Quelles politiques publiques pour les agricultures familiales du Sud ?

Les travaux précédents de la Commission Agriculture et Alimentation de Coordination SUD ont permis de mettre en évidence les atouts dont disposent les agricultures familiales pour répondre aux défis des pays en développement, qui sont de : – répondre à des situations alimentaires tendues et à une croissance démographique soutenue ; – lutter contre la pauvreté et les inégalités ; – occuper une main d’oeuvre nombreuse, notamment en milieu rural ; – préserver les ressources naturelles.

Le lien structurel existant entre les activités économiques et la structure familiale explique la capacité des agricultures familiales à employer une main d’oeuvre nombreuse pour mettre en valeur de manière optimale les autres facteurs de production disponibles (foncier et capital). L’ancrage des agricultures familiales dans leurs territoires est essentiel à l’animation économique des zones rurales et se traduit par une forte préoccupation autour de la préservation de la fertilité et des ressources naturelles et une meilleure gestion de l’agrobiodiversité.

A lire aussi

Rapport annuel 2019 Agrisud International
Actualité|10/07/2020

Agrisud sort son rapport annuel 2019

Publication|03/07/2020

Note d’analyse – Les effets de la pandémie COVID-19 et des mesures de contrôle à Madagascar

Tout chaud

21/07/2020|Agenda 2030

Où en est-on ? Questions à Marc Darras (Association 4D)

13/07/2020

Les ODD en temps de covid-19 : question à Jan Robert Suesser (Coordination SUD)

09/07/2020

Comment le coronavirus sème la faim dans un monde affamé