Liste des membres

Page

Les collectifs et ONG membres de Coordination SUD

Visualisez et imprimez le répertoire des collectifs et ONG membres de Coordination SUD pour connaître leurs coordonnées, domaines et pays d’intervention.

En juin 2016, Coordination SUD compte 169 membres, dont 161 membres actifs et 8 membres associés.

Les collectifs d’ONG membres de Coordination SUD

  • Clong-Volontariat – Comité de Liaison des ONG de Volontariat
  • Cnajep -Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire
  • CHD – Coordination Humanitaire et Développement
  • Crid – Centre de Recherche et d’Information pour le Développement
  • Groupe initiatives
  • Forim – Forum des organisations de solidarité internationale issues des migrations

Rechercher une ONG membre

  • Fecodev (Femmes et contributions au développement)

    Fecodev (Femmes et contributions au développement)

    À l’heure où la question du genre prend de l’importance à tous les niveaux et dans tous les domaines, les femmes se doivent de relever un défi majeur : être présentes, visibles sur la scène internationale,  être  à la hauteur des enjeux d’un monde qui se globalise et qui exclut les plus pauvres.

    Dans ce monde où il est évident qu’on ne peut envisager le développement, dans tous les sens du terme, sans parler de la place et de la contribution des femmes, on remarque que des femmes migrantes se lèvent de part le monde pour réfléchir, faire connaître, reconnaître, valoriser leurs places et leurs rôles à travers des actions concrètes au plus près des préoccupations de toutes et de tous.

    C’est à partir de ce constat que Femmes et Contributions au Développement (FECODEV), un réseau d’associations animées par des femmes proactives, pour la plupart migrantes, originaires de pays africains (une quinzaine au démarrage), est créé en 2005 pour œuvrer dans le champ de l’intégration en France, en Europe et dans le champ de la coopération, de la solidarité internationale avec les pays du Sud.

     

    But et missions

    Femmes et Contributions au Développement (FECODEV) est une organisation à but non lucratif, créée en 2005, qui a pour but de faire des femmes une composante essentielle de la société en tant qu’actrices à part entière du développement et du progrès social. Elle s’est donnée pour missions de renforcer les capacités de ses membres, mutualiser des compétences et des initiatives féminines en vue de valoriser la dynamique participative des femmes au processus de développement, de lutte contre la pauvreté.

     

    Objectifs

    – Appuyer les activités économiques, sociales, culturelles, environnementales qui associent la participation des femmes ;

    – Faciliter l’insertion sociale et économique des populations migrantes dans les pays d’accueil, particulièrement l’insertion des femmes et des jeunes filles ;

    – Encourager la participation effective des femmes dans les instances de consultation et de décision, au niveau local, national et international ;

    – Aider au renforcement des capacités d’action, de structuration et de gestion des associations et ONG, tant au Nord qu’au Sud.

  • Fédération Artisans du Monde

    Fédération Artisans du Monde

    Artisans du Monde est un réseau associatif et militant qui agit depuis 40 ans pour un développement durable par la promotion d’un commerce équitable entre pays du Nord et du Sud.
    Ses moyens d’action en France sont : la vente de produits du commerce équitable, l’éducation des consommateurs et des campagnes de plaidoyer pour changer les règles du commerce international.
    Premier réseau de magasins spécialisés en commerce équitable de France (125 points de ventes), Artisans du Monde s’appuie en grande partie sur l’engagement de 6000 adhérents bénévoles.

    Boutique en ligne

    Outils pédagogiques à découvrir 

     

  • Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture

    Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture

    La Fédération Française des Maisons des Jeunes et de la Culture a pour but de:

    • permettre à chacun d’être acteur de sa vie,
    • mettre en place les conditions pour que s’exerce une démocratie vivante encourageant l’initiative et la prise de responsabilité, permettant à tous de devenir des citoyens actifs et responsables,
    • animer des scènes culturelles de proximité, des espaces d’éducation et de loisirs associant les dynamiques artistiques, sociales et territoriales,
    • contribuer à faire vivre des carrefours associatifs dans un partenariat actif avec les collectivités locales et territoriales contribuant au développement culturel et au maintien du lien social,
    • encourager les expressions et les pratiques culturelles sportives et éducatives pour tous.

    La FFMJC affirme la nécessité d’inscrire les relations entre les pouvoirs publics, les associations et leurs fédérations dans un conventionnement pluriannuel, reconnaissant, leur projet, leurs actions et la vie associative.

    La FFMJC réunit et met en mouvement des citoyens. Elle développe des expériences innovantes sur tout le territoire.

  • Fédération Léo Lagrange

    Fédération Léo Lagrange

    Réseau d’associations d’éducation populaire et employeur de l’économie sociale et solidaire dont les cœurs de métier sont l’animation et la formation, la Fédération Léo Lagrange s’appuie sur les compétences de milliers de salariés et bénévoles pour bâtir une société de progrès. Association loi 1901 reconnue d’utilité publique, elle est un partenaire privilégié des collectivités locales dans la conduite de leurs politiques sociales, éducatives, culturelles et d’insertion.

    Pour la Fédération Léo Lagrange, être un mouvement d’éducation populaire, c’est :

    • donner les moyens à tous, tout au long de la vie, de s’épanouir et de s’emparer de sa citoyenneté
    • agir, en complément de l’école et de la famille, pour favoriser l’égalité des chances
    • proposer aux publics de tous âges des loisirs et des activités
    • être l’ambassadrice de la jeunesse en offrant aux jeunes un espace d’engagement citoyen
    • permettre à chacun d’allier la découverte de soi à l’envie d’aller vers l’autre

    C’est, en somme, un engagement éducatif.

  • Fert

    Fert

    Fert est une Association de coopération internationale créée en 1981 par la volonté de responsables d’organisations professionnelles céréalières – AGPB, ITCF (aujourd’hui Arvalis), Unigains – et de diverses personnalités préoccupées par les problèmes agroalimentaires des pays en développement.

    Fert a pour mission de contribuer à créer dans ces pays les conditions permettant aux agriculteurs de mieux assurer l’approvisionnement de leurs pays en améliorant leurs conditions de vie et de travail.

    A cette fin, Fert promeut la création par les agriculteurs d’organisations qui leur apportent des solutions durables aux problèmes qu’ils rencontrent dans l’exercice de leur métier et la défense de leurs intérêts.

    Fert conduit dans 12 pays une vingtaine d’actions de terrain dans lesquelles elle mobilise les professionnels français dans une démarche de solidarité, pour partager leur longue et riche expérience d’engagement professionnel et de gestion de leurs organisations.

     

  • Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Fidesco (Organisation Catholique de Coopération Internationale)

    Organisation catholique de solidarité internationale, Fidesco envoie des volontaires dans les pays du Sud pour mettre leurs compétences professionnelles au service de projets de développement ou d’actions humanitaires. Ces volontaires partent pour un ou deux ans avec le statut de VSI (Volontaire de Solidarité Internationale) pour travailler au service des populations locales. Ils se mettent au service de partenaires de l’Eglise catholique locale, en réponse à un besoin et une demande. Ces partenaires travaillent déjà pour le bien de populations défavorisées sans distinction de religion, d’ethnie ou de culture, dans des domaines très divers : éducation, enseignement, gestion, construction, santé… et dans des établissements variés : dispensaires, centres de réfugiés, centres d’enfants des rues, fermes écoles, etc.

    Les départs en mission (2 dans l’année, en automne et au printemps) se font au terme de 6 mois de rencontres ponctuelles (1 journée, 1 week-end et 2 sessions de 5 jours). Ce temps de formation permet au candidat de mûrir son projet de départ, de s’y préparer, de se former en profondeur et pour l’équipe Fidesco, de mieux le connaître pour mieux l’affecter. Ce temps de formation est un temps privilégié de construction pour chacun.

    Fidesco aujourd’hui c’est :

    • 200 volontaires sur le terrain.
    • Une expérience de 30 ans au service de la mission au loin.
    • Plus de 1100 anciens volontaires.
    • 11 bureaux ouverts à l’international.
  • Fondation Abbé Pierre

    Fondation Abbé Pierre

    Fidèle à l’esprit de l’abbé Pierre, la Fondation poursuit son combat : elle lutte pour que chacun puisse avoir un toit où vivre dignement, elle accueille et oriente les personnes en difficulté de manière inconditionnelle, elle s’insurge contre toutes les formes d’injustice et de discrimination dans le logement, elle participe au débat public, rappelant sans relâche à celles et ceux qui nous gouvernent leurs responsabilités en termes législatifs, économiques et sociaux.

  • Fondation Energies pour le monde – Fondem

    Fondation Energies pour le monde – Fondem

    Depuis 1990, la Fondation Énergies pour le Monde et ses partenaires favorisent l’accès à l’électricité en milieu rural, principalement en Afrique, à Madagascar et en Asie du sud-est. Découvrez nos actions et projets en cliquant ici.

    L’accès à l’électricité est un vecteur de développement et d’amélioration des conditions de vie des populations démunies.

    Notre démarche s’inscrit dans une triple logique :

    • Economique : l’électricité permet de créer des emplois directs, de réduire la facture énergétique, d’accroitre le temps disponible pour le travail et donc les revenus qui y sont liés, de créer des nouvelles activités ou d’en moderniser certaines (artisanat, agriculture, etc.).
    • Sociale : l’électrification des villages et localités rurales permet d’améliorer les conditions de travail des écoliers et des enseignants, facilite l’accès à l’eau propre par l’installation de pompes électriques, permet la conservation de vaccins, l’éclairage des centres de santé, contribue à la sécurité des populations.
    • Environnementale : le recours aux énergies renouvelables permet de lutter contre la déforestation, limite les pollutions liées aux piles et contribue à la réduction des émissions de CO2 et à la dépendance aux énergies fossiles.

     

  • Fondation GoodPlanet

    Fondation GoodPlanet

    Fondation reconnue d’utilité publique présidée par Yann Arthus-Bertrand, GoodPlanet a pour missions de sensibiliser le plus grand nombre aux enjeux liés à notre environnement et de développer des projets solidaires de lutte contre le changement climatique. Elle propose des solutions réalistes et optimistes, et encourage chacun à s’engager pour le respect de la planète et de ses habitants en s’appuyant sur une série de programmes :

    – Sensibiliser par l’image, avec des expositions grand public photo et vidéo : 7 milliards d’Autres, Sauvages & Précieux, Planète Océan, Des Forêts et des Hommes…

    – Informer le grand public sur l’environnement et ses enjeux : magazine GoodPlanet et ses publications

    – Éduquer au développement durable : posters GoodPlanet dans les écoles, GoodPlanet Junior

    – Mener des projets socio-environnementaux dans les pays du Sud : programme Action Carbone Solidaire

  • Membre

    Fondation WWF

    Adepte d’une action fondée sur le dialogue et le respect de l’autre, le WWF oeuvre au quotidien pour construire un avenir où l’Homme vit en harmonie avec la nature.
    Sous l’impulsion de la navigatrice Isabelle Autissier, sa présidente depuis 2009, il agit concrètement pour préserver la biodiversité, lutter contre le changement climatique et réduire notre empreinte écologique.
    Parce qu’il est urgent aujourd’hui de mettre un frein à la dégradation de l’environnement naturel de la planète, le WWF France intervient à différents niveaux, de la sauvegarde des milieux naturels et de leurs espèces à la promotion de modes de vie durables, en passant par la formation des décideurs, l’accompagnement des entreprises vers un développement durable ou l’éducation des jeunes publics.

    Un acteur majeur de l’environnement

    Avec un réseau actif dans plus de 100 pays rassemblant au total cinq millions de membres, notre organisation est l’une des premières à avoir été créée pour protéger la nature au niveau mondial.

    Fondation reconnue d’utilité publique depuis 2004, le WWF est enfin un acteur majeur de la cause environnementale en France, grâce au soutien de ses bénévoles et de ses 220 000 donateurs.