le 01/03/2021 par Coordination SUD

Notes de SUD #28 | Genre et filières agricoles d’exportation : atouts, limites et enseignements du commerce équitable

Le commerce équitable propose une reconfiguration des relations commerciales conventionnelles pour garantir plus d’équité et une répartition plus juste de la richesse, au bénéfice des petit·e·s producteur·rice·s. Le commerce équitable permet-il de garantir des bénéfices qui profitent aux femmes autant qu’aux hommes ? Quels sont ses atouts et ses limites pour faire avancer l’égalité femmes-hommes ? 33 études récentes (2012 à 2019) ont fait l’objet d’une synthèse qui met au jour des impacts encore trop faibles ou trop ponctuels du commerce équitable en matière d’égalité femmes-hommes. Interrogées sur la capacité du commerce équitable de bénéficier autant aux femmes qu’aux hommes, les organisations du secteur ont mis en place, ces dernières années, des mesures volontaristes dans les filières d’exportation. Plusieurs études de cas révèlent alors que des résultats positifs en matière d’égalité femmes-hommes peuvent être obtenus lorsque des actions fortes et ciblées visant l’évolution des normes sociales sont menées. Au cœur des missions du commerce équitable, l’empowerment des productrices doit donc être pensé comme un processus multidimensionnel de changement qui va au-delà de l’accès à un revenu décent et aux espaces de décision, mais doit permettre aux femmes de gagner une meilleure estime d’elles-mêmes, de renforcer leur capacité à agir et à s’organiser collectivement.

Cette publication est proposée par la commission Agriculture et alimentation (C2A) de Coordination SUD.

A lire aussi

Tout chaud

recommandation-du-cad-sur-le-renforcement-de-la-societe-civile
22/07/2021

Recommandation du CAD sur le renforcement de la société civile

guide-dautoformation-violences-sexistes-sexuelles
15/07/2021|Quizz

Violences sexistes et sexuelles : de quoi parle-t-on ?

tribune-diplomatie-feministe-apres-la-loi-place-aux-actes
15/07/2021

Tribune | Diplomatie féministe : après la loi, place aux actes !