Notes de SUD #27 | Comment l’aide publique au développement est-elle utilisée pour servir les politiques migratoires ?

Depuis 2015 et la crise de l’accueil des personnes migrantes, l’Union européenne (UE) et ses États membres ont « attaqué » la limite, déjà ténue, entre politique de développement et politique migratoire. Autrefois considéré comme une ligne rouge, ce rapprochement est de plus en plus justifié voire assumé par les responsables politiques, comme une mesure pragmatique face aux priorités de l’UE. La présente note étudie les différentes attitudes de pouvoirs publics à trois échelles (France, Europe, OCDE) face à trois phénomènes d’instrumentalisation de l’aide publique au développement (APD) à des fins de gestion des migrations : le « gonflement », le détournement et la conditionnalité.

Cette note est proposée par la commission Migrations de Coordination SUD.

A lire aussi

Actualité|08/01/2021

Webinaire APD et Migrations : à (re)visionner et lire !

Publication|05/11/2020

DEC Rohingya Refugee Crisis Response

Tout chaud

21/01/2021|Catalogue 2021 des formations

Se former pour s’adapter, s’ouvrir et s’engager plus avant

18/01/2021

Le “contrat d’engagement républicain” inquiète le Mouvement associatif

13/01/2021|2021 au coeur des solidarités

Les défis sont de taille mais nous veillerons à les relever avec détermination et optimisme.