civile sont accompagnées aussi longtemps que nécessaire pour arriver à une autonomie, garante d’un avenir meilleur pour les enfants.

    L’APPEL n’a pas d’expatrié et travaille en relation directe avec des partenaires qui agissent dans leur propre pays pour l’enfance en difficulté. Notre action repose sur des équipes bénévoles engagées : médecins, professionnels de santé, ingénieurs, enseignants, travailleurs sociaux, chefs d’entreprise etc. qui ont renforcé leur expertise par de nombreux contacts sur le terrain.

    100 bénévoles – seulement 2 salariées : pour que l’essentiel des dons soit consacré à la réalisation des programmes.

    3 domaines d’action :

    • Soutenir l’accès à l’Education, soit au niveau des familles par des parrainages soit au niveau des établissements de formation. Programmes spécifiques pour accompagner les enfants des rues.
    • La Santé, domaine d’action privilégiant la lutte contre la malnutrition grâce à la méthode Nutricartes® créée et développée par L’APPEL (www.nutricartes.org), et la santé des enfants fragiles.
    • Amélioration des conditions de vie : accès à l’eau propre.

    L’APPEL : une ONG de proximité.

    Une proximité sur le terrain : via des partenaires locaux, L’APPEL réalise des programmes évolutifs et adaptés, au plus près des enjeux et des réalités.

    SitePage Facebook

     

  • La Chaîne de l’espoir

    La Chaîne de l’espoir

    Créée en 1994, La Chaîne de l’Espoir intervient dans plus de 30 pays pour offrir un accès aux soins et à l’éducation aux enfants les plus démunis.

    Véritable réseau d’excellence et d’expertise médico-chirurgicale, La Chaîne de l’Espoir opère et soigne, chaque année, des milliers d’ enfants.

    La Chaîne de l’Espoir intervient également dans le domaine de l’éducation avec des programmes de parrainage scolaire et d’aide à la scolarisation. Grâce à cette action, 25 000 enfants ont déjà pu retrouver le chemin de l’école.

     

    Depuis la création de La Chaîne de l’Espoir, une véritable chaîne de solidarité s’est formée avec de nombreuses personnalités du monde médical, des chirurgiens, médecins et infirmiers, des familles d’accueil, des parrains, des donateurs, des entreprises partenaires, des artistes, des bénévoles…

    – Les missions de la Chaîne de l’Espoir:

    • La Santé

    Modes d’intervention :
    • Faire venir en France les enfants pour les soigner ;
    • Se rendre sur place pour opérer les enfants ;
    • Donner les moyens au personnel médical local de soigner lui-même les enfants de son pays : en formant ce personnel, en développant des structures hospitalières spécialisées et adaptées aux réalités locales ;
    • Apporter des équipements et des consommables dans des pays en situations humanitaires d’urgence

    • L’Éducation

    • Assurer l’éducation et la bonne santé des enfants, notamment par des actions de parrainage.

  • La Voute Nubienne

    La Voute Nubienne

    Depuis 2000, l’Association la Voûte Nubienne (AVN) initie, contrôle et développe le marché de la voûte nubienne, technique de construction ancestrale n’utilisant que des matériaux locaux (principalement la terre) qui permet la réalisation de maisons solides, durables, offrant confort thermique et esthétique, tout en étant adapté aux économies locales.

    Cette alternative répond, ainsi, de façon pertinente à la problématique cruciale de l’habitat en Afrique et aux besoins de progrès sociétaux des populations des régions subsahariennes : amélioration du confort et de la salubrité, renforcement de l’économie locale et des savoir-faire locaux, éco-construction et adaptation au changement climatique.

    Pour renverser durablement la problématique de l’habitat en Afrique subsaharienne, le défi relevé par AVN est de vulgariser à grande échelle le concept technique VN afin de favoriser la croissance du marché VN et donc la formation d’artisan-maçon de métier capables eux-mêmes de former des apprentis. C’est la formule choisie : un TOIT + un METIER + un MARCHE.

    En 2014, le programme d’AVN se déploie activement dans 11 régions réparties sur 3 pays (Burkina Faso, Mali et Sénégal) et dès la saison prochaine, 4 nouvelles régions devraient être ouvertes, notamment dans 2 nouveaux pays de déploiement : le Ghana et le Bénin.

    Par ailleurs, grâce à la maturité acquise par le programme, AVN a aujourd’hui la capacité de mener des activités pilotes afin de valider de nouvelles méthodes complémentaires d’appui au marché, avec ses partenaires locaux (organisations de la société civile (OCB) et acteurs politiques locaux). Il s’agit en particulier de projets de R&D technique (besoins spécifiques sur des bâtiments communautaires et urbains), de formalisation d’une partie des artisans VN, de R&D sur le crédit habitat, de relogement de personnes déplacées, etc.

    Depuis 2013, l’association est financée tant par des institutions publiques françaises que par des partenaires privés (fondations privées et d’entreprises, particuliers, etc.).

  • Les Amis de la Terre

    Les Amis de la Terre

    Les Amis de la Terre militent pour une transition vers des sociétés soutenables au Nord comme au Sud. Engagés en faveur de la justice sociale et environnementale, nous nous mobilisons et promouvons la participation des citoyens aux prises de décisions publiques et menons des actions sur le terrain, aux niveaux local, national et international.

  • Les Céméas

    Les Céméas

    Les CEMÉA, mouvement d’éducation nouvelle, association d’éducation populaire, et organisme de formation professionnelle sont porteurs depuis plus de 70 ans, d’une large expérience sociale et collective. Les Ceméa sont reconnus d’utilité publique et sont agréés par les grands ministères de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, de l’Action sociale, de la Culture et de la Communication, des Affaires étrangères…

    L’Éducation pour Agir:

    Les Ceméa, Association nationale se sont donnés cinq grands objectifs :

    • Construire l’éducation nouvelle au 21e siècle.

    • Faire vivre l’éducation formelle et non formelle, développer les pratiques culturelles et la lutte contre toutes les exclusions.

    • Agir dans les institutions pour la jeunesse et l’éducation populaire.

    • S’engager pour le développement durable et pour les solidarités nouvelles, entre les générations, en Europe et dans le monde.

    • Consolider les centres de vacances et de loisirs et se mobiliser pour le droit aux vacances pour tous.

    Les Ceméa sont organisés en réseau national, européen et international. Leur projet s”appuie sur les valeurs de l’éducation nouvelle et la mise en action des individus, par les méthodes d’éducation active. Les Ceméa sont un mouvement de personnes engagées dans des pratiques, pour transformer les milieux et les institutions. Il sont un organisme de formation offrant une diversité de stages ancrés dans les réalités quotidiennes de l’éducation, de l’animation, de la santé et de l’action sociale, et proposent des espaces de recherche et de rencontres articulés avec l’organisation de manifestations publiques.